Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

J3 et L-4

Partagez
avatar
Invité
Invité

J3 et L-4

Message  Invité le Lun 25 Avr 2005 - 18:12

Salut à tous

Une première question qui a déjà goûté au plaisir du vol sur cet avion?

Avez vous déjà entnedu parlé d'une version embarqué sur porte avion lors de la second guerre?

A
+
Nico

CaptainNico
Curieux
Curieux

Nombre de messages : 19
Localisation : Région Parisienne - LFPT
Date d'inscription : 21/04/2005

Re: J3 et L-4

Message  CaptainNico le Lun 25 Avr 2005 - 18:48

Salut,

J'adore le J3 et je ne vole presque plus que sur cet avion depuis un an.

Il procure des sensations incroyables au manche et aux pieds surtout à l'atterrisage. Si peu qu'il y ait un petit vent de travers...

Il est aussi possible de faire des atterrissages sur une roue et des glissades, choses qu'on a peu l'habitude de faire avec les avions de club plus "classiques".


Pour la version embarquée, ça me dit vaguement quelque chose. Je crois que j'avais vu quelque chose là dessus dans un "Fana de l'aviation". Je vais rechercher si je retrouve l'article[/img]
avatar
alphasierra
Fanatique

Féminin Nombre de messages : 617
Age : 49
Localisation : Melun-Villaroche LFPM
Date d'inscription : 19/04/2005

Re: J3 et L-4

Message  alphasierra le Lun 25 Avr 2005 - 18:50

Je ne sais pas du tout s'il a existé une version embarquée.
Par contre j'ai pu faire un petit tour de piste dedans l'an dernier. C'est très sympa, l'intérieur est très spartiate. Je pense que l'impression doit être un peu la même dans un ulm ?
Je ne l'ai pas piloté, mais ce doit être très agréable.
Le terrain est celui d'Aubigny-sur-Nère à découvrir si vous passez dans le centre, un acceuil super !






CaptainNico
Curieux
Curieux

Nombre de messages : 19
Localisation : Région Parisienne - LFPT
Date d'inscription : 21/04/2005

Re: J3 et L-4

Message  CaptainNico le Lun 25 Avr 2005 - 19:14

Oui, pour le voyage, c'est au compas et à la montre, pas de VOR...


avatar
Kévinou
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : LFOP (planeur)
Date d'inscription : 31/10/2004

Re: J3 et L-4

Message  Kévinou le Mar 26 Avr 2005 - 5:42

Salut à tous,

Pour le L-4 j'en ai vu un à Amiens aux couleurs du débarquement je crois, il doit vraiment être marrant à piloter sdf5s4gs5dg

J'ai trouvé une petite description de ceux-ci

Piper J-3 Cub, 0-59 et L-4 Grasshopper



En 1929, C. Gilbert Taylor et son frère fondèrent la Taylor Brothers Aircraft Corporation en vue de commercialiser un avion léger baptisé Taylor Chummy.
Deux ans plus tard, cette firme subit une réorganisation, W.T. Piper Sr. devenant un de ses principaux responsables.
Quand cette société connut certaines difficultés financières, W.T. Piper acquit les droits du Taylor Cub, lequel avait quitté le sol en septembre 1930. Puis, en 1937, il fonda la Piper Aircraft Corporation. Le Cub, monoplan à aile haute contreventée, disposait d'un empennage classique et d'un train d'atterrissage fixe à béquille de queue (les jambes principales pouvaient recevoir des roues ou des flotteurs).



Produit par Piper sous l'appellation de Piper J-3 Cub, cet appareil était propulsé par un moteur Continental A40-4 de quatre cylindres à plat développant 40 ch (30 kW), le J-3C-50 Cub étant doté quant à lui d'un Continental A50-4 ou A50-5 de 50 ch (37 kW).
Grâce aux performances affichées par cette machine, Piper se trouva en mesure d'accroître. Sa production, et ce, dès 1938, 737 Cub étant en fin de compte construits. En fait, le Continental A50 était un propulseur nouveau dont les potentialités étaient importantes, si bien qu'il put être poussé jusqu'à 65 ch (48 kW).



C'est ainsi qu'en 1940, le Piper J-3C-65 Cub apparut avec un Continental A65. Pourvu d'un Franklin de quatre cylindres à plat de 50 ch (37 kW) ou d'un 4AC-176 de 65 ch (48 kW), le Cub fut redésigné respectivement J-3F-50 et J-3-65 ; avec un Avco Lycoming 0-145-AI de 50 ch (37 kW) ou un 0-145-B de 65 ch (48 kW), il devint respectivement J-3L-50 et J-3L-65.
Affichant une vitesse maximale de 150 km/h, le Piper J-3C-65 Cub disposait d'un plafond pratique de 3 660 m et pouvait, avec une capacité normale de carburant, franchir une distance maximale de 400 km.



Son poids à vide était de 290 kg, tandis que sa masse maximale au décollage atteignait 500 kg. Son envergure était de 10,73 m. De son côté, le J-3P-50, qui disposait d'un Lenape Papoose de trois cylindres en étoile de 50 ch (37 kW), ne fut réalisé qu'à un nombre assez réduit d'exemplaires.

En 1941, l'US Army décida de sélectionner cet appareil à des fins d'évaluation pour le réglage des tirs d'artillerie. Cette série de tests se traduisit par une commande de quarante exemplaires qui reçurent la dénomination de 0-59, ces machines étant utilisées dans des conditions opérationnelles pendant les manœuvres annuelles de 1941. Bientôt, les militaires se rendirent compte que les capacités de ce petit avion dépassaient de loin toutes celles qu'ils lui avaient prêtées.



L'US Army obtint en effet une version améliorée, le 0-59A, dont la propulsion était assurée par un moteur Continental 0-170-3 de quatre cylindres à plat développant une puissance de 65 ch (48 kW).
Cette machine, qui disposait d'un champ de vision amélioré pour le pilote et l'observateur, fit l'objet d'une production qui atteignit 948 unités.
Du fait de certains changements de nomenclature, ces avions entrèrent en service au sein de l'US Army sous l'appellation de L-4A, les YO-59 et 0-59A étant rebaptisés L-4 (l'appareil reçut le nom générique de Grasshopper). Les marchés suivants concernèrent 980 L-4B, une version à l'équipement radio réduit, 1801 L-4H, qui ne se différenciaient des précédents que par des détails mineurs, et l 680 L-4J, qui mettaient en œuvre une hélice à pas variable.



Parmi les Cub civils réquisitionnés par l'US Army au début de la Seconde Guerre mondiale figurèrent huit J-3C-65 et cinq J-3F-65 qui furent redésignés respectivement L-4C et L-4D. Piper fut alors chargé de développer un planeur d'entraînement à partir du L-4.
Cette machine, délestée de son moteur, fut modifiée au niveau du nez et put ainsi accueillir un instructeur et deux élèves, 250 exemplaires étant produits sous l'appellation de TG-8. Trois de ces appareils furent acquis par l'US Navy à des fins d'évaluation sous la dénomination de XLNP-I, sans parler de 230 NE-l, un appareil d'une configuration identique à celle du L-4 de l'US Army, et de vingt NE-2.



Lorsque la production d'après-guerre s'orienta vers le Piper Cub J-4 Coupe, la firme américaine avait assemblé 14 125 avions civils et 5

Caractéristiques Piper J-3C-65 Cub


Type : Biplace léger (USA)
Moteur : 1 Continental A65 de 4 cylindres à plat de 65 ch (48 kW)
Performances : vitesse maximale, 150 km/h ; plafond pratique, 3 660 m ; distance franchissable, 400 km
Poids : à vide, 290 kg ; maximal, 500 kg
Dimensions : envergure, 10,73 m ; longueur, 6,78 m ; hauteur, 2,03 m ; surface alaire, 16,54 m2

srthert
avatar
Tomcatters
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 117
Age : 37
Localisation : here
Date d'inscription : 16/03/2005

Re: J3 et L-4

Message  Tomcatters le Mar 26 Avr 2005 - 6:27

L'association Foug'air à Chateauroux possède un L4 (qui est plus puissant et plus agile)...



...et un J-3!!!



J'adore en effet ces appareils, très sympa pour faire un pti tour ou autre!
avatar
Invité
Invité

54545

Message  Invité le Mar 26 Avr 2005 - 16:34

Infos en plus:

la version militaire : L-4 à une meilleure vision vers l'arrière que la version civile: J3, voir les vitres du J3 sont arrondies et pas celles du L-4 qui se prolongent plus loins.

Sans mettre du pied correctement sur cet avion: il ne faut pas espérer "bien" voler.
A l'arrondier c'est une merveille : il restitue ce que vous lui faite subir, un conseil bien attacher sa ceinture et avec du vent de travers c'est une merveille!!!!!!!! sdgsdg

CaptainNico
Curieux
Curieux

Nombre de messages : 19
Localisation : Région Parisienne - LFPT
Date d'inscription : 21/04/2005

Re: J3 et L-4

Message  CaptainNico le Mar 26 Avr 2005 - 18:08

Même sans vent de travers, le J3 garde quelque fois une "certaine liberté" à l'atterrissage et la hauteur d'arrondie est décissive pour un bel atterrissage.

Mais c'est effectivement par vent de travers que l'avion s'exprime le mieux et donne parfois quelques sueurs froides à son pilote... Mais quelle merveille cet avion !!!
avatar
Mathieu
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2144
Age : 28
Localisation : Toulouse / Auch / St-Girons
Date d'inscription : 01/11/2004

Re: J3 et L-4

Message  Mathieu le Mar 26 Avr 2005 - 23:06

Je ne pense pas qu'il y ai beaucoup d'avions aussi anciens et aussi facile à vivre que le Piper. En modèle réduit il est très célèbre aussi, mais bien qu'il ai l'apparence d'un avion de début il n'est pas conceillé pour les débutants (lacet inverse...).

Alan
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1327
Age : 29
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 04/08/2005

J3

Message  Alan le Lun 19 Déc 2005 - 20:56

C'est un avion extraorinaire qui a formait un sacré paquet de pilotes.....Je crois que c'est l'avion plaisir par excellence. A Macon le grand truk du L4 (F-PDVD, basée à Macon) est de volé au ras de la Saone avec les fenetre ouverte au couché du soleil, c'est vraiment le pied. Même les pécheur sont content et nous font signe!!!!lol!!Le seul truk que je n'est pas trop aimé en le pilotant est le manche d'un diamètre élever (trop a mon gout), on a un peu l'impression de piloter un camion, mais on l'oubli vite....
Résumer---->>>>>SI VOUS TROUVER UN J3 DEBROUILLER VOUS POUR GRIMPER DEDANS ET ALLE VOIR EN L'AIR CE QU'IL S'Y PASSE........
Alan

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8337
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: J3 et L-4

Message  Julien Robin le Ven 20 Jan 2006 - 22:03

j'ai eu la chance de voler sur J3 par deux fois ...

la dernière fois, c'était pour prendre des photos du Tour Aérien, je pesais déjà 110kg ( Embarassed ) et j'ai été surpris de le voir encore agile.
Bon, je vous raconte pas le chantier pour s'installer dedans ... Mr. Green
Mais en vol, c'est que du bonheur ! Cet avion, c'est l'illustration de la Perfection ...

Je n'ai pas eu la joie de le piloter mais une chose est sure : si je dois acheter un avion et un seul, ce sera un Cub ! Pas un ersatz, mais un vrai avec seulement 65ch ! Cool


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mer 13 Déc 2017 - 7:29