Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

A380, les inconnues des essais

Partagez

F-THIE
Fanatique

Nombre de messages : 697
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/01/2005

A380, les inconnues des essais

Message  F-THIE le Sam 30 Avr 2005 - 9:10

Hier, les 1ers décollages d’un prototype, ne se faisaient pas sans risques. Aujourd'hui, souffleries et simulateurs permettent de décoller avec un appareil viable.

Lors des essais de roulage, Jacques Rosay, chef pilote d'Airbus, se déclarait : [i]"très satisfait du roulage de l'A380, alors que j’étais inquiet car cette phase de test est difficile à reconstituer au simulateur. L’avion s’est révélé aussi maniable qu'un moyen courrier".[i]

Après le premier vol, Claude Lelaie, directeur des essais en vol, disait : [i]
"Lors du troisième vol les choses sérieuses vont commencer. L'A380 abordera alors les vitesses lentes, celles qui flirtent avec le décrochage. C'est impossible à réaliser sur les ordinateurs gérant les commandes électriques de vol interdisent cette manoeuvre".[i]

Autre test : le [i]"flutter" (flottement).[i]
S’il n’est pas maîtrisé, ce test peu conduire à la destruction de l’appareil.
Ce test consiste à coupler deux modes vibratoires qui libèrent une énergie explosive.
Le "flutter" se déclenche en survitesse. Si en vol cette configuration n’est pas autorisée, les pilotes d'essais se doivent de l’approcher au plus près.
[i]
"Les résultats des mesures de vibrations au sol sur une cellule spécialement affectée à ces essais sont très favorables", [i]nous rassure Robert Lafontan, directeur technique et pilote d'essai.
Néanmoins, les épiphénomènes ne sont pas rares.
Sur le plus long avion du monde, l’A340-600 avec ses 74,80 mètres, une turbulence latérale exposait le milieu de l'avion à un inconfort, et pas à l'arrière.

Autre inconnue : l'atterrissage.
À quelques mètres du sol, l'appareil est soumis à l'effet de sol. La compression de l'air, entre le sol et l’avion, modifie la portance.
Par conséquence l’avion se pose plus loin que prévu. À Blagnac, la piste fait 3500 mètres, ce qui laisse de la marge au cas ou.
Deuxième cas de figure, le pilote anticipe trop et se pose "dur".
Pour le deuxième vol, Messieurs Lelaie et Rosay, envisage un [i]"kiss landing"[i], un atterrissage en très grande douceur.


F-THIE

Aigle Blanc
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1599
Age : 30
Localisation : montpellier AC Languedoc roussillon LFMT(34)/ LFPN ( toussus le noble)
Date d'inscription : 12/12/2004

Re: A380, les inconnues des essais

Message  Aigle Blanc le Sam 30 Avr 2005 - 14:24

Et oui cela a bien changé de nos jours. Nous allons voir si ils vont reussir le KISS LANDING. Bonne chance à eux.
A++
avatar
Mathieu
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2144
Age : 28
Localisation : Toulouse / Auch / St-Girons
Date d'inscription : 01/11/2004

Re: A380, les inconnues des essais

Message  Mathieu le Sam 30 Avr 2005 - 16:43

J'ai vu l'atterro aux infos et c'était peut-être pas un kiss landing mais pas loin alors, bravo les pilotes d'essais .


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017 - 18:37