Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Vol en ULM avec un passager + imprévus

Partagez
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Sam 2 Jan 2010 - 17:37

Pas mal d'imprévus qui ont finalement bien fait les choses. J'avais prévu de faire une ballade de + d'1h (histoire de faire coucou à la famille par ci par là) avec un pote que je devais faire voler depuis longtemps.
Le matin même, la météo s'annonce encore plus mauvaise que prévu. Vol reporté, dans l'espoir que cela s'améliore un tantinet l'après-midi.
En effet, ça s'améliore. Le NOTAM de Cahors indiquant que la pompe n'est pas dispo, je décide de filer à l'aérodrome pour voir s'il y a assez d'essence et de faire un dernier jugement sur la météo avant d'appeler Adrien. C'est volable, mais c'est pas top (dans tous les cas on peut pas faire la nav prévue). Je lui demande s'il préfère pas remettre le vol à plus tard mais il préfère quand même venir. Il a déjà fait une dizaine d'heures de vol pendant une colo pour info.

Pendant la vérif de l'avion je constate qu'il y a toujours le même surplu d'huile depuis presque un mois, mais rien d'inquiétant. Niveau carbu on a un peu plus d'1h de vol (raison de plus pour ne pas pouvoir faire la nav prévue). On se prévoit donc un petit tour de 30min autour de Cahors. Pendant ce temps un autre jeune du club arrive pour se faire des TDP en Dr400.

Nous on s'installe à bord. Instantannement le pare-brise est recouvert de buée Je l'informe des quelques rêgles a respecter en tant que passager et démarre la check-list. Le moteur a beaucoup de mal a démarré (il a fallu 4 ou 5 essais), du au froid et à mon manque d'habitude (11h), mais au moins maintenant j'ai bien pigé le truc. Du givrage se forme entrainant de bonnes vibrations, mais cela ne perturbe heureusement pas Adrien. Ca disparait au fur et à mesure que le moteur chauffe.
"Cahors d'Oscar Echo bonjour... FJXOE, un ULM au parking pour un TDP suivit d'un vol local secteur nord."
"Woouuaa tu parles bien."
"Pffff" (il dit ça parce-qu'ils disaient souvent n'importe quoi lors de la colo, m'a t-il raconté).

On roule jusqu'au point d'arrêt, pendant ce temps le Dr400 décolle. Je vérifie tout et effectue très soigneusement les essais moteurs, surtout le ralenti (j'ai en mémoire le dernier vol où on était à 2 doigts de caler à la réduction de l'arrondi). Tout se passe bien. La piste est bien dégagée, on s'aligne. Adrien est assez stressé en avion (surtout quand c'est petit), mais il est d'accord pour un décollage sur frein et un palier après rotation. De cette manière l'avion accélère fort (100cv pour un peu moins de 420kg ce jour là) et on est très vite en l'air. Quelques secondes de palier et je cadence.
"oooh putain"
Sur le coup je prend ça pour un "oh putain ça envoit", mais il me fait très vite comprendre qu'il supporte très mal le taux de montée. Merde, je m'en veux d'y être allé un peu fort (en plus du fait que cet avion monte très vite tout seul) et je réduis dessuite le taux de monté.
"On fait le TDP, tu me dis comment tu te sens en vent arrière et on vera si on continue ou pas".
Il s'excuse et pense qu'il va falloir s'arrêter. De mon coté je m'excuse aussi d'y être allé un peu fort, même si je ne pouvais pas prévoir la réaction. Après il me fait comprendre qu'il est mal à l'aise à cause de la taille de l'avion et du cockpit, et la peur du vide (et des montée à forte pente). Finalement en vent arrière, une fois l'avion stabilité, il se sent beaucoup mieux et il est partant pour faire le vol. De mon coté je m'efforce de piloter en douceur, avec de faible pentes et des virages à moins de 30° d'inclinaison (ça change ).
On arrive en finale en s'annoncant pour un touché. Je réduis tout à l'arrondi... Quelques vibrations puis silence dans la cabine. C'est quoi cette pale d'hélice dans mon champ de vision? Sur le coup je me dis "Pas grave, on atteind quand même la piste, mais putain, mon passager est déjà stressé, il manquait plus que ça pour le mettre à l'aise ". Après un court instant il se met à en rire. Je pose l'avion "Bon, je crois qu'on va s'arrêter". Et là "Hein? Mais non c'est bon t'inquiètes!", "Ok comme tu veux". On redemarre comme si ne rien n'était et on repart. En fait son expérience lui a fait comprendre que la panne n'était du qu'à un ralenti trop fort et que donc on ne risquait rien en vol (à moins de vouloir faire un exercice de panne en campagne). Comme quoi, stressé en vol mais toujours capable de raisonner.

On fait notre ballade, un peu raccourcit car il n'est toujours pas complètement à l'aise avec l'habitacle (ça ça peut pas changer). On survol sa maison. Un check sur l'altitude... uh? Quelque chose va pas, 800ft (à Cahors le sol est à ~900ft). J'ai mal calé mon altimètre (cela ne serait pas arrivé avec un AFIS qui m'aurait donné le QNH... bref, noté pour la prochaine fois), avec une erreur de -1000ft. Rien de grave en soit. Je suis donc à 900ft ASCF. On fait en tout 3 passages pour qu'il puisse bien voir et prendre des photos. Je fais mes virages en mettant du pied pour déraper un peu (ça permet de garder un bon rayon de virage tout en limitant l'inclinaison = moins de stress pour le passager).

On prend cap sur Cahors. Je remonte un peu. On va contourner la ville par le nord puis retour. Je longe la ville 1500-2000ft ASFC. La couche de nuage en face se rapproche étrangement vite... Ah bah mince, elle est déjà sur nous. C'est une couche d'alto-cumulus (~300ft d'épaisseur), 7/8, qui me bloque la route en face et à ma gauche. Et à droite, il y a la ville (survol à 3300ft). Dans quelques secondes on sera dedans. Le risque de croiser un avion en IFR est quasi nul, mais je n'ai pas d'horizon artificiel (même pas un indicateur de virage). Je décide de survoler une petite partie de la ville en dessous de l'altitude règlementaire, en longeant la couche tout en montant sur une faible pente. J'ai jugé que c'était pas cher payé d'enfreindre de si peu la règlementation pour ne pas réveiller la peur qu'Adrien avait eu au décollage. S'il avait fallu survoler toute la ville, là ça aurait été différent.
Une fois la situation stabilisé, on prend le cap retour et je regarde tristement la couche d'alto cumulus s'éloigner en pensant que seul je me serai permis un petit cloud-surfing. Pas grave, la prochaine fois.

Depuis tout a l'heure je comprend mal ce qu'on dit à la radio, l'intercom est activé en permanence. Je tente 2-3 réglages mais rien n'y fait. Je relève la tête "OH PUTAIN", le Dr400 qui arrive en face à face à 500m. J'incline instantannement à droite pour assurer un espacement correct. Il ne m'a pas vu, il était en montée, moi caché sous son nez. Je continue le virage à droite jusqu'à être aligné en vent arrière.
Tour de piste assez large, il faut prévoir suffisamment de place pour descendre sur une faible pente. On va se faire un atterrissage court. En base je commence à réduire à 2000tr puis un peu en dessous... quelques vibrations discrètes mais inquiétantes. Tant pis pour l'atterrissage court, je garde des gaz et je réduirais que quand je serai sur d'atteindre la piste sans problèmes.
Le moteur tient bien les 1500tr en fait (régime du ralenti), mais on sent que la manette des gaz peut aller un peu plus loin en arrière. Ce qui prouve que le calage est bien du à une manette des gaz trop souple, et non un problème moteur. Je touche, rapidement et sans trop prendre la peine d'être pile dans l'axe, car occupé à surveiller les rpm.
Finalement j'arrive à sortir au 1er TWY. Une fois la piste dégagé je refais un test en tirant les gaz jusqu'au bout... calé. Responsable et soucieux de la sécurité du vol suivant (cela va de soit), je laisse un mots dans le carnet pour signaler le problème au prochain utilisateur. Le danger n'est pas à l'arrondi, mais plutot en cas d'exercice de panne en campagne, mais il faudrait que le pilote oublie de tenter un redémarrage pour faire un atterrissage forcé

C'est bien les vols avec des imprévus, ça forge l'expérience.

Vidéo du dernier atterrissage. On notera la précision du compas, qui indique un cap 210 alors que le QFU de la piste est 309 A prochain vol je prend ma boussole tiens.
http://www.youtube.com/watch?v=dK2KGKo1baE


PS: Oui je sais, le coin est très moche
avatar
haggypit
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 113
Age : 23
Localisation : Grenoble LFLG
Date d'inscription : 25/12/2009

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  haggypit le Sam 2 Jan 2010 - 18:07

Récit très intéressant, la qualité de la video est top yuyuk
avatar
Zlip
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1115
Age : 26
Localisation : LFMD
Date d'inscription : 04/07/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Zlip le Sam 2 Jan 2010 - 18:09

Lol, marrante cette réaction de ton passager. Ca me rappel en Cap-10, juste avant d'amorcer la vrille: hop panne moteur. Une fois au sol, mon passager (qui n'est ni pilote ni fana d'aéro) me demande si c'était au programme lol.

Un petit conseil, si un jour un de tes passagers ne se sent franchement pas bien, fait le piloter avec des indications précises à respecter (altitude, vitesse, cap). Ca leur occupe l'esprit. 99% du temps, ça marche. =)
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Sam 2 Jan 2010 - 18:10

haggypit a écrit:la qualité de la video est top yuyuk

Ouai j'suis plutot content de l'APN qu'on m'a offert, la qualité est top (et ça rend bien sur youtube). Mais bon il faut un passager à bord pour pouvoir filmer (du moins les moments où on a besoin des 2 mains).


Zlip a écrit:Lol, marrante cette réaction de ton passager. Ca me rappel en Cap-10, juste avant d'amorcer la vrille: hop panne moteur. Une fois au sol, mon passager (qui n'est ni pilote ni fana d'aéro) me demande si c'était au programme lol.
Je lui en avais justement parlé après le vol, vu qu'on avait aborder le sujet de la maitrise de soit en cas d'incident en vol ^^

Un petit conseil, si un jour un de tes passagers ne se sent franchement pas bien, fait le piloter avec des indications précises à respecter (altitude, vitesse, cap). Ca leur occupe l'esprit. 99% du temps, ça marche. =)

Pas mal j'aime bien, faudra que j'y pense plus souvent. J'avais déjà fais le coup à mon père mais j'ai vite repris les commandes..... Mais au prochain vol je lui ferai tenir un palier!
avatar
pti'louis
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 23
Localisation : Arras LFQD
Date d'inscription : 24/06/2009

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  pti'louis le Sam 2 Jan 2010 - 19:40

Sympa le petit récit, et puis l'imprévue sa fait le charme de l'ulm
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Sam 2 Jan 2010 - 19:45

pti'louis a écrit:Sympa le petit récit, et puis l'imprévue sa fait le charme de l'ulm

Et après on s'étonne que certains nous prennent pour des malades
avatar
pti'louis
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 23
Localisation : Arras LFQD
Date d'inscription : 24/06/2009

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  pti'louis le Sam 2 Jan 2010 - 19:48

Et pourtant on s'entraine plus souvent que les avions ( en même temps on à pas le choix...)
avatar
Zlip
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1115
Age : 26
Localisation : LFMD
Date d'inscription : 04/07/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Zlip le Sam 2 Jan 2010 - 19:51

Pas mal j'aime bien, faudra que j'y pense plus
souvent. J'avais déjà fais le coup à mon père mais j'ai vite repris les
commandes..... Mais au prochain vol je lui ferai tenir un palier!

Quand j'ai fait piloter mon père il m'a dit "Mais, je ne sais pas piloter !" ce à quoi j'ai répondu "Boaf, moi non plus."

Et puis même c'est sympa de faire piloter les gens, tu te mets à la place d'un FI pendant quelques minutes... Et tu vois que c'est pas un boulot facile de transmettre son savoir ! lol
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Sam 2 Jan 2010 - 19:58

Et pourtant on s'entraine plus souvent que les avions ( en même temps on à pas le choix...)
Chhhhhhhhhhhhhh, ne déclenche pas une guerre avion vs ULM (multi axes)!

Et puis même c'est sympa de faire piloter les
gens, tu te mets à la place d'un FI pendant quelques minutes... Et tu
vois que c'est pas un boulot facile de transmettre son savoir ! lol
+1
Pour transmettre le savoir c'est comme tout: faut avoir la technique et laisser faire le temps
avatar
Flysafe
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 186
Age : 22
Localisation : Montauban LFDB
Date d'inscription : 25/12/2009

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Flysafe le Sam 2 Jan 2010 - 21:01

Bravo à toi !
Eh oui, transporter un passager, ça doit pas être comme en voiture !
avatar
Foxdelta
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 864
Age : 69
Localisation : Oloron LFCO
Date d'inscription : 30/01/2006

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Foxdelta le Dim 3 Jan 2010 - 9:49

Pour être FI,il y a une formation adaptée,et puis des contrôles,et des mises à niveau,c'est assez contraignant,mais bon,dans tout ce qu'on apprend,nous avons un prof,un maître,un moniteur,aprés il y en a des bons,et des moins bons.
Il faut parfois s'accrocher pour suivre les cours,heureusement ils ne sont pas nombreux.
Tu maîtrises bien ton FK9 Fox!!!

Bons vols!!

FD.
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Dim 3 Jan 2010 - 9:56

Foxdelta a écrit:Tu maîtrises bien ton FK9 Fox!!!

Bons vols!!

Merci mais... ce n'est qu'une longue finale. C'est plus fun quand l'approche se fait toute en glissade et qu'on décrabe à l'arrondi ^^


EDIT: C'est un Super-Guépard en fait, pas un FK9.




Patrick
Curieux
Curieux

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 63
Localisation : LFBH
Date d'inscription : 04/11/2009

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Patrick le Dim 3 Jan 2010 - 10:23

Tu n'as pas besoin d'un AFIS pour te donner un QNH ! Sur ton altimètre tu affiches l'altitude du terrain, et tu auras ton QNH .......... Pour le reste, ne crois-tu pas que tu risques d'entrer dans les statistiques du BEA ?
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Dim 3 Jan 2010 - 11:31

Tu n'as pas besoin d'un AFIS pour te donner un QNH ! Sur ton altimètre tu affiches l'altitude du terrain, et tu auras ton QNH
Heu oui d'accord, merci mais......... j'étais au courant Désolé mais j'ai horreur qu'on prenne les gens pour des idiots.
J'ai simplement pas fais attention à la position de l'aiguille des milliers de ft, d'où l'erreur de -1000ft.

Pour le reste, ne crois-tu pas que tu risques d'entrer dans les statistiques du BEA ?
Tu peux développer s'il te plait? Le décollage? Ah oui j'ai tiré 6G, tu penses que c'est dangereux? ... Pour le virage dérapé, j'ai failli partir en vrille aussi, c'est peut être pour ça. Et pour les nuages, je voulais voir ce que ça faisait de voler dedans sans intruments, mais mon passager était pas d'accord alors j'ai abandonné. Et pour le moteur, bah ça calait toutes les 5min mais il suffisait de le redémarrer et hop! C'était réglé.

C'est de l'ironie hein
avatar
Foxdelta
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 864
Age : 69
Localisation : Oloron LFCO
Date d'inscription : 30/01/2006

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Foxdelta le Dim 3 Jan 2010 - 12:38

Salut Fox!!

Ton Super Guépard,est équipé d'un Rotax 914 ,ces moteurs ont 2 carbus "Bing" c'est lés mêmes carbu de moto BMW.
Ces carbus,ont une vis de réglage situé sur la patte de papillon des gazs, elle visible ,la tête est molletée,avec sous la tête de vis un petit ressort de 15mm pour empêcher la vis de tourner toute seule .
Donc il faut visser 2 à 3 tours,pour que tout réduit,tu arrives en butée sans problémes;il faut visser sur les 2 carbus ,et prendre son temps.

Je ne pense pas qu'on te prenne pour un idiot,il faut rester Zen dans l'aviation,J'ai pensé la même chose que Patrick,et je suis content que tu te sois posé sans emcombre!

Sans méchanceté,tu pilotes certainement trés bien,la preuve ,ton récit et vidéo!!
Mais,SVP!, un peu d'humilité !!Tu n'as pas inventé la râpe à parmezan,à force d'envoyer promener les gens,ne t'étonne pas que ces derniers te tournent le dos.

Nous avons tous besoin les uns des autres,nous sommes tous perfectibles,et je te souhaite de ne pas te trouver dans une situation où tu vas appeler MAMAN !!
En aviation,les surhommes ,çà n'existent pas.

Je connais bien Cahors Labenque,je m'y posé en 1991 avec mon Dragonfly,et aprés j'ai survolé les lacs de Pareloup au Sud Est de Rodez.

Bonne journée,Bonne Année.
FD
avatar
yanderuelle
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 48
Localisation : LFBU - Angoulême ou à Fayence
Date d'inscription : 02/08/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  yanderuelle le Dim 3 Jan 2010 - 12:48

Fox, je n'ai rien contre toi, mais je n'aime pas ton récit. Vous ne voulez pas réveiller une guerre ULM-avion, comme si il y en avait une, mais on trouve les deux catégories de pilote des deux côtés. Aussi biens des pilotes respectueux des procédures et règlements, que des pilotes dangereux à tous points de vue.

Fox a écrit: je réduis dessuite le taux de monté.
Sur ce genre de machine sur-motorisée, il suffit simplement de réduire un peu la puissance en montée. Mais il y a les pour et les contre. Ce n'est qu'un "détail" par rapport au reste. L'emport de passager en voiture, en moto, en avion, en ULM, en....ne s'improvise pas. On ne pilote plus pour nous mais pour son passager. Il n'est pas forcément habitué à supporter les mêmes contraintes que nous. Surtout sur des premiers vols.

Fox a écrit: De mon coté je m'efforce de piloter en douceur, avec de faible pentes et des virages à moins de 30° d'inclinaison (ça change ).
C'est même recommandé en tour de piste ET en emport passager. Le but du jeu n'est pas d'impressionner, mais d'assurer son circuit de piste en sécurité. Dépasser 30° en TdP n'est pas sécuritaire, avec un passager.


Fox a écrit: C'est une couche d'alto-cumulus (~300ft d'épaisseur), 7/8, qui me bloque la route en face et à ma gauche.
Révise ta météo. L'altocumulus est un nuage de l'étage moyen, qui apparaît à une altitude comprise entre 2 000 et 6 000 m. Donc à l'altitude où tu es, c'est autre chose. Peut être simplement des Cumulus rapprochés les uns des autres ?

Fox a écrit: Le risque de croiser un avion en IFR est quasi nul, mais je n'ai pas d'horizon artificiel (même pas un indicateur de virage).
Je n'aime pas cette allusion. La suite me donne raison.

Fox a écrit: S'il avait fallu survoler toute la ville, là ça aurait été différent.
Ça veut dire quoi ça ? Tout seul, tu aurais traverser la couche ?
Fox a écrit:Une fois la situation stabilisé, on prend le cap retour et je regarde tristement la couche d'alto cumulus s'éloigner en pensant que seul je me serai permis un petit cloud-surfing. Pas grave, la prochaine fois.
Tu fais les bêtises que tu veux, tout seul. Tu n'as pas le droit de l'écrire. Les bêtises de ce genre, pour ne pas dire autre chose, finissent toujours par tuer. Que ce soit son auteur ou des innocents que l'on croise alors qu'ils sont dans leur droit.

Fox a écrit: C'est bien les vols avec des imprévus, ça forge l'expérience.
On appelle cela l'expérience, ou l'entrainement tout simplement.

Fox a écrit:On notera la précision du compas, qui indique un cap 210 alors que le QFU de la piste est 309 A prochain vol je prend ma boussole tiens.
La prochaine fois, on ne part pas dans ces conditions. C'est une raison de NO GO en avion. Et je crois que les mêmes règles d'emport d'équipement minimum s'appliquent en ULM. Un compas qui soit juste et pas avec 100° d'écart. Ou alors une source de perturbation trop importante était à côté....(un casque, un appareil électronique...)? Sans un indicateur de dérapage, je suis du coup pas convaincu que l'appareil soit dans les règles...


Fox a écrit:
Pour le reste, ne crois-tu pas que tu risques d'entrer dans les statistiques du BEA ?

Tu peux développer s'il te plait?
Lis au dessus. Ou je te fais un dessin.

Désolé, je n'ai pas l'habitude de réagir, mais là, c'est trop fort. Je préfère passer une heure à écrire ce message que de manger. Ce genre de message n'a pas à être publier.

Désolé.

Patrick
Curieux
Curieux

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 63
Localisation : LFBH
Date d'inscription : 04/11/2009

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Patrick le Dim 3 Jan 2010 - 12:49

Fox, je ne te prends par pour un idiot et je ne manipule pas l'ironie.
Je ne te souhaite que de bons vols et le meilleur en tout pour 2010.

Bons vols à tous.
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Dim 3 Jan 2010 - 14:30

Ton Super Guépard,est équipé d'un Rotax 914 ,ces moteurs ont 2 carbus "Bing" c'est lés mêmes carbu de moto BMW.
Ces carbus,ont une vis de réglage situé sur la patte de papillon des gazs, elle visible ,la tête est molletée,avec sous la tête de vis un petit ressort de 15mm pour empêcher la vis de tourner toute seule . Donc il faut visser 2 à 3 tours,pour que tout réduit,tu arrives en butée sans problémes;il faut visser sur les 2 carbus ,et prendre son temps.
Je te remercie de prendre la peine de me l'expliquer. Je n'ai pas grandis dans la mécanique, c'est pourquoi, pour l'instant, je me limite à vérifier attentivement le moteur (ce qu'il y a sous le capot... pas le niveau d'huile lol), pour essayer de déceler quelque chose qui parait anormal. Rien de plus.
Mon objectif est d'être capable, au moins, de faire des petites réparations tout seul (chose plus que vitale si on a son propre ULM). Donc je reste hyper attentif à toutes infos sur la mécanique et je dois d'ailleurs faire la prochaine visite des 50h (de l'OE) avec le mécanicien du club.

Je ne pense pas qu'on te prenne pour un idiot,il faut rester Zen dans l'aviation
Mais,SVP!, un peu d'humilité !!Tu n'as pas inventé la râpe à parmezan,à force d'envoyer promener les gens,ne t'étonne pas que ces derniers te tournent le dos.
Nous avons tous besoin les uns des autres,nous sommes tous perfectibles
Sur ce point là tu as raison et je ne peux que constater le fait que je sais pas toujours respecter cette valeur (qui me tient pourtant à coeur... paradoxalement).


Sur ce genre de machine sur-motorisée, il suffit simplement de réduire un peu la puissance en montée.
Je n'ai pas dis le contraire. Même en montée et en solo (donc avion très léger) je suis rarement à la puissance maximale. Lorsqu'on veut réduire un taux de monté avec cet ULM, instinctivement on réduit aussi la puissance. A pleine puissance avec un taux de montée moyen, c'est limite si on est capable d'atteindre la vitesse de croisière. Enfin tout ça pour dire que la réduction de puissance est (du moins, me semble) évidente. Et demande pas mal d'attention si on est pas habitué.

Il n'est pas forcément habitué à supporter les mêmes contraintes que nous. Surtout sur des premiers vols. C'est même recommandé en tour de piste ET en
emport passager. Le but du jeu n'est pas d'impressionner, mais d'assurer son circuit de piste en sécurité. Dépasser 30° en TdP n'est pas sécuritaire, avec un passager.
D'accord là dessus. Jamais je ne ferai subir un programme de mania à un passager n'ayant pas l'habitude de voler, c'est évident. Tout comme je ne fais pas de basse hauteur avec un passager.
Je pense que (j'avoue je l'ai un peu cherché) certains voient mes décollages comme un rasage de la piste après la rotation suivit d'une cadence hyper violente... Non. Il s'agit simplement d'un palier de quelques secondes après la rotation (à au moins 2m de la piste), et une cadence à pleine plus forte qu'une mise en montée banale (de mémoire je dois passer de 0 à 30° d'assiette en 1.5sec).
Et aussi, même si cela n'apparait pas vraiment, je suis très soucieux de la sécurité. J'ai beau être hyper à l'aise dans un avion (plus quand il est en l'air qu'au sol), je suis aussi très trouillard, sans pour autant perdre mon sang froid au moindre petit soucis.

Révise ta météo. L'altocumulus est un nuage de l'étage moyen
Rien à dire... je me suis lamentablement planté Je voulais parler de stratocumulus (=> http://cjsirot.sur-le-web.fr/info/nuages/stratocumulus7_grand.jpg )

Ça veut dire quoi ça ? Tout seul, tu aurais traverser la couche ?
Non, j'aurai fais une montée à très forte pente ou en spirale pour ne pas passer sur la ville et monter au dessus de la couche sans passer dedans.

Tu fais les bêtises que tu veux, tout seul. Tu n'as pas le droit de l'écrire. Les bêtises de ce genre, pour ne pas dire autre chose, finissent toujours par tuer. Que ce soit son auteur ou des innocents que l'on croise alors qu'ils sont dans leur droit.
Là par contre je ne suis pas trop d'accord sur le fait que le "cloudsurfing" sur une couche de stratocumul présente un danger de mort. Pour moi, cloudsurfing = survoler une couche de nuage (à condition de pouvoir redescendre).
A savoir qu'on est en espace de classe G. Non, je ne suis pas un pilote binaire qui se dit "c'est autorisé par la réglementation donc je prend pas de risques". Mais la réglementation dit de rester "hors nuage", parce-qu'un pilote VFR ne doit pas s'aventurer dans un nuage. Mais s'il vole en rasant un nuage et qu'un IFR débarque, il n'a pas le temps de l'éviter. Ce serait donc incohérent si la réglementation va dans le sens de la sécurité. Donc, les IFR ne sont pas autorisé à voler en espace G. J'ai bon?

La prochaine fois, on ne part pas dans ces conditions. C'est une raison de NO GO en avion. Et je crois que les mêmes règles d'emport d'équipement minimum s'appliquent en ULM. Un compas qui soit juste et pas avec 100° d'écart. Ou alors une source de perturbation trop importante était à côté....(un casque, un appareil électronique...)? Sans un indicateur de dérapage, je suis du coup pas convaincu que l'appareil soit dans les règles...
Il parait que c'est du au GPS. Sauf qu'il était éteind pendant ce vol. J'ai toujours milité pour le retour de l'ancien compas "flotant" (qui indiquait le nord) et le retrait du GPS mais bon...
Sinon l'idée d'annuler le vol à cause de ça ne m'a pas traversé l'esprit, d'une parce-que j'ai déjà fais plusieurs nav sans compas (et sans GPS, en période d'instruction ULM), et parce-qu'on restait à proximité de la plate-forme (8NM maximum). De plus la zone m'est très familière (faute de voler quasiment en permanence à LFCC) et ne manque pas de repères se reliant entre eux et pouvant conduire à l'aérodrome (rivière, ville, tour, nationale, autoroute, voix ferré).
J'ai jugé qu'on pouvait voler en sécurité et jusqu'à preuve du contraire je ne remets pas en cause ce choix (pourtant je suis très auto-critique).

Par contre je salue ta "zenatitude". T'arrives à faire passer ton point de vue sans incendier qui que ce soit.


Fox, je ne te prends par pour un idiot et je ne manipule pas l'ironie.
Je ne te souhaite que de bons vols et le meilleur en tout pour 2010.
Alors désolé, je me suis enflammé pour rien........ encore une fois


EDIT

Vous ne voulez pas réveiller une guerre ULM-avion, comme si il y en avait une, mais on trouve les deux catégories de pilote des deux côtés. Aussi biens des pilotes respectueux des procédures et règlements, que des pilotes dangereux à tous points de vue.
Je suis complètement d'accord avec toi.
Mais la "guerre" existe bel et bien. Pas à Cahors mais j'ai des échos de pilotes avions et ULM. En gros, les "ULMistes" prennent les "avionistes" pour "des pilotes du dimanches qui font leurs 12hdv par an et qui se la pètent parce-qu'ils sont brevetés avions", et les avionistes qui prennent les ULMistes pour des "rigolos ne sachant pas volé et qui vont chez les ULM parce-que c'est plus facil d'avoir le brevet". Alors oui, c'est très caricaturé, mais dans le fond c'est plus ou moins ça.
avatar
Foxdelta
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 864
Age : 69
Localisation : Oloron LFCO
Date d'inscription : 30/01/2006

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Foxdelta le Dim 3 Jan 2010 - 15:06

Que l'on soit en avion ou Ulm,c'est pareille,on est dans la circulation aérienne,point barre!!

On se doit de faire gaffe les uns des autres, en VFR,ce qui différencie un ULM et un avion,c'est le poids,d'ailleurs ULM=Ultra Léger Motorisé.
J'ai horreur de ses discutions à surenchéres,comme les mecs qui se la pétent avec leurs grosses bagnoles,ils se sentent invulnérables.Jusqu'au jour Où!!
Un petit conseil,pilote comme tu le sens et en prenant les précautions d'usage,juste une anécdote,un jour je parts voler,vent nul,rien d'extraordinaire,autorisé à rouler et rappeler point D'arrêt Nov unité 31, et d'un seul coup,le vent du 290 18kts à25 kts!j'ai appelé PAU TWR et je suis rentré au hangar,même le Transall a annulé son vol.
Il n'y a pas de honte à çà,je ne suis pas candidat au casse pipe.

@++.FD.
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Dim 3 Jan 2010 - 15:22

Ben tout le monde pense la même chose que toi ici. Je comprend pas trop le but de ton message.
avatar
gc232
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 2406
Age : 32
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/04/2007

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  gc232 le Dim 3 Jan 2010 - 15:36

Fox a écrit:Pour moi, cloudsurfing = survoler une couche de nuage (à condition de pouvoir redescendre).
A savoir qu'on est en espace de classe G. Non, je ne suis pas un pilote binaire qui se dit "c'est autorisé par la réglementation donc je prend pas de risques". Mais la réglementation dit de rester "hors nuage", parce-qu'un pilote VFR ne doit pas s'aventurer dans un nuage. Mais s'il vole en rasant un nuage et qu'un IFR débarque, il n'a pas le temps de l'éviter. Ce serait donc incohérent si la réglementation va dans le sens de la sécurité. Donc, les IFR ne sont pas autorisé à voler en espace G. J'ai bon?
Malheureusement, tu n'as pas bon. Les IFR sont autorisés en classe G ...
Et il faut etre en vue du sol pour voler en classe G, donc pas de survol de couche si elle est soudée. Apres, 7/8 ... le pilote est le maitre-juge.
avatar
yanderuelle
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 48
Localisation : LFBU - Angoulême ou à Fayence
Date d'inscription : 02/08/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  yanderuelle le Dim 3 Jan 2010 - 15:40

Fox a écrit: Donc, les IFR ne sont pas autorisé à voler en espace G. J'ai bon?

FAUX.

D'après le Code de l'Aviation Civile, Article modifié (version en vigueur du 3 décembre 1994 au 5 février 2004)Modifié par Décret 94-947 1994-10-25 annexe II JORF 3 novembre 1994 en vigueur le 3 décembre 1994, mais on peut aussi ouvrir le RCA

Espace aérien non contrôlé de classe G.

Espace aérien où sont admis les vols IFR et les vols VFR.

Dans cet espace, les organismes de la circulation aérienne assurent seulement le service d'information de vol et le service d'alerte.


Les IFR peuvent être présents dans tous les espaces. Sauf qu'ils ne sont plus contrôlés en F et G tout en ayant un contact radio obligatoire. Raison de plus pour faire attention proche des nuages et des terrains disposant d'une approche IFR. Il existe beaucoup de terrains ou d'espaces D isolés dans une zone G. Il faut bien que les avions passent de l'un à l'autre.
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Dim 3 Jan 2010 - 19:32

Je parlais bien d'une "couche" au maximum 7/8 (et encore 7/8 j'irai pas au dessus à moins d'avoir un trou à proximité ou de n'avoir pas d'autre choix).

Après faut pas voir le mal partout. Quand on parle de cloudsurfing en général c'est voler proche des nuages sans les raser, dans le but de ne pas avoir de mauvaises surprises. Quand je dis que je suis très soucieux de la sécurité c'est pas pour rien..... mais certains (je ne vise personne en particulier, en tout cas pas toi golfcharlie) ont définitivement du mal à le comprendre ou a vouloir l'admettre Enfin, c'est pas mon problème.
avatar
yanderuelle
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 48
Localisation : LFBU - Angoulême ou à Fayence
Date d'inscription : 02/08/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  yanderuelle le Dim 3 Jan 2010 - 20:55

Fox a écrit:Je parlais bien d'une "couche" au maximum 7/8 (et encore 7/8 j'irai pas au dessus à moins d'avoir un trou à proximité ou de n'avoir pas d'autre choix).

Une "couche" commence à 5/8 = BKN. Donc en G, tu n'as pas le droit de passer au dessus si sous 3000ft AMSL ou 1000ft AGL afin de garder vue du sol. Au dessus il faudra 300 m d'écartement vertical. Donc pas de "cloud surfing".
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 27
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Vol en ULM avec un passager + imprévus

Message  Fox le Dim 3 Jan 2010 - 22:04

Ah, tant pis


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mer 16 Aoû 2017 - 13:34