Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Partagez

Stogam
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 6
Age : 32
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 05/05/2015

Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Message  Stogam le Mar 5 Mai 2015 - 20:04

Salut à tous,

Ça fait plusieurs semaines que le débat fait rage dans mon club à savoir s'il faudrait ou non employer un instructeur salarié. Bien entendu cela aurait un impact sur le prix de l'heure de vol et certains pensent que ça pourrait pousser certains élèves à reporter ou annuler leur formation. À l'inverse, certains disent que le prix, même augmenté de quelques euros, ne dissuadera pas les gens de voler mais que l'emploi d'un instructeur à temps plein permettra de faire fonctionner le club plus souvent (en semaine et pas uniquement le week-end).

En temps que simple membre, je réfléchis à tout cela mais j'admets ne pas avoir encore pris ma décision.

Je me pose donc pas mal de questions et notamment :

- à partir de combien d'avions/d'élèves/d'HDV par an, un instructeur salarié peut-il être "rentable" pour l'école (je me doute qu'il n'y a pas une formule mathématique magique mais vous devez bien avoir une petite idée...).
- y a-t-il de "petits" clubs (1, 2 ou 3 avions) qui réussissent à survivre tout en ayant un salarié (que ce soit un instructeur, une secrétaire, un mécano ou autre...) ?
- y a-t-il beaucoup d'instructeurs salariés en France ?
- existe-t-il des aides (Ministères, FFA, etc...) pour aider une association à employer quelqu'un ?

Merci pour votre aide !
avatar
Yoyo
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1902
Age : 37
Localisation : Lyon Bron, St Cyr l'Ecole
Date d'inscription : 10/03/2008

Re: Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Message  Yoyo le Mar 5 Mai 2015 - 20:37

Bonsoir Stogam,

J'ai fréquenté plusieurs clubs dans ma vie aéro, et seul le plus gros (les Alcyons, une grosse dizaine d'avions, sur un terrain très fréquenté des pilotes parisiens) avait 1 ou plusieurs instructeurs salariés (+ 1 secrétaire salariée).

Mes autres clubs (4 à 5 avions) : pas de FI salarié.

Voili, voilà

A+
avatar
nico15
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1165
Age : 24
Localisation : LFLW - Aurillac (15) // LF3256 - Goux (32) // LFDT - Tarbes Laloubère (65)
Date d'inscription : 23/06/2008

Re: Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Message  nico15 le Mar 5 Mai 2015 - 20:44

Je prendrais l'exemple de mon club, nous avons 6 avions (dont 2 en locs) et un instructeur/chef pilote salarié. Le choix a été fais de répartir le cout du chef sur l'ensemble des heures de vol et d'avoir un tarif unique qu'on soit en double ou solo. Si on écoute certains membres du bureau c'est une des raisons pour laquelle le prix de l'heure est chère, mais bon... je m'en méfie un peu parce que c'est une raison facile qui évite de chercher les causes ailleurs (mais c'est un autre débat). Un salarié coute cher, mais après tout dépends des conditions comme toujours, un jeune pilote faisant de l'instruction coutera moins cher que le chef pilote depuis XX années.

Au dela de la rentabilité, la présence d'un instructeur salarié est synonyme de disponibilité dans la semaine, et dans notre cas c'est très profitable !! En effet, on a choisi de mettre le jour de repos de l'instructeur le mardi, permettant ainsi aux gens ne travaillant pas le lundi de venir voler, ensuite l'instructeur se rends disponible (matin, soir, parfois en dehors de ses horaires). Pour notre club, il réalise environ 50% des heures de vol (un peu plus de mémoire) ce qui fais dans les 800/900h annuelles si je me trompe pas.

Un chiffre, en France il y a quelques années (ça a peut etre changé) la proportion instructeurs salariés/bénévoles en club était de 10%/90% donc peu de salariés, après je sais pas comment des instructeurs en freelance serait comptés (on a eu le cas d'instructeurs au club qui n'étaient pas réelement salariés mais qui venaient faire de l'instruction en étant rémunérés)

Pour conclure, je dirais que chaque club a sa situation donc c'est vraiment une solution a étudier au cas par cas. Pourquoi ne pas lancer un petit sondage auprès de vos élèves ? ça permetterait de mieux cerner leurs attentes et savoir comment satisfaire les besoins !
avatar
FlyingTim
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1554
Localisation : Plutôt en basse qu'au 1013
Date d'inscription : 15/06/2008

Re: Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Message  FlyingTim le Mer 6 Mai 2015 - 5:54

Salut à tous !

J'ai connu un aéroclub justement qui a fait le choix d'un instructeur salarié malgré une relative petite structure, celui de Royan.

A l'époque, 2 DR400, 1 Jodel, 1 Cap10 et un Skyranger, mais un instructeur salarié qui assurait une grande disponibilité ainsi qu'une "animation" constante. Des vols de nuit, des vols en patrouille, des sorties, la plus value d'un instructeur salarié c'est justement l'investissement dont il peut faire preuve.

Alors même si la situation géographique de Royan aidait forcément au développement puisqu'il s'agit d'un coin très touristique, l'investissement du chef pilote n'y était, je pense, pas pour rien.

Pour couronner le tout, l'heure de vol y était vraiment pas chère à l'époque (2009-2010).

Stogam
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 6
Age : 32
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 05/05/2015

Re: Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Message  Stogam le Mer 6 Mai 2015 - 9:29

Salut à tous et merci pour vos commentaires.

nico15 a écrit:Au dela de la rentabilité, la présence d'un instructeur salarié est synonyme de disponibilité dans la semaine, et dans notre cas c'est très profitable !!

Je pense également que ça pourrait être une bonne idée car certains élèves, salariés "dans la vie de tous les jours" aimeraient voler en fin de journée et réserver le week-end à leur famille (ce qui peut se comprendre). Un instructeur salarié permettrait ce genre d'emploi du temps (mais reste à savoir si ces vols en plus pourraient contre-balancer le surcoût d'un instructeur salarié).

nico15 a écrit:Pour notre club, il réalise environ 50% des heures de vol (un peu plus de mémoire) ce qui fais dans les 800/900h annuelles si je me trompe pas.

Waw, ça chôme pas !

nico15 a écrit:Pourquoi ne pas lancer un petit sondage auprès de vos élèves ?

Bonne idée, je vais proposer ça aux "chefs".

FlyingTim a écrit:J'ai connu un aéroclub justement qui a fait le choix d'un instructeur salarié malgré une relative petite structure, celui de Royan.

A l'époque, 2 DR400, 1 Jodel, 1 Cap10 et un Skyranger...

Euh... ça commence quand même à faire une belle structure !

Donc si je résume, en général l'instructeur salarié est plutôt fait pour les grosses structures mais dans certains cas particuliers ça semble applicable aux petits clubs.

Et pour les aides finanières, quelqu'un a une idée ?

Encore merci !
avatar
Airthur
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 27
Localisation : LFPE
Date d'inscription : 05/05/2011

Re: Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Message  Airthur le Jeu 7 Mai 2015 - 9:04

J'ai été FI salarié dans un club avec 7 avions et 200 membres à deux heures de route de Paris, nous étions deux FI salariés et un mécano à plein temps (35h LOL), puis une secrétaire à mi-temps.
Ils ont fonctionné comme tel pendant des années, j'ai vécu la dernière, maintenant il n'y a plus de FI salarié.


Sacrée expérience, j'ai jamais volé autant de ma vie en si peu de temps lol et je n'ai jamais aussi mal gagné ma vie, mais bon c'était le deal pour gonfler le carnet...
C'est un boulot avec quand même beaucoup de responsabilité, payé au SMIC et pas un centime de plus là ou j'étais, et encore pas à plaindre car quelques copains sont en freelance, donc payé à l'heure de vol, quand ils se sortent 500 boules par mois c'est qu'ils ont bien volés...

C'est quand même assez dure de mêler le travaille des uns et le bénévolat dans la même boite, car forcément les membres en demandent toujours plus et oublient parfois que le FI est au travail.
Le terrain ou j'étais était VDN, je vous laisse imaginer alors les journées que je faisais pour 1100€/mois, visite médicale et prorogation à mes frais bien sur.
C'est limite-limite, mais on accepte quand on a besoin de bosser, et j'étais bien content de pouvoir le faire.
C'est je possible, mais il faut un bon accord des deux côtés avant de faire quoi que se soit.

Maintenant je suis agent d'escale à CDG, toujours pas dans un cockpit mais je gagne en fixe au minimum deux fois mieux ma vie et je continu à faire du bénévolat pour mon unique plaisir.

Arthur.

Stogam
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 6
Age : 32
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 05/05/2015

Re: Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Message  Stogam le Sam 9 Mai 2015 - 8:10

Hello,

Airthur a écrit:Ils ont fonctionné comme tel pendant des années, j'ai vécu la dernière, maintenant il n'y a plus de FI salarié.

Et tu sais ce qui a fait qu'ils ont arrêté d'avoir des FI salariés ? Baisse du nombre d'HdV ? Trop cher ?

Airthur a écrit:C'est quand même assez dure de mêler le travaille des uns et le bénévolat dans la même boite

J'imagine que ça doit créer aussi quelques jalousies entre bénévoles et salariés...

Airthur a écrit:Maintenant je suis agent d'escale à CDG, toujours pas dans un cockpit mais je gagne en fixe au minimum deux fois mieux ma vie

C'est sûr qu'au bout d'un moment, on y pense...

Merci.
avatar
bascarol
Team Jeunes Ailes
Team Jeunes Ailes

Masculin Nombre de messages : 460
Age : 55
Localisation : Paname
Date d'inscription : 28/05/2007

Re: Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Message  bascarol le Sam 9 Mai 2015 - 10:48

Bonjour Stogam,
Raisonnont différemment

Salarié =  entreprise même si c'est une association. Je vais te donner le cout maximum d'un salarié sans tenir compte d'éventuelles aides, subventions, etc....

Salaire au SMIC annuel  17490€ chargé il est à 27200€ environ. Je ne suis as à la centaine d'€ prêt...

Tu rajoutes les frais annexes bureau, téléphone, formation, mise a niveau... soit 3000€/an et je suis gentil
Soit un total de 30k€/an

Assujetti à la TVA
A 20€/heure TTC il lui faudra faire 1 800h/an
A 30€/l'heure  TTC il lui faudra faire 1 200h/an
A 40€/heure TTC il lui faudra faire 896h/an
A 50€/l'heure TTC il lui faudra faire 719h/an


Non assujetti à la TVA
A 20€/heure  il lui faudra faire 1 500h/an
A 30€/l'heure   il lui faudra faire 1 000h/an
A 40€/heure  il lui faudra faire 750h/an
A 50€/l'heure  il lui faudra faire 600h/an

Et ca c'est sans gagner de l'argent... sauf s'il dépasse le nombre d'heure de vol.

Maintenant la vrai question est
- Combien un FI fait d'heure par an en moyenne.
Heure ne veut pas dire heure de vol, ca peut être aussi les heures de formation pour la théorie des futurs PPL

Maintenant à toi de peaufiner ces données en fonction des éléments manquants, aides? autres charges?
N'oublie pas qu'il est au 35h et a droit à des congés donc son nombre d'heure ne change pas mais est divisé par le nombre de mois "actif" et de bonnes météo.
S'il n'atteint pas le nombre d'heure alors c'est l'association qui compense et donc perd de l'argent.

Cdt

Stogam
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 6
Age : 32
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 05/05/2015

Re: Instructeur salarié : À partir de quand est-ce "rentable" ?

Message  Stogam le Sam 9 Mai 2015 - 16:26

Wow, merci pour les chiffres, c'est très précis !

bascarol a écrit:Assujetti à la TVA
A 20€/heure TTC il lui faudra faire 1 800h/an
A 30€/l'heure TTC il lui faudra faire 1 200h/an
A 40€/heure TTC il lui faudra faire 896h/an
A 50€/l'heure TTC il lui faudra faire 719h/an


Non assujetti à la TVA
A 20€/heure il lui faudra faire 1 500h/an
A 30€/l'heure il lui faudra faire 1 000h/an
A 40€/heure il lui faudra faire 750h/an
A 50€/l'heure il lui faudra faire 600h/an

Et les pilotes sont limités à 1000HdV par an me semble-t-il...

Et pour un mi-temps (mettons 20 heures de travail par semaine), faut-il diviser ces chiffres par 2 ? La logique pousse à dire "oui" mais qu'en est-il d'un point de vue fiscalo-paperassier (y a surement des textes et des règles pour contredire la logique !) ?


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 23:05