Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Un vol en ULM

Partagez
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 28
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Un vol en ULM

Message  Fox le Sam 5 Déc 2009 - 19:30

Ca faisait longtemps que je n'avais pas autant pris mon pied en avion, je me suis donc dis qu'il fallait immortaliser ça.

Mercredi 2 Décembre, passage de la qualif emport passager en ULM multi axes. Un Super Guépard. 280kg à vide (470 max) pour 100cv, j'aime Pour combler le tout, l'avion est très maniable, réactif, et hyper agréable aux commandes. On croise à 160km/h (on peut monter jusqu'à 190 aisément sans être en sur régime). Comment peut on rester insensible à une telle merveille, surtout quand on est habitué au Dr400 truck. C'est aussi ça qui est bien avec l'ULM, plus sensible à l'aérologie, le lacet inverse et roulis induit, etc...


Je m'attendais à un vol local et quelques exercices. On a finalement décidé de faire une nav avec un touché sur 3 aérodromes (pour ceux qui connaissent le coin: LFCC LFBD LF8255 LFCX LFCC). Préparation du vol, notam météo vac etc.
_"Le compas est toujours déréglé?"
_"Juste de 30°."
_"OK... on va oublier le compas "
De la nav au chrono et aux repères, tout ce que j'aime.

Sur la plate-forme, il fait un froid et un vent d'enfer. Le sang a gelé dans mes mains pendant la pré-vol...
On amène l'avion à la pompe au moteur pour faire un peu chauffer. Gros avantage de cet appareil: pas de jauge à carburant, il suffit de se retourner et de voir le niveau à travers les réservoirs.
Après le démarrage du moteur on constate que ça tourne pas rond... vibrations de l'avion et des rpm à gogo. Certainement du au moteur froid? On verra bien une fois que ça aura chauffé. Le temps de l'amener au point d'arrêt, tout se passe bien pendant les essais moteurs, allons y.
15h45. Décollage sans emcombres. On monte et on se fixe à 2000ft le temps de croiser un Dr400 qui vient justement de Montauban. Je crois que c'est la première fois que je croise un avion aussi prêt en "face à face". Joli.
Je prend mon cap... enfin non, je suis la direction moyenne de la portion d'autoroute qui pointent vers la ville de Montauban.
_"Bon je vais lancer le GPS histoire de vérifier ma route"
_"Non non, débrouilles toi sans"
Haha! Je m'en fou j'ai l'habitude
Puis il me fait "Allé, au moins ce sera fait", et il coupe les gaz. Je cabre pour transformer ma vitesse en altitude jusqu'à atteindre la vitesse de finesse. Un coup d'oeil sur les quelques instruments moteurs, la jauge et le starter pour le principe, et je commence à chercher LE champ, en tenant bien compte du vent (toujours eu un peu de mal avec ça). Trouvé, le champ idéal, large et long, et aligné sur le vent. On commence à descendre en spirale et à se rapprocher... et merde, comme par hasard, une ligne à haute tension squatte le seuil. Il faut trouver autre chose, je stresse parce-que je commence à avoir du mal à trouver. Ah si, ça y est, il y en a un autre de l'autre coté de l'autoroute. Un peu haut en finale, je me mets en glissade pour récupérer un plan correct. Approche niquel, hiya. "Vas-y remets les gaz". Hop, le moteur repars, je tourne la tête à gauche... tiens, la proximité du sommet d'un arbre et les détails qu'on arrive à distinguer au sol me font dire qu'on était bien bas On remonte à 2000ft et je reprend le fil de ma nav. Vers le sud, les nuages se dissipent, et le soleil commence a s'abaisser. C'était tellement couvert à Cahors que je n'ai pas pensé à prendre mes lunettes... mon instructeur me prête les siennes. Je poursuis la nav étape par étape, rien de difficile vu que la zone est bourrée de repère très remarquables (villes, autoroute).

On arrive à Montauban, je fais un message radio rapide, concis et sans hésitations. Un coup d'oeil sur le schéma de l'aérodrome, je visualise la trajectoire que je vais prendre. Passage verticale, la direction du vent confirme la piste que je comptais prendre. Ca fait bizarre de survoler une ville à 1000ft, avec toutes l'activité qu'il y a en dessous, mais ça ajoute aussi un léger stresse. En finale... Encore trop haut. Cet appareil freine très très mal, même gaz réduit à mort. Je me mets alors en glissade, manoeuvre que je commence à bien maitriser. Le pied pour doser le freinage, les ailerons pour tenir l'axe, la profondeur pour tenir la vitesse.
_"Heureusement qu'on a apprit la manoeuvre."
_"Oui mais le but c'est pas non plus de l'utiliser en permanence." Ca, c'est fait... Rien de méchant là dedans, mais il m'a bien cassé pour le coup.
Je décrabe à l'arrondis, un peu de vent de travers. Touché réussis, on repart. Mon FI a l'air étonné de la maitrise de la glissade... Pourtant ça n'a rien de compliqué

Direction le petit terrain ULM (LF8255), juste au nord ouest de Montauban, pas très loin. On sort de la ville en suivant le Tarn. Le terrain était tellement proche que je le dépasse avant même de commencer la recherche. Passage verticale, vent arrière etc... Cette fois ci je n'ai pas besoin de faire de glissade. La piste en herbe se rapproche, on commence à bien voir les traces des touchés en seuil de piste. Attention à la ligne à haute tension juste avant la piste, on passe au dessus, gaz réduis, touché et c'est reparti.

Dernière étape, Castelsarrasain. Un coup d'oeil sur le schéma du terrain, passage verticale, je choisis ma piste puis m'installe en milieu de vent arrière avec un 270° serré. Finale avec gaz réduit et un plan fort. Touché sans encombres mais vers le milieu de la piste.

C'est là que ça devient drôle. Il y a 15 à 20 min de vol pour revenir à Cahors, au dessus d'une zone où les repères sont très très rare. Je repère une portion de rivière, aligné pile sur l'aérodrome. Si c'est pas beau ça. On se cale dessus, je me rends alors compte que la dérive du au vent est de ~15°! Maintenant il s'agit de tenir ce cap sans broncher pendant 15min. Même s'il n'est pas possible de se perdre (avec les repères immancable comme le Lot et l'autoroute), ce serait sympa de réussir cette partie de la nav (la plus difficile) sans compas et GPS (même si le compas déréglé me sert un peu pour tenir le cap). Sur la route, on passe à coté de quelques petites villes qui confirment qu'on est au bon endroit. Il y avait forcément une erreur de plusieurs degrés, mais la route était bonne. On recontacte notre chère agent(e) AFIS pour le retour et le complet. En courte finale je réduis à fond... les rpm chutent, ça "cafouille", c'est presque si j'arrive à distinguer les pales d'hélices (comme un ralenti à 600tr sur Dr400 par exemple), ce qui n'est pas normal pour ce moteur (régime ralenti c'est 1500tr). Enfin, pas de soucis, le moteur reprend son rythme en remettant un filé de gaz. Atterrissage court pour la peine.

Un bon vol avec un programme bien chargé, la sensation qu'il a beaucoup apporté en expérience. Bref, l'impression de ne pas avoir volé pour rien. Rien de mieux. Vive l'ULM
avatar
pti'louis
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 24
Localisation : Arras LFQD
Date d'inscription : 24/06/2009

Re: Un vol en ULM

Message  pti'louis le Sam 5 Déc 2009 - 20:42

J'adore le compas a 30° sa devait etre fun comme nav. Tu peut louer la machine du club? je sai que pas mal de club ne loue pas de machine.
avatar
vincentdu29
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 113
Age : 22
Localisation : finistére
Date d'inscription : 11/11/2008

Re: Un vol en ULM

Message  vincentdu29 le Sam 5 Déc 2009 - 21:45

Sympat le récit!
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 28
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Un vol en ULM

Message  Fox le Sam 5 Déc 2009 - 22:09

pti'louis => C'est sur que c'est pas le genre de nav où t'appuis sur un bouton "bearing" et tu t'occupes de suivre le cap indiqué.
Sinon pour la machine, elle appartient au club, donc ça marche comme dans n'importe quel aéroclub (réservation, respect du matériel, du réglement, etc). En plus, les pilotes avion et ULM s'entendent bien ici (c'est pas le cas dans d'autres aérodromes j'ai entendu dire), et le Super-Guépard séduit beaucoup de pilotes de Robin (moi le premier). Après on a aussi un Cesna150 100cv, mais bon, une vraie calamitée Je me souviens encore de mon coup de fil à mon FI après avoir eu le BB:
_Maintenant je vais passer sur ULM je pense. Puis c'est moins cher, etc.
_Oui mais l'ULM gnagna... et pour le prix c'est le même que le Cesna. Tu peux passer ton PPL dessus.
_Heu oui mais bon euh... **arf, comment lui dire que le Cesna... **
Je vais passer pour le mec difficile "ah mais nan, MOUA je vole pas sur des avions pourris, MOUA il me faut du high tech", mais non c'est pas du tout ça. C'est aussi et surtout que la philosophie ULM m'attire beaucoup plus. T'es + responsable, c'est - contraignant tout en étant + libre, etc...

vicentdu29 => Merci, mais c'est vraiment fait à l'arrache! C'est juste que j'étais content de faire un bon vol. Les locals en Robin à 110€/h j'en pouvais vraiment plus, les entrainements nav dans un cercle de 30km on a vite fait le tour, et niveau domaine de vol il y avait plus grand chose a voir aussi (dernier exercice en date étant le décrochage dynamique), ou du moins pour mon niveau.
avatar
pti'louis
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 24
Localisation : Arras LFQD
Date d'inscription : 24/06/2009

Re: Un vol en ULM

Message  pti'louis le Sam 5 Déc 2009 - 22:16

Je sait que justement certain club refuse de loue la machine, meme si c'est la machine de club ( parait que c'est a cause du système déclaratif de l'ulm...) Donc obligé d'avoir une machine perso, c'est qui est pas trop top quand on est jeunes.
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 28
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Un vol en ULM

Message  Fox le Sam 5 Déc 2009 - 22:30

Ah ok. Non ici c'est comme si c'était un avion. Le Guépard a même droit à sa visite des 50 et 100h par le mécanicien. Ce qui est bien pour moi car je suis encore loin d'être capable de réparer un avion moi même, ça me laisse le temps d'apprendre ^^
avatar
Marine
Fanatique

Féminin Nombre de messages : 418
Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/03/2006

Re: Un vol en ULM

Message  Marine le Lun 7 Déc 2009 - 20:43

Vive l'ULM!!!
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 28
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Un vol en ULM

Message  Fox le Lun 7 Déc 2009 - 22:00

Ouai... quand on les casse pas...

avatar
pti'louis
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 24
Localisation : Arras LFQD
Date d'inscription : 24/06/2009

Re: Un vol en ULM

Message  pti'louis le Mar 8 Déc 2009 - 10:19

C'est pour sa que Marine reste toujour avec la Mécanique sur le tour..
avatar
Marine
Fanatique

Féminin Nombre de messages : 418
Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/03/2006

Re: Un vol en ULM

Message  Marine le Mar 8 Déc 2009 - 19:09

T'es qui p'tit Louis car visiblement tu me connais??? Puis que tu sais que je suis Mecanotte (!) sur le tour.
avatar
Taupe Gun
Acro au jojo
Acro au jojo

Masculin Nombre de messages : 184
Age : 32
Localisation : LFFB Buno
Date d'inscription : 08/05/2007

Re: Un vol en ULM

Message  Taupe Gun le Mar 8 Déc 2009 - 20:42

Mais qui ne connait pas Marine la Pendiculariste !? yuyuk
avatar
Marine
Fanatique

Féminin Nombre de messages : 418
Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/03/2006

Re: Un vol en ULM

Message  Marine le Mar 8 Déc 2009 - 21:28

Pobjwaf on se tait!;)


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Lun 11 Déc 2017 - 20:49