Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Quand Continental risque la panne sèche...

Partagez
avatar
Zoulou Uniform
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2020
Age : 30
Localisation : Dans la rue du quai
Date d'inscription : 05/06/2005

Quand Continental risque la panne sèche...

Message  Zoulou Uniform le Mer 23 Avr 2008 - 8:14

La compagnie fait voler des B757 pour traverser l'Atlantique sans le niveau de carburant réglementaire...

"Des Boeing 757 de Continental Airlines traversent régulièrement
l'Atlantique sans le niveau de carburant réglementaire", rapporte Le Figaro, mardi 22 avril.
Une illustration du dysfonctionnement structurel du transport aérien
aux Etats-Unis. Les compagnies, souvent au bord de la faillite, n'ont
pas pu renouveler leur flotte et font voler des avions hors d'âge,
conçus pour des liaisons internes, polluant et consommant beaucoup de
carburant.
Continental Airlines a enregistré pas moins de 96 atterrissages à New
York-Newark en provenance d'Europe avec les jauges des réservoirs dans
le rouge.

"Des solutions existent"

"Le département américain des Transports a enquêté sur le comportement
des équipages de Continental qui hésitent à faire escale au Canada pour
effectuer un complément de plein. Cette procédure, coûteuse en temps et
en taxes d'aéroport, serait découragée par la compagnie aérienne qui
explique dans une note de service aux pilotes qu'elle peut 'réduire les
bénéfices et éventuellement le financement de leurs retraites'", écrit
le quotidien, qui ajoute que les contrôleurs aériens sont parfaitement
informés de la situation.
Selon la réglementation américaine, il faut prévoir suffisamment de
carburant pour assurer le trajet, se dérouter si l'aéroport prévu est
indisponible avec une réserve supplémentaire de trente minutes de vol.
"Beaucoup de compagnies en Europe ajoutent à cela 10 % de plus", note
le journal, qui avance que des solutions existent: notamment équiper
les B 757 de winglets -des appendices en bout d'aile qui permettent
d'économiser 5 % de carburant- et transporter moins de passager que
l'avion ne peut en contenir.

Source: Challenges.fr

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8356
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Quand Continental risque la panne sèche...

Message  Julien Robin le Mer 23 Avr 2008 - 8:29

L'article original (repris dans la plupart des journaux) sort du Figaro, et a été écrit par Thierry Vigoureux qui est pilote privé.

Néanmoins, cet article est truffé de conneries ... C'est du journalisme de bas étage et du sensationnalisme, mais apparemment on aime entretenir la méfiance du grand public vis à vis de l'aviation ...


_______________________________________
Julien
http://www.flyby-pictures.com/
avatar
Zoulou Uniform
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2020
Age : 30
Localisation : Dans la rue du quai
Date d'inscription : 05/06/2005

Re: Quand Continental risque la panne sèche...

Message  Zoulou Uniform le Mer 23 Avr 2008 - 8:38

Si tu pouvais le trouver et le mettre en ligne ça serait chouette, je l'ai pas vu sur leur site.
Ca serait l'occasion de trouver ces "conneries" dont tu dis qu'il est truffé ;)

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8356
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Quand Continental risque la panne sèche...

Message  Julien Robin le Mer 23 Avr 2008 - 9:19

C'est par là:
http://www.lefigaro.fr/societes-etrangeres/2008/04/21/04011-20080421ARTFIG00649-economies-risqueesde-kerosene-chez-continental.php

Déjà, aucune donnée technique (même minimale) ne vient appuyer les propos.
Tout est misé sur le catastrophisme, avec des fines allusions comme "À condition toutefois d'arriver à destination" ... ou à divers accidents. C'est bourré de clichés. C'est complètement inexact (par exemple ils disent que notre compagnie française L'Avion a des 757 wingletés ... pas de bol, c'est le cas aussi de la majeure partie de ceux de Continental). Les 250€/tonne sont aussi complètement fantaisiste. A mon avis c'était bien avant la flambée des cours ...

Il existe un concept appellé "Escale Technique Facultative" qui permet - en fonction de la consommation - de prévoir éventuellement une étape en cours de vol. On ne peut pas dire qu'il soit abordé de façon très pertinente.

A noter aussi qu'une enquête a montré que vu que JFK était un peu engorgé, il y avait déjà eu des déclarations de low fuel pour atterrissage d'urgence un peu abusives

Les autres médias ne valent pas mieux, puisqu'ils reprennent cette "information" comme une parole d'évangile ...



Sinon à titre indicatif, la surcharge carburant d'AF vient d'augmenter. Elle atteint désormais 91€ sur long-courrier Shocked


_______________________________________
Julien
http://www.flyby-pictures.com/
avatar
Zoulou Uniform
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2020
Age : 30
Localisation : Dans la rue du quai
Date d'inscription : 05/06/2005

Re: Quand Continental risque la panne sèche...

Message  Zoulou Uniform le Mer 23 Avr 2008 - 9:54

Alors ça vaut pas mieux que TF1...
C'est bien triste !
Je me contenterai à l'avenir de mettre les articles "business" uniquement, puisque tout ce qui relève de la sécurité est cousu de "catastrophisme"...
avatar
penguin
Pilote de ligne
Pilote de ligne

Masculin Nombre de messages : 703
Age : 38
Localisation : CDG
Date d'inscription : 26/05/2005

Re: Quand Continental risque la panne sèche...

Message  penguin le Mer 23 Avr 2008 - 18:28

L'article du Figaro ne dit pas tant de conneries que ça et il reprend pour beaucoup un article du Guardian paru le veille... Le journaliste ne rentre pas dans les détails techniques pour des raisons évidentes de vulgarisation, cependant il parle d'une problématique qui existe bel et bien.
Certaines low-cost irlandaises exigent des équipages une justification pour tout carburant emporté en plus du minimum réglementaire (la fameuse louche du CdB qui permet de partir l'esprit léger quand les conditions à destination ne sont pas optimales et que l'expérience impose). La course aux économies devient primordial avec l'envolée du pétrole.


    © 2004-2018 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Ven 17 Aoû 2018 - 7:46