Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Partagez
avatar
Julien Jay
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 3249
Age : 30
Localisation : Check your six !
Date d'inscription : 31/10/2004

Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Julien Jay le Lun 14 Mar 2005 - 11:39


Monoxyde de Carbone (CO)


Qu'est-ce qui, souvent, attire le moins l'attention lors d'une visite prévol ?
Quel est l'accessoire principal auquel le pilote s’intéresse le moin (et encore je suis gentil pour certain je ne suis même pas sur que ça les préocupe) ?

Vous avez peut être deviné : c’est le système d'échappement.
Eh oui, ce dernier est souvent oublier. Twisted Evil

Voici deux tragédies qui auraient pu être évitées : Crying or Very sad

"Tôt, un soir de juillet, un jeune instructeur et un ami pilote s'étaient préparés à effectuer des exercices de posé-décollé.Ils étaient tous les deux dans la mi-vingtaine et ils avaient un bel avenir devant eux. Ils avaient effectué deux atterrissages et ils avaient décollé à nouveau pour effectuer un autre circuit lorsque le spécialiste de la station d'information de vol (FSS) a communiqué par radio avec eux pour leur dire qu'ils avaient derrière eux une traînée de fumée. Comme ils accusaient réception du message radio, de la fumée s'est mise à pénétrer dans la cabine du Taylorcraft BC-12D. Ils ont immédiatement rebroussé chemin pour aller atterrir, mais la cabine a vite été envahie par les flammes. Le pilote a perdu la maîtrise de l'appareil, lequel s'est peu après écrasé au sol. L'enquête a permis d'établir que les deux pilotes avaient été asphyxiés et étaient probablement déjà morts au moment de l'écrasement. La cause tenait à une défaillance du système d'échappement. L'appareil avait subi son inspection annuelle juste quelques heures avant l'écrasement, mais le technicien n'avait pas décelé la crique bien cachée qui avait pris naissance dans la bride du tuyau d'échappement. "

"Dans un autre cas, au début de l'été, des amis s'étaient préparés pour leur voyage annuel de pêche à la truite. Leur appareil était le réputé Piper Super Cub, dont l'inspection annuelle venait d'être effectuée quelques jours auparavant. Il était tard vendredi après-midi lorsqu'ils avaient chargé tout leur équipement à bord de l'appareil, rempli l'avis de vol (FLNOT) nécessaire avec l'épouse du pilote et décollé pour aller camper à leur lieu de pêche favori. Le lundi suivant, comme ils n'étaient pas revenus, on a alerté les services de recherche et sauvetage (SAR), et l'appareil a été retrouvé dans le bois, le long de la route prévue. L'appareil semblait être simplement entré dans les arbres en volant, car, avant l'impact, il avait laissé derrière lui une traînée de branches cassées à la cime des arbres. L'enquête a permis d'établir que les deux passagers avaient perdu conscience en vol et que l'appareil avait continué de voler jusqu'à ce qu'il perde progressivement son altitude et heurte la cime des arbres, d'où le ralentissement suivi de l'écrasement. Sans s'en rendre compte, les deux passagers avaient été intoxiqués par les vapeurs de monoxyde de carbone que dégageait un tuyau d'échappement défectueux. Ces vapeurs avaient pénétré en silence dans la cabine et l'avait subrepticement contaminée.

Les constructeurs d'aéronefs et de moteurs, ainsi que Transports Canada et les autres autorités de l'aviation civile, insistent pour que le système d'échappement fasse l'objet d'une inspection complète au moins une fois par année. Il existe des consignes de navigabilité (CN), comme la CF-90-03R2, qui fournissent des instructions spécifiques sur la façon d'effectuer cette inspection.

Les pièces des systèmes d'échappement se rompent à cause de la fatigue du métal, des environnements corrosifs, des contraintes continues dans les zones de raccordement des brides, des vibrations, des cycles répétés de chauffage et de refroidissement, du desserrage des composants et d'autres facteurs, comme l'épaisseur des matériaux, la compatibilité des matériaux, les techniques de fabrication, etc. Les essais effectués sur des aéronefs ont démontré que des criques peuvent apparaître après 100 à 200 heures d'exploitation. La moitié des défaillances décelées se trouvaient sur les surfaces de l'échangeur de chaleur utilisé pour le préchauffage du carburateur et de la cabine. En plus de contaminer la cabine, une défaillance des surfaces de l'échangeur de chaleur peut permettre aux gaz de s'introduire dans le système d'admission et ainsi de provoquer une surchauffe et une perte de puissance. L'usure et la carbonisation des surfaces sont les principales causes de défaillance interne. Une marque de crayon au plomb sur les tuyaux d'échappement ou sur un système d'échappement peut provoquer un criquage prématuré, car le plomb cause une concentration de chaleur qui détériore le métal de base et l'affaiblit par carbonisation."



Le CO est produit par la combustion incomplète d'une substance contenant du carbone.
L'intoxication au CO est plus fréquente en hiver.
Gaz inodore, incolore, sans saveur, explosible, toxique.pale

Les cibles préférentielles sont le système nerveux central, le coeur et le foetus.
L'oxygène est le véritable antidote de l'intoxication.





Récit 1 :

Voici une anecdote qui m’a assez marqué, raconté par un membre de l’aéroclub où je pilote lors de l’assemblée générale 2004 :

« Lyon Bron, 6 janvier 2003 :
Alors qu'il faisait très froid (-10° C) mais avec un soleil magnifique, j'avais décidé d'aller voler sur le PA 28 du club avec un ami. Un fois dans l'appareil et compte tenu du froid, je prenais la précaution de faire chauffer le moteur pendant plus de 5 minutes au parking. Une fois le moteur chaud je trouvais curieux que le pare brise ne dégivre pas.

J'effectuais ma checklist roulage et arrivé au point d'attente 34 le pare brise ne désembuait toujours pas. Je me sentais bizarre, fatigué. J'étais accompagné d'un autre pilote, celui ci pensait que la buée disparaîtrait une fois l'avion en vol. Cependant étant médecin, j'ai pensé immédiatement être intoxiqué à l'oxyde carbone. Alors que j'étais déjà aligné sur la piste, j’ai prévenu la tour que je ne décollais pas et je suis rentré au hangar. Le moteur avait tourné au total 19 mn.
La tour ma envoyé les pompiers qui m'ont fait respirer de l'oxygène.

En rentrant de chez moi j’ai pris un malaise sur l'autoroute

J'ai pu conduire jusqu'à mon cabinet, et n'est qu'une heure plus tard que j’ai commencé à vomir et à souffrir de maux de tête. Les pompiers sont venus me chercher. (Les symptômes d'intoxication au C0 n'apparaissent pas immédiatement).
A l'hôpital les médecins ont constaté dans mon sang un taux de carboxyhemoglobine de 30 %, nous serions probablement donc morts si nous avions décollé.

A l'hôpital on ma fait de nombreux tests afin de savoir si je n'avais pas absorbé une drogue illicite ou de l'alcool….

Plus tard j'ai été accusé d’avoir fait exploser le pot d'échappement lors de mon point
fixe (essais magnétos au point d'arrêt avant alignement décollage) "tu as
coupé les magnétos et tu les as remises ce qui a provoqué une explosion dans le
pot d'échappement".

Le bureau enquête accidents BEA a fait son enquête à Bron et en fait :
L'avion sortait de révision, le pot d'échappement était neuf. Mais il existait un défaut sur la pièce d'origine du Piper PA 28. En effet la soudure longitudinale présentait une faiblesse car elle avait été trop meulée, et elle s'était fendue. Le système de chauffage de l'habitacle de l'avion se faisant par réchauffage de l'air autour du pot d'échappement (comme sur les 2 CV Citroën !) les gaz d'échappement revenaient directement dans l'avion par les bouches de chauffage ! »

François Kamerman (Merci François pour ton récit et surtout merci de n'avoir pas décoller ce jour la) .



Récit 2 :

"En collant un détecteur de monoxyde de carbone, sur le tableau de bord du Jodel, il y a huit jours, je ne pensais pas qu'il me servirait si rapidement.

Samedi à Toussus, visibilité réduite et plafond bas laissent peu d'espoir de pouvoir voler, puis vers 14 h 30 les nuages se déchirent pour laisser passer le soleil, la visibilité passe de 3500 m à plus de 10 km en quelques minutes. Où aller ? les METARs du nord et du sud de la région parisienne ne sont pas très bons, de plus le coucher du soleil à 15h56 TU ne permet pas d'aller bien loin. Pour ne pas faire un vol local je décide d'aller à Chartres.

14 h 40, je mets en route le Jodel, une inhabituelle explosion de gaz non brûlés dans le pot d'échappement ne m'inquiète pas outre mesure. Roulage, décollage 25L et je quitte la fréquence de Toussus à Dampierre. Peu après la ville de Rambouillet, je ne sais pas pourquoi, mon regard se porte sur la pastille orange du détecteur de CO, je vois quelques points noirs et en 2 à 3 minutes la pastille vire au noir. J'ouvre la ventilation, en haut de la verrière, en grand et vérifie que le chauffage est bien coupé. Je me demande même un moment, si je vais continuer comme ça vers Chartres ou faire demi-tour. Avant Baillau je décide de rentrer à Toussus.

Petit à petit je sens ma vigilance diminuer, je dois me concentrer, l'aération ouverte en grand ne doit pas suffire, je met mon nez le plus près possible de la ventilation pour respirer l'air frais. Je fais quelques bêtises, je m'aperçois que je suis trop haut à RBT, je coupe l'alternateur au lieu de mettre la pompe (les deux interrupteurs sont cote à cote sur le Jodel), j'arrive enfin à Sierra en essayant de me concentrer le plus possible, je respire toujours au plus près de l'aérateur. Finalement je réussi un bel atterrissage sur la 25 droite et suis bien content de pouvoir enfin ouvrir la verrière une fois immobilisé sur le parking de l'aéro-club.

En rentrant au club, l'instructeur me demande ce que j'ai, il parait que je suis tout blanc.

Lundi matin, après avoir inspecté l'avion, le mécanicien a trouvé deux criques sur l'échappement au niveau du manchon où l'air est chauffé avant d'arriver à la bouche de chauffage.

Cet incident montre tout l'intérêt du détecteur de monoxyde de carbone. J'en aurais un maintenant, été comme hiver, sur le tableau de bord, car même avec le chauffage coupé, le CO arrive à passer dans l'habitacle.

Le détecteur m'a permis de comprendre immédiatement ce qui m'arrivait et de prendre les bonnes décisions.
Sinon comment détecter une baisse de vigilance avant qu'il ne soit trop tard ?

Ouvrir la ventilation en grand n'est pas suffisant, il faut essayer de respirer l'air frais au plus près de l'aérateur."

Symptomes :
Les tout premiers symptômes d'un empoisonnement au CO sont des impressions de
léthargie, d'avoir trop chaud, et d'oppression dans le front. Ces premiers symptômes
peuvent être suivis d'impressions plus intenses telles que mal de tête, palpitations ou
pression au niveau des tempes et bourdonnements dans les oreilles. Ceux-ci à leur tour
peuvent être suivis de sérieux maux de tête, faiblesse générale, vertiges, et réduction
graduelle du champ de vision. De grandes accumulations de CO dans l'organisme
peuvent conduire à une perte de puissance musculaire, des vomissements, des
convulsions et le coma. Finalement, il y a une réduction graduelle des battements du
coeur, un ralentissement de la respiration et... la mort !


Procédure à suivre lorqu'on ressent ces symptomes
ou des odeurs d'échappement :
Si l'on sent des odeurs d'échappement ou si l’on commence à ressentir n'importe
lequel des symptômes précédemment cités, il faudrait de suite supposer que du
monoxyde de carbone est présent et prendre les mesures de précaution suivantes :
a. Couper immédiatement le réchauffage cabine et fermer tout autre ouverture qui
pourrait acheminer dans la cabine de l'air provenant du compartiment moteur.
b. Ouvrir immédiatement une source d'air frais.
c. Eviter de fumer.
d. Inhaler de l'oxygène pur si disponible.
e. En vol, se poser le plus rapidement possible et s'assurer que tous les effets du CO
ont disparu avant tout nouveau vol.
f. Vérifier que le CO ne peut pas entrer dans la cabine à cause d'un échappement
défectueux, d'une ouverture descellée entre le compartiment moteur et la cabine, ou
de tout autre facteur.


Ce détecteur vous prévient si des infiltrations de gaz nocifs se propagent dans la cabine. Les ignorer conduit à la perte de conscience. Les connaitre conduit à la prise de décision qui sauve.
Se colle sur votre tableau de bord et vous prévient par un changement de couleur, du rouge au noir.

Il réagit à toute contamination de l'environnement de la cabine par le monoxyde de carbone.

La durée de vie de ce type de détecteur est limitée, et ce dernier doit être remplacé tous les 2 trimestres.

Il existe des détecteurs de monoxyde de carbone qui utilisent un détecteur chimique ainsi que les circuits intégrés électroniques connexes, un voyant et un circuit d'avertissement sonore pour prévenir le pilote et les passagers en cas de contamination.

Un détecteur de monoxyde de carbone peut aider à réduire le risque de contamination de la cabine par ce gaz inodore mortel.

Si un jour malheuresement vous êtes intoxiquer en avion et que vous vous en apercevez (voir le récit du pilote plus haut) prévenez immédiatement les secours, car les effets secondaire (vomissement, maux de tête) du à l'intoxication se passent souvent un certain temps aprés l'intoxication.

Pensez-y avant de vous préparer pour votre prochain vol, si l'avion que vous piloté n'en posséde pas, demandez le à votre aéroclub (pour qu'il en équipe les avions) et si il ne trouve pas ça nécessaire faites leur lire cet article, ils vont trés vite comprendre que c'est une question de sécurité,

Le rendement du moteur et du système d'échappement dépend de vous et du mécano........

Et comme on le dit souvent la sécurité avant tout...thumleft


_______________________________________
Faire du ciel le plus bel endroit de la Terre
www.volmontagne.com

www.air-films.com
avatar
Kévinou
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1142
Age : 27
Localisation : LFOP (planeur)
Date d'inscription : 31/10/2004

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Kévinou le Lun 14 Mar 2005 - 14:29

Salut srthert

Waou impressionant ça ! Je ne savais pas que cela pouvait arriver ainsi en avion

Effectivement en prenant compte de ces risques un détecteur de CO s'avère presque indispensable à qui tient à sa vie yuyuk

J'essairai de faire attention les prochains vols...

A bientôt ²
avatar
Olivier
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2362
Age : 109
Localisation : Check your six !!!
Date d'inscription : 01/11/2004

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Olivier le Lun 14 Mar 2005 - 16:01

Waouhh Julien quel article !! Bravo !!

C'est vrai que faut faire gaffe !! L'indicateur passe au noir, on se pose tout de suite !!Mais bon je répète Julien la !! Donc le tout c'est de ne pas l'oublier pour savoir détecter les symptomes avant !!
avatar
Mathieu
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2144
Age : 28
Localisation : Toulouse / Auch / St-Girons
Date d'inscription : 01/11/2004

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Mathieu le Lun 14 Mar 2005 - 17:55

En fait le planeur c'est plus sûr yuyuk .
Bravo pour l'article, il fait réflechir scratch .
Et comme tu l'as dit, il faut faire demi-tour avant qu'il ne soit trop tard, car on a pas le temps de se dire etrh que c'est déjà fini...
avatar
batman93
Acharné
Acharné

Nombre de messages : 249
Localisation : Villeparisis (77) - LFPL Lognes
Date d'inscription : 04/01/2005

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  batman93 le Lun 14 Mar 2005 - 19:11

Ca parait évident...
Pourquoi n'y a t'il pas de détecteurs électroniques de CO dans les avions ?
Ca ne coute pas bien cher ?
Cette pastille, il faut penser a la vérifier régulièrement, et mon instructeur, meme s'il a l'air très pointilleux, ne m'en a pas (encore) parlé, meme si tous les avions de notre aéroclub sont équipés.
Un détecteur électonique au moins ca gueule en cas de danger !
Question idiote mais je tente : on peut ouvrir la fenetre sur tous les avions ? Sur mon vieux C152 c'est la cas mais sur les autres je sais pas

En tout cas, c'est bien d'en parler de temps en temps histoire de
raffraichir la memoire.
avatar
Kévinou
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1142
Age : 27
Localisation : LFOP (planeur)
Date d'inscription : 31/10/2004

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Kévinou le Lun 14 Mar 2005 - 19:21

Salut,srthert

Pour aérer vaut mieux un avion dont la verrière s'ouvre comme celle du rallye, et hop t'ouvres tout, nickel, c'est ptete mieux que la trappe d'un petit cessna héhé yuyuk

A bientôt

srthert
avatar
Julien Jay
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 3249
Age : 30
Localisation : Check your six !
Date d'inscription : 31/10/2004

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Julien Jay le Lun 14 Mar 2005 - 19:58

Le detecteur électronique de monoxyde de carbone existe bien mais il n'est pas répandu dans l'aviation.
Il se présente sous forme de boitier.



Le detecteur à pastille à une validite 6 mois pour un prix de 6 euros 40 contrairement au détecteur électronique qui fonctionne à pile et possède un avertisseur d'usure, quand il se déclenche, il faut changer d'appareil, la pile n'étant pas remplaçable" (Autonomie de la pile 5 ans), son prix est de 95 euro.
Je pense que le systéme électronique est beaucoup plus fiable d'une part par son systéme d'Alarme sonore et lumineux, mais son coût est relativement élevé et c'est ce qui je pense doit gêner les aéroclubs.
Sur une durée de 5 ans le détecteur à pastille coute 65 euros.

La vie ça n'a pas de prix..........


_______________________________________
Faire du ciel le plus bel endroit de la Terre
www.volmontagne.com

www.air-films.com
avatar
Mathieu
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2144
Age : 28
Localisation : Toulouse / Auch / St-Girons
Date d'inscription : 01/11/2004

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Mathieu le Lun 14 Mar 2005 - 20:45

Excuse moi Menestrel-lover Embarassed ,
J'ai vu ton message en double sur le forum j'ai donc voulu en supprimer un des deux et ça a supprimer les deux, si tu peux le retaper se serait simpa, encors une fois désolé :no .
Je ne sais pas pourquoi il était en double.
avatar
phantom
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2013
Age : 42
Localisation : En montagne
Date d'inscription : 08/03/2005

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  phantom le Mar 15 Mar 2005 - 8:23






Super sujet.

note : penser qu'un simple démarrage raté (avec une détonation par exemple) peut réussir à noircir la capsule.

encore



André

Aigle Blanc
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1599
Age : 30
Localisation : montpellier AC Languedoc roussillon LFMT(34)/ LFPN ( toussus le noble)
Date d'inscription : 12/12/2004

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Aigle Blanc le Dim 10 Avr 2005 - 9:15

Bonjour à toutes et à tous,

En premier pour répondre à BATMAN, il existe dans certains avions un detecteur, ( comme le DA40). Mais bon, pas beaucoup de pilotes sont au courant et savent ou il se trouve.
Pour le reste je trouve qu'il faudrait installer dans tous les avions un detecteur car le mono est quelque chose de très dangereux, et il faut y penser.

A+++

A.B
avatar
Olivier
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2362
Age : 109
Localisation : Check your six !!!
Date d'inscription : 01/11/2004

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Olivier le Dim 10 Avr 2005 - 12:15

Merci à Julien pour complement concernant les symptomes.
euh j'ai un question, c'est possible d'ouvrir la veriere dans un DR-400 ?? (pas en grand mais 10cm devrait suffir pour ventiler.)

Sinon, l'administration pourrait forcer les construteurs à ajouter dans leur config de base un detecteur à pile rechargeable en vol (je pense que ça pourrait etre efficace )

Les criques qui se forment dans la carcasse du pot d'echapement sont souvent du à un mauvais essai coupure (magneto sur "OFF"). Il faut bien respecter la check (c'est souvent moins de 1000 tours sur les avions écoles). Deplus il faut savoir que le serpentin qui rechauffe l'air de la cabine n'est pas étanche donc si le pot est percé ...
avatar
Arnaud
Invité

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Arnaud le Dim 10 Avr 2005 - 14:02

super message, je connaisssais pas trop les risques, mais on en apprend beaucoup, tous nos avions sont équipé de la petite pastille et on m'avait expliquer un peu le but au BIA sans trop rentré dans les détails. Pour le DR400, en principe on peut ouvrir légèrement la verrière sans risque, de 5 à 10cm maxi par contre.

Encore merci pour l'article
avatar
alphasierra
Fanatique

Féminin Nombre de messages : 617
Age : 49
Localisation : Melun-Villaroche LFPM
Date d'inscription : 19/04/2005

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  alphasierra le Dim 24 Avr 2005 - 11:03

Et bien je devais passer acheter une carte 1/500 000° dans ma boutique aéro préférée, j'espère qu'ils ont des détecteurs de CO ! après avoir lu ces récits il ne me viendra plus à l'esprit de voler sans ... je vais d'ailleurs rajouter ça tout de suite sur ma check-list et en parler au chef-pilote de mon club
J'ai du mal à comprendre pourquoi les instructeurs n'en parle pas plus ? et pourquoi ce n'est pas obligatoire dans l'équipement du pilote (ou de l'avion) au même titre que les cartes et autres documents ?
Bon dimanche
avatar
miragetrois
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 74
Localisation : LFPL Lognes (Agile)
Date d'inscription : 01/05/2005

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  miragetrois le Mar 3 Mai 2005 - 21:19

bonjour
je voudrais répondre à Julien
en tant que mécano je ne peux pas laisser passer les termes suivant "un certain laisser aller de la part des techniciens" qui inspectent les échappements c'est inadmissibles .
les inspections sont faites toutes les 50h.et dans les règles de l'art avec conscience professionnelle .
les avions équipés de témoins, les enveloppes des échappements sont démontées toutes les 500h.
en quoi consiste cette affaire :
sur les avions de tourisme le chauffage est pris sur le pot d'échappement,une enveloppe entoure le pot et une prise d'air chaud aboutit dans la cabine
l'inspection intermédiaire consiste à déposer le boa d'admission pour voir si celui-ci comporte des traces suspectes
la cause des vapeurs de monoxide est due à des criques sur le pot qui laissent passer ces cochonneries et se repandent dans la cabine et lorsque de telles criques sont détectées il est hors de question de remettre l'avion en ligne il est"no go"
je me tiens à votre disposition pour des renseignements plus approfondis.Miragetrois
avatar
Julien Jay
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 3249
Age : 30
Localisation : Check your six !
Date d'inscription : 31/10/2004

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Julien Jay le Mer 4 Mai 2005 - 6:28

Mirage trois

Merci pour les précisions je modifierais biensur l'article prochainement.Si tu souhaite compléter en approfondi l'article ça sera avec plaisir.
Laurent membre du forum est mécano au sein de l'UEA, et je pense qu'il avait quelquechose à dire à ce sujet, j'attend avec impatience ses commentaires.


srthert


_______________________________________
Faire du ciel le plus bel endroit de la Terre
www.volmontagne.com

www.air-films.com
avatar
miragetrois
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 74
Localisation : LFPL Lognes (Agile)
Date d'inscription : 01/05/2005

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  miragetrois le Mer 4 Mai 2005 - 16:57

bonsoir
Julien je te remercie de ta réponse et je suis près à répondre à toutes les question s concernant cette affaire et y apporter les précisions nécessaires pour voler en toute sécurité
bons vols.Miragetrois
avatar
miragetrois
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 74
Localisation : LFPL Lognes (Agile)
Date d'inscription : 01/05/2005

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  miragetrois le Mer 4 Mai 2005 - 17:50

bonsoir à tous
cette affaire de monoxyde est à prendre très au sérieux j'ai fait dernièrement un vol de contrôl à la suite d'une problème sur un Régent;on s'est creusé la tête pour trouver la panne après avoir tout changé le canard était toujours vivant la pastille virait au bout de 10mn et finalement la cause était un déflecteur sous le capot inférier qui ramenait les gaz vers l'intérieur après suppression tout est revenu dans l'ordre .
concernant les pastilles je voudrais apporter une précision:
elles ne sont pas à périodicité annuelles mais bimestrielle où trimestrielles on les trouve en principe que sur ROBIN DR400 pour notre aéroclub.
Miragetrois
avatar
Ménestrel lover
Acro
Acro

Nombre de messages : 123
Age : 35
Localisation : Lyon Brindas - LFKL
Date d'inscription : 03/01/2005

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  Ménestrel lover le Mer 4 Mai 2005 - 21:22

Salut,

Oui, j'avais déjà averti Julien sur l'histoire de la maintenance soit disant "négligée" sur le pot d'échappement! Les programmes d'entretien comportent tous une phase d'inspection du pot, plus ou moins appronfondie selon la visite.

En cas de détonation au démarrage ou lors d'un essais coupure mal fait, il faut mieux prévenir que guérir! Inspecter un pot n'est pas une chose amusante...loin de là, mais ramasser une épave, est bien pire que tout!

A bientot
Laurent
avatar
miragetrois
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 74
Localisation : LFPL Lognes (Agile)
Date d'inscription : 01/05/2005

Re: Attention Danger ! Monoxyde de Carbone (CO)....

Message  miragetrois le Mer 4 Mai 2005 - 23:04

bonsoir Menestrel lover
je suis content que tu abondes dans mon sens les pots sont inspectés toutes les 50h de toutes façons et sur les avions dépourvus de pastille témoins de couleur orange et non rouge l'inspection est approfondie toutes les 50h avec normalement obligation de déposer l'enveloppe pour inspection du pot et des fois il n'est pas évident de détecter une crique même avec de 'expérience car évidemment elle est toujours mal placée mais bon c'est notre métier!
il est vrai aussi que si les selections magnétos sont faites à un régime élevé le pot ne résiste pas et surtout il faut informer la mécanique aussitôt
salut.Miragetrois


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 21:29