Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes


C’était un 9 Mars

avatar
F-THIE
Fanatique

Nombre de messages : 697
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/01/2005

C’était un 9 Mars Empty C’était un 9 Mars

Message  F-THIE le Jeu 9 Mar 2006 - 9:31

9 Mars 1913
À bord d’un Morane-Saulnier, le pilote Français Eugène Gilbert vole de Paris à Lyon en 2 heures 30 minutes, à plus de 200 km/h de moyenne, malgré une escale.
Le 28 Mars 1913, Gilbert fera le parcours inverse, Lyon Paris, cette fois-ci sans escale, en 3 heures 10 minutes.
C’était un 9 Mars Eugnegilbert5jl
(Source : Les Chroniques de l’Aviation)

9 Mars 1919
Première liaison entre Toulouse et Casablanca. Le pilote, Henri Lemaître, et son passager, Pierre Latécoère, sont à bord d’un biplan Salmson 2A2.
Alors que le 3 Mars 1918, Pierre Latécoère s’était vu obtenir une convention postale par le Général Lyautey, le 3 Mars 1919, un an plus tard, avait lieu le premier départ vers l’Afrique, avec deux Salmson décollage Montaudran atterrissage Casablanca. À bord du premier, Henri Lemaître et Beppo de Massimi, dans le second, Paul Junquet et Pierre Latécoère. Malgré la mauvaise météorologie qui les accompagne, Henri Lemaître et Beppo de Massimi atterrissent sans encombre à Barcelone, Espagne. Quand à l’atterrissage de Paul Junquet et Pierre Latécoère, il relève plus de l’art de la cascade que de l’art du pilotage. La première étape du périple est close.
Malgré les péripéties du premier tronçon, tout le monde est sain et sauf, et tous repartent pour Halicante, le point final de la seconde étape. Là, ils découvrent un terrain en très mauvais état. Si mauvais que Lemaître et Junquet redoutent la casse. C’est malheureusement ce qui les attend. Les deux appareils sont pratiquement anéantis et ne pourront pas reprendre les airs. La décision sera rapidement prise : retour à Toulouse.
Le 8 Mars, Henri Lemaître et Pierre Latécoère décollent à bord d’un biplan Salmson et prennent la direction de l'Afrique. Ils leurs faudra onze heures et quarante-cinq minutes, pour relier Toulouse à Casablanca. Là, le Général Lyautey les accueille. Latécoère donne son journal, Le Temps, daté de la veille (mais nous sommes déjà le 9), tant attendu au Général et offre un bouquet de violettes, à la Générale. L’exploit vaut à Latécoère de se voir une attribuer une subvention de 1000000 de Francs Français. La liaison France Amérique du Sud ne commence pas si mal finalement.
C’était un 9 Mars Salmson2a21ij
Un Salmson 2A2
C’était un 9 Mars Henrilematre1zl
Henri Lemaître
C’était un 9 Mars Beppodemassimi2ep
Beppo de Massimi
C’était un 9 Mars Pierrelatcore4ai
Pierre Latécoère
(Source : Les Chroniques de l’Aviation)

9 Mars 1929
Jean Mermoz, le pilote, et Alexandre Collenot, le passager, lors de leur vol retour de Santiago à Buenos Aires, tentant ouvrir une nouvelle ligne, sont obligés de poser leur appareil sur la même plate-forme pentue qui les avait déjà recueillie au cours du trajet aller. Il leur faudra deux jours pour réparer et redécoller pour terminer leur périple.
Ce ne sera que l’année suivante que la ligne sera ouverte.
C’était un 9 Mars Mesvolsdejmermoz0si
(Source : Mes vols de J. Mermoz, Éditeur Flammarion, Édition de 1937)

9 Mars 1934
Naissance, à Klouchino, Russie, de Youri (ou Iouri) Alexseïevitch Gagarine.
Le 12 Avril 1961, à bord de Vostok 1, Il devient le premier Homme à s’affranchir de la pesanteur terrestre, quoique certaines sources reconnaissent ce vol spatial habité comme étant le deuxième.
Il décèdera le 27 Mars 1968 au cours d’un vol d’entraînement à bord Mig 15, avec l’instructeur qui l’accompagne, Vladimir Serioguine.
C’était un 9 Mars Yourigagarine8bz
(Source : Les Chroniques de l’Aviation)

9 Mars 1979
Jean-Marie Saget prend les commandes, pour réaliser le premier vol, du Mirage 4000, une évolution du Mirage 2000, à Istres, France, soit un an après ce dernier (le 10 Mars 1978, pour être un peu plus précis).
Bien que faisant parti du même programme que le mono-réacteur de Dassault-Bréguet, le M2000, le 4000 est un biréacteur. Les différences entre les deux appareils ne se limitent pas à ce "détail", elles sont très nombreuses. Parmi les plus intéressantes, on peut citer : canard, ajustable en vol, de chaque cotés des entrées d'air, dérive en composites de carbone servant également de réservoir à carburant (première utilisation d’une dérive en composites contenant du combustible) en plus de sa fonction première, aérofreins sur les manches à air, etc.
Malgré les performances de l’avion (bien supérieures au F-15), Dassault ne trouvant pas à le vendre, bien que de nombreux Pays Arabes l’envisagent, il est abandonné, mais servira néanmoins à la création du Rafale.
Une maquette de l’engin est visible au Musée de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine, et un prototype à celui du Bourget.
C’était un 9 Mars Mirage40000hh
(Source : Dassault)


    © 2004-2018 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mer 22 Mai 2019 - 10:25