Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Partagez

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8335
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Julien Robin le Mer 22 Aoû 2007 - 18:27

Ouh la !

On fait la liste des problèmes (imbriqués) ?
- hausse du prix de l'hdv
- vieillissement de la population de pilotes
- complexité croissante de l'espace aérien et des procédures (dans une moindre mesure, vu la faible proportion de pilotes voyageurs) et plus globalement la sur-réglementation (dernier épisode en date : pour les UEA)
- pénurie de FI
- cout croissant de l'entretien
- cout croissant du carburant
- cout croissant des assurances
- parc vieillissant
... je suis sur que j'en oublie !

Quelques pistes de réflexion :
- une vraie politique active pro-jeunes ... je m'interroge toujours quand je vois que la FFVV donne des bourses jusqu'à 25 ans et la FFA uniquement jusqu'à 21 ans alors que le vol moteur est plus couteux (un bon exemple à suivre : l'Aéroclub Vauclusien à Avignon-Caumont).
- le bénévolat ... une notion en perte de vitesse, mais ca peut faire faire de grosses économies (dans une UEA par ex)
- l'organisation d'activités de groupe, en vol (nav à plusieurs, pas forcément loin pour que ca reste accessible au petit budget mais suffisamment pour varier les vols et faire des vols intéressants avec des zones etc ...) ou non (rénovation des batiments par ex)
- une simplification du process de certification des avions (pour que les avions neufs soient moins cher et que les clubs puissent renouveller leur flotte), ce qui me semble-t-il est à l'étude à l'EASA
- des bureaux d'aéroclubs plus pragmatiques dans leur gestion de l'association


Je suis sur qu'il m'en manque plein ...
Qui prend la suite sur ces réflexions ?

Question : comment mettre en place de telles idées (au niveau fédéral par ex) ?

PS: m'est avis qu'on ferait bien de scinder ce fil en 2 (IP d'un coté, l'avenir d'un autre) mais j'ai la flemme ... chers collègues admins, a vous l'honneur

[EDIT] Vos exigeances sont satisfaites, excellence Laughing
Jean
avatar
Daniel
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : LFRI ( Vendée )
Date d'inscription : 13/08/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Daniel le Mer 22 Aoû 2007 - 19:40

Pourquoi pas suprimer la TIPP sur le carburant pour l'aviation légère ?

Non, faut pas rêver !

Pour le prix de l'hdv : pourquoi il n'y a pas un constructeur qui se décide à faire un biplace, solide, fiable et peu coûteux : un jodel nouvelle génération par exemple ! ( pour changer des diamond et cirrus ) train classique, 60 € de l'heure. Un bon moyen pour les pilotes de faire leurs minimas d'heures à bon prix.

Une visite toutes les 50h... Faut pas pousser, même sans diplôme d'ingénieur, on peut nettoyer des bougies ! Un peu plus de flexibilité dans la maintenance serait la bienvenue, bientôt on ne pourra même plus gonfler un pneu sans l'assistance d'un meccano agréé...

Compléxité de l'espace aérien : ( surtout autour de Paris, les TMA de classe A on un plancher tellement bas, que c'est d'autant plus dangereux pour les pilotes VFR qui se retrouvent avec 1000ft utilisables quand c'est pas 500ft ( suivant pression et relief ). C'est comme ça que les accidents arrivent !

Pour répondre à ta dernière question JulienR, ben je pense que JA peut être un léger moyen de pression sur la FFA ( mais léger hein ? ) Sinon c'est vrai que je vois difficilement comment se faire entendre surtout que l'on se fait passer pour une bande de richoux casse-pieds par les riverains... Bref nous, les jeunes pilotes sommes loin de faire l'unanimité !

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8335
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Julien Robin le Mer 22 Aoû 2007 - 20:15

pour ton "Jodel newgen" : à cause de la certification ?
Parce que quand on fait le parallèle avec le monde ULM, c'est effarant ! Quelle vitalité chez eux.

Sinon j'ai oublié une solution : le CNRA
avatar
Daniel
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : LFRI ( Vendée )
Date d'inscription : 13/08/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Daniel le Mer 22 Aoû 2007 - 21:36

JulienR a écrit:pour ton "Jodel newgen" : à cause de la certification ?

Enfin ! j'ai compris pourquoi ils ne font plus de 2cv ou de 4L etrh
avatar
Maxime F
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 857
Age : 27
Localisation : Clermont-ferrand LFLC Auvergne
Date d'inscription : 16/03/2005

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Maxime F le Jeu 23 Aoû 2007 - 14:39

Par exemple, pour le nettoyage des avions, a 2 jeunes, on devait voler cette aprem, et ben comme on a pas pus, on a laver les 5 avions du club... c'est des petits geste, mais qui participe a la sécurité des vols, et au bonheur des passagers lors de baptême!
Autre chose, dans n'importe quel association, s'il y a 100 membres, 20 sont souvent présent, et 5/10 font du vrai bénévolat! s'est pas possible!!!
Pour l'avenir de l'aviation générale, on n'y peut pas grand choses malheuresement, mais si on pouvait avoir quasiment autant de papier a faire que les ulm, sa serait merveilleux!!!! d'autant plus que pas mal d'ULM sont plus performant que nos avions!
avatar
Invité
Invité

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Invité le Jeu 23 Aoû 2007 - 16:06

Le bénévolat est une des choses les plus importantes dans un club, la preuve cette année dans mon club il n'y avait de monde pour assuré le secrétaria, le club a dû donc salarié une secretaire pour l'été. Il y a aussi l'évolution des machines qui compte pour l'aviation de demain. En cherchant sur le net j'ai trouvé ce blog, ou il y a quelques projets d'avions à l'hydrogène et à l'éléctricité.
avatar
Maverik
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 25
Localisation : LFLC
Date d'inscription : 11/07/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Maverik le Ven 24 Aoû 2007 - 8:26

à mon avis, ces projet sur l'hydrogène ou sur des carburants plus économiques et moins polluants sont vraiment d'excellentes choses!

Vu la tournure que prennent les choses au niveau du prix du baril de pétrol c'est ,harlarment!Et je pense que dévelpper des nouveaux caburants genre l'hydrogène, le colza(il me semble avoir entendu parler que ça pouvait donner un carburant...) pourraient d'une part contribuer à la sauvegarde de l'environnement et à réduire le prix de l'heure de vol...

Car l'un des principaux problèmes même s'ils en subsistent beaucoup, c'est quand meme le prix du pétrol...
Bref je dis ça, mais comme certains pourrront me le faire remarquer je n'ai que peu d'expérience pour l'instant dans le domaine de l'aéronautique et d'autres problèmes sont peu êtres plus importants que celui là...

et pour finir je pense qu'il faut que certaines mentalités évolues dans les aéroclubs, personnellement je trouve hallucinant que certaines personnes se permettent de voler sans après s'occuper de l'avion :
ne pas nettoyer l'avion et ne pas faire le pare brise, ne pas rajouter de l'huile quand il y en a plus, c'est tellement plus facile de laisser les autres le faire à sa place...
Pour moi c'est un plaisir de nettoyer l'avion et de vérifer que tout va bien quand j'ai fait un vol car je suis heureux de retrouver un avion propre la prochaine fois que je vole

Bref je n'ai donné que mon avis et je sais que ce ne sont que des paroles

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8335
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Julien Robin le Ven 24 Aoû 2007 - 8:56

C'est un problème pour nous, mais pas pour tout le monde.

Aux USA, le carburant est 3 fois moins cher qu'en France (autour de 0,5€/l pour le SP95). Ils trouvent déjà que le carburant est cher (qu'est-ce que ce serait avec nos tarifs), mais le cout reste supportable ...
On va bien rigoler quand on aura épuisé nos réserves, ou qu'il en restera si peu que les forages rendront le produit hors de prix.

Et comme ce sont les plus gros consommateurs au monde, qu'ils représentent le plus gros marché et que quoi qu'on en dise le marché français ne représente qu'un marché de niche, on n'est pas prêt d'avoir des énergies alternatives.
D'ailleurs un fait surprenant est que les USA sont ceux qui font les plus gros investissements en R&D dans ce domaine ...

Le problème, c'est de trouver une énergie à la fois durable et écologique.
Si on bascule du pétrole vers une autre énergie fossile, on ne fait que décaler le problème.

L'électrique, je n'y crois pas.
Les cellules photovoltaïques offrent un rendement trop faible, et surtout sont extrèmement polluants à fabriquer.
Il y a les piles à combustible, mais leur production est très polluante aussi et leur poids est dissuasif.

L'hydrogène pose problème aussi car c'est un gaz tonnant plutot sensible. Mais il est léger. Il y a donc très certainement un avenir dans cette voie, le jour où on arrivera à en maitriser le stockage et la combustion de façon sécurisée.

Reste les huiles végétales : ca marche plutot bien, y compris (et surtout) sur des moteurs anciens. (là je parle de voiture, mais je pense que c'est avionnable !)
C'est plutot écologique à produire (surtout quand on voit les surplus de production des agriculteurs), et on peut relativement maitriser les volumes de production (puisqu'il s'agit de production et non d'extraction)
Pour moi ce serait la meilleure solution dans l'immédiat, mais c'est interdit. Interdit parce que non taxé ... Dingue non ?

Et il y a certainement un grand nombre de voies à explorer.
Sans compter certaines ressources que l'on ne soupçonne même pas encore, parce que notre technologie est encore trop primitive pour les découvrir, les maitriser et les exploiter.
avatar
Maverik
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 25
Localisation : LFLC
Date d'inscription : 11/07/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Maverik le Ven 24 Aoû 2007 - 9:22

Puis de toute façon en plus que(les huiles végétales) ce ne soit pas taxées et donc interdites, il faudrait se heurter aux grandes firmes qui bases leur économie sur le pétrole genre TOTAl qui ne pourrait pas accepter qu'on dévellope un autre carburant réduisant leur bénéfices(quand on pense que le patron de TOTAL gagne plusieurs milliards d'euros par ans...)

en conclusion et comme tu l'as dit on est pas prêt d'avoir des énergies alternatives!
avatar
Damien
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 233
Age : 27
Localisation : LFLB Chambéry (Savoie)
Date d'inscription : 05/04/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Damien le Ven 24 Aoû 2007 - 9:28

L'autre jour, j'ai vu à la télé qu'en espagne ou au portugal, je sais plus, ils avaient réussi à refaire le cycle de fabrication du pétrole à partir d'une algue, qui mets plusieurs milliers voire millions d'années habituellesment en quelques heures ou quelques jours...
mais bon, c'est à petite échelle pour l'instant...
Au niveau écologie, je sais pas si c'est rentable, car le combustible est toujours le pétrole, donc polluant, mais l'algue de départ consomme beaucoup de CO2.

Pour l'hydrogène, il me semble que c'est le combustible d'Ariane V, donc déjà en partie maîtrisé. Ca devrait pas être trop compliqué de transformer les moteurs.

Et pour les biocarburants, il faut quand même un peu de pétrole à mélanger avec je crois, mais beaucoup mois !
Par contre, il faut faire gaffe à la consommation en eau, car ça devient aussi un réel problème...
avatar
Zoulou Uniform
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 29
Localisation : Dans la rue du quai
Date d'inscription : 05/06/2005

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Zoulou Uniform le Ven 24 Aoû 2007 - 9:41

JulienR a écrit:

Reste les huiles végétales : ca marche plutot bien, y compris (et surtout) sur des moteurs anciens. (là je parle de voiture, mais je pense que c'est avionnable !)
C'est plutot écologique à produire (surtout quand on voit les surplus de production des agriculteurs), et on peut relativement maitriser les volumes de production (puisqu'il s'agit de production et non d'extraction)
Pour moi ce serait la meilleure solution dans l'immédiat, mais c'est interdit. Interdit parce que non taxé ... Dingue non ?


Effectivement les huiles végétales marchent bien, et les Brésiliens ont fait des essais sur un Lycoming IO-540, le rendenement était égal à celui de la 100LL.
Cependant, pour obtenir ces huiles il faut mettre en culture des champs, donc deux solutions existent pour ça :
- Rendre de nouvelles surfaces cultivables
- Changer l'espèce cultivée sur des parcelles déjà exploitées

Ces deux solutions sont coûteuses pour les exploitants, et si ça marche dans un cadre expérimental, un emploi massif me semble poser un problème majeur : Avec toutes les voitures qui circulent (et aussi tous les avions) dans les pays développés, où trouvera-t-on les surfaces pour ce type de culture ? Elle est là, la limite de ces carburants. Même si le Brésil se targue d'avoir 3 ou 4% de sa consommation de carburant automobile issue des biocarburants, c'est un pays en développement, donc où la consommation de produits pétroliers est relativement faible, en comparaison avec l'Allemagne, la France ou les USA. Avec le développement industriel et l'enrichissement de la population le nombre de véhicules sera amené à augmenter, ref, un cercle vicieux qui relègue les biocarburants à un rang d'énergies d'appoint. Et encore, il s'agit là d'automobiles, et sachant que les moteurs de nos avions sont bien souvent issus de technologies éprouvées et rustiques (car il faut prendre en compte le conservatisme qui prévaut chez les acheteurs d'avions, c'est une chose essentielle), la route est longue, très longue, avant que les biocarburants finissent dans nos réservoirs. Il suffit déjà de voir avec quelle galère c'est pour un motoriste de développer un moteur neuf (en particulier pour les moteurs Jet A1), avec tous les dilemmes techniques, la certification, ensuite l'épreuve du client... bref...
Dans un premier temps je vois plutôt chez nous l'apparition de moteurs à carburants classiques mais d'une conception d'un autre âge que celle de nos vaillants Lycomings. C'est déjà ce qui se passe avec les Rotax, et à moins forte raison avec les Centurion et SMA. La piste des turbines est en train de faire son chemin également mais pour l'instant c'en est à ses balbutiements...
La route est longue !
avatar
Maxime F
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 857
Age : 27
Localisation : Clermont-ferrand LFLC Auvergne
Date d'inscription : 16/03/2005

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Maxime F le Ven 24 Aoû 2007 - 9:49

Jean a écrit: Cependant, pour obtenir ces huiles il faut mettre en culture des champs, donc deux solutions existent pour ça :
- Rendre de nouvelles surfaces cultivables

Sur ce point, je ne suis pas tout a fait d'accord, pour la France du moins. En effet, l'Etat donne des primes aux agriculteur pour qu'il laisse une partie de leurs terre en jachère... si les jachères étaient utilisés pour produire du carburant végétal, ça ferait déjà pas mal!

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8335
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Julien Robin le Ven 24 Aoû 2007 - 10:00

Maverik a écrit:(quand on pense que le patron de TOTAL gagne plusieurs milliards d'euros par ans...)

Il y a effectivement à la fois les lobbies et les taxes ...

Par contre ne mélangeons pas tout : le bénéfice de la société TOTAL se chiffre effectivement en milliards d'euros (9 si ma mémoire est bonne), mais il ne s'agit pas de la rémunération du patron ...

Damien a écrit:L'autre jour, j'ai vu à la télé qu'en espagne ou au portugal, je sais plus, ils avaient réussi à refaire le cycle de fabrication du pétrole à partir d'une algue, qui mets plusieurs milliers voire millions d'années habituellesment en quelques heures ou quelques jours...
mais bon, c'est à petite échelle pour l'instant...
Au niveau écologie, je sais pas si c'est rentable, car le combustible est toujours le pétrole, donc polluant, mais l'algue de départ consomme beaucoup de CO2.

Exact, il y a un grand nombre de procédés en expérimentation ... difficile de tous les connaitre !
Après il faut voir ce qui est industrialisable et viable :?

Damien a écrit:Pour l'hydrogène, il me semble que c'est le combustible d'Ariane V, donc déjà en partie maîtrisé. Ca devrait pas être trop compliqué de transformer les moteurs.

Pour Ariane, il me semble que le comburant (et non pas carburant) sont des ergols ou propergols, composés en partie d'hydrogène.
Dans l'absolu oui on sait faire.
Néanmoins les cycles de fabrication et d'utilisation sont extrèmement complexes.
Il y a quand même une sacré marche entre une utilisation quotidienne et une utilisation semi-expérimentale sur 10 tirs par an


Max acro a écrit:
Jean a écrit: Cependant, pour obtenir ces huiles il faut mettre en culture des champs, donc deux solutions existent pour ça :
- Rendre de nouvelles surfaces cultivables

Sur ce point, je ne suis pas tout a fait d'accord, pour la France du moins. En effet, l'Etat donne des primes aux agriculteur pour qu'il laisse une partie de leurs terre en jachère... si les jachères étaient utilisés pour produire du carburant végétal, ça ferait déjà pas mal!

Entièrement d'accord.
avatar
Zoulou Uniform
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 29
Localisation : Dans la rue du quai
Date d'inscription : 05/06/2005

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Zoulou Uniform le Ven 24 Aoû 2007 - 10:03

JulienR a écrit:


Max acro a écrit:
Jean a écrit: Cependant, pour obtenir ces huiles il faut mettre en culture des champs, donc deux solutions existent pour ça :
- Rendre de nouvelles surfaces cultivables

Sur ce point, je ne suis pas tout a fait d'accord, pour la France du moins. En effet, l'Etat donne des primes aux agriculteur pour qu'il laisse une partie de leurs terre en jachère... si les jachères étaient utilisés pour produire du carburant végétal, ça ferait déjà pas mal!

Entièrement d'accord.

Vous n'avez pas tort, mais pensez à ce que la production qui serait possible en France représenterait par rapport à la consommation nationale. Ce devient une quantité ridiculement faible. Et puis le temps que les plantes grandissent et deviennent récoltables, c'est aussi un facteur important. Si on veut aller chercher plus loin, on peut accélérer leur croissance via des manipulations génétiques, mais étant donné que le sujet est tabou ici, c'est mission impossible.
avatar
Invité
Invité

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Invité le Ven 24 Aoû 2007 - 10:10

Moi je ne pense pas que le biocarburant soit un des bonnes solutions pour l'avenir car les pays comme la chine et l'inde vont avoir un gros besoin de produits alimentaires. Par exemple, si on transforme les champs de blé en champs de colza le prix du pain va augmenter.

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8335
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Julien Robin le Ven 24 Aoû 2007 - 10:20

C'est un équilibre !

Aujourd'hui avec le pétrole, tout le monde dépend d'une poignée de pays (l'OPEP + quelques autres).
Les biocarburants permettront à quasiment chaque pays (ceux qui ont de la superficie et ne sont pas en contrées désertiques) de produire la matière première de leur énergie. On nous montre une Chine surindustrialisée et polluée, mais ce pays est vaste et il y a de grandes régions agricoles. Pour des pays comme le Mali ou le Burkina Faso, c'est déjà largement plus compliqué.
Ensuite vient la transformation, et c'est une autre question car il faut avoir les moyens (financiers, technologiques et humains) de créer et maintenir en conditions opérationnelles de telles structures industrielles.

Jean, je ne suis pas complètement d'accord.
Le cycle des céréales est bien de 1 an environ ?
Reste qu'effectivement, la France consomme environ 120 millions de tonnes de pétrole par an et on ne saura jamais faire face à une demande aussi importante. Mais on peut réduire cette consommation de pétrole non ? Ce serait déjà un grand pas.
Au passage, je rappelle que "on" essaye de faire culpabiliser les automobilistes vis à vis du pétrole, mais que les plus gros consommateurs sont ... les industriels !

Ceci dit, le problème est extrèmement compliqué (sinon il serait déjà réglé), car une économie c'est un équilibre fragile tant il y a de choses imbriquées ... :?
avatar
Maxime F
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 857
Age : 27
Localisation : Clermont-ferrand LFLC Auvergne
Date d'inscription : 16/03/2005

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Maxime F le Ven 24 Aoû 2007 - 10:39

Je ne parlais pas de suprimer des champs de céréale au profit du colza, mais d'utiliser les terrains qui sont laisser a l'abandon, ce qui n'agirait sur aucun autre type d'agriculture.
Pour ce qu iest de la consomation, même si on ne peut pas dépendre a 100% des biocarburants, dans un futur proche, la réduction de consomation de pétrole avec des mélanges de biocarburant, et des technologies hybride (particulierement pour les voitures exemple, le demarrage des roues avec un moteur électrique, ce dernier ayant beaucoup plus de couple qu'un moteur normal). De plus, même si c'est a plus petite echelle, en modélisme, en une dizaine d'année, au niveau des technologies electriques, on a considérablement réduit le poids, et la taille du matériel, tout en augmentant la capacité des accus (LI-PO...) et le rendement des moteurs (brushless (sans charbon)).
avatar
Damien
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 233
Age : 27
Localisation : LFLB Chambéry (Savoie)
Date d'inscription : 05/04/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Damien le Ven 24 Aoû 2007 - 11:27

Concernant les énergies nouvelles, il y a çet article du dauphiné qui commence à dater un peu (plus de 6 mois si ma mémoire est bonne)... Et j'en ai pas entendu parler depuis, donc son truc devait pas marcher...
http://img505.imageshack.us/my.php?image=newton2kt1.jpg
Par contre, je sais pas si au niveau des droits c'est autorisé de scanner un article de journal, donc si c'est interdit, les admins peuvent l'enlever


Sinon, un peu plus aéro, il y a une société à savoie technolac qui innove dans l'aviation écolo: lisa airplanes. Vous avez peut-être pu voir son tout récent ulm qui est encore en essais au salon du bourget ou au meeting de chambery. Je l'ai vu la semaine dernière à chambery faire quelques essais.
Donc cette même société a le projet de faire le tour du monde dans un avion hybride, à hydrogène et à l'énergie solaire.
http://lisa-airplanes.com/fr/hy-bird/hy-bird.php
Mais je ne sais pas si ça pourrait être rentable pour une utilisation généralisée...
avatar
Daniel
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : LFRI ( Vendée )
Date d'inscription : 13/08/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Daniel le Ven 24 Aoû 2007 - 13:08

Le gros problème dans les énergies renouvelables pour les avions, c'est qu'il n'y a pas le marché qui suit derrière, contrairement aux voitures par exemple. C'est pour ça qu'il est très difficile pour un constructeur de lancer un nouveau moteur.

C'est une vision un peu pessimiste des choses, mais regardez les moteurs que l'on utilise encore aujourd'hui !

Un autre problème : aménager les pompes sur les plates-formes, parce que je n'est jamais vu autre chose que de l'avgas 100LL et du jet A-1.

Pourtant je reconnais que l'on va être obligé d'y passer, ( 1€78 le litre en ce moment pour la 100LL ) et ça continue d'augmenter...
avatar
gc232
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 2407
Age : 32
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/04/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  gc232 le Ven 24 Aoû 2007 - 13:13

rantanplan a écrit:
[...]
1€78 le litre en ce moment pour la 100LL

Chanceux ! Nous faut compter 15 cts de plus ...
avatar
pilote-11
Initié
Initié

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 27
Localisation : Narbonne LFXN
Date d'inscription : 03/08/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  pilote-11 le Ven 24 Aoû 2007 - 21:13

Quand on parle de pénurie de FI n'est-il pas, aujourd'hui, trop compliqué de le devenir?
avatar
Louis J.
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 332
Age : 27
Localisation : Mulhouse
Date d'inscription : 24/04/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Louis J. le Sam 25 Aoû 2007 - 9:46

Cela ne serait il pas un cercle vicieu ? Si il y avait plus de pilotes en France, le l'hdv serait moins chère ainsi que les assurances et la maintenance, les technologies "économiques" seraient plus facilement adapté à l'aviation légére ( exemple : on parle seulement de diesel pour les avions alors que cela existe depuis longtemps pour les voitures...)
avatar
Daniel
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : LFRI ( Vendée )
Date d'inscription : 13/08/2007

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Daniel le Sam 25 Aoû 2007 - 12:55

exactement ce que je disais LuGan, comme il n'y a pas le marché, tout est cher en aviation !

Après pour la pénurie de FI j'ai une autre explication. Je pense qu'ils ne sont pas assez payés au sein des clubs, comparé à l'argent qu'ils ont investis pour leur formation. C'est pour ça qu'ils continuent sur la formation pilote de ligne

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8335
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  Julien Robin le Sam 25 Aoû 2007 - 13:07

A mon avis ce problème de FI est autrement plus complexe.

Il y a les FI bénévoles et les salariés.
Il y a ceux qui passent par la Liste 1 et les autres. Si c'est en Liste 1, la formation coute assez peu cher au futur FI, me semble-t-il.
etc ...

En ce qui concerne les salariés, effectivement beaucoup semblent se plaindre qu'ils font beaucoup d'heures, qu'ils sont payés au lance-pierres, que les autres n'ont aucune considération pour leur travail. Globalement, c'est vrai.
En ce qui concerne la rémunération et la charge de travail, le problème est que nos aéroclubs sont des associations. Celles-ci ont généralement des moyens financiers assez limités. De toutes façons les AC n'auront jamais les moyens de s'aligner sur les compagnies aériennes en terme de rémunération.
Mais c'est vrai aussi que beaucoup de pilotes pros font de l'instruction ... en attendant de trouver une place en Ligne...

Tiens ... un autre gros problème de l'aviation générale, c'est son intégration dans son environnement (économique, social, etc ...)
avatar
phantom
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2013
Age : 42
Localisation : En montagne
Date d'inscription : 08/03/2005

Re: Parlons du futur de l'Aviation Générale...

Message  phantom le Lun 27 Aoû 2007 - 9:50

Il y a quelques années j'ai mis ces quelques pages en ligne sur comment devenir FI:
http://www.pilotlist.org/instructeur/

De plus je reste à votre disposition si vous avez des questions à ce sujet ...

André


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 11:50