Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

L'impression de revivre

Partagez
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 28
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

L'impression de revivre

Message  Fox le Mer 17 Fév 2010 - 0:44

Comme j'ai rien à faire ce soir, j'ai envi de me lancer dans un nouveau récit. Le titre est un peu fort comparé à la réalité de l'histoire mais ça reste assez représentatif.

Hiver 2009/2010. Mais quelle météo à ch***... Comme vous tous je dois annuler de nombreux vols. Je parviens toute fois à faire un super vol vers fin Janvier (celui la aussi je l'ai raconté dans un autre topic). Mais je traverse une période où la motivation pour voler n'est pas au top. Toute fois une mini nav en place droite en Dr400 me motive pour préparer à mon tour une nav basse altitude de précision en ULM.

Ce vol était planifié pour mercredi dernier. La veille, je me rappelle de ce jeune instructeur voltige qui m'avait contacté, début Janvier, pour entamer sérieusement le 1er cycle. Avec l'approche des vacances, je décide de l'appeler pour savoir ce qu'il en est.
"Oui! J'allais t'appeler justement" blablablablabla "Si t'es libre on peut commencer dés demain". Je dois choisir entre ma nav en ULM et de la voltige en Cap10? ..... Aurevoir petit ULM

Mercredi après-midi je me rend à Villeneuve, et je rencontre mon nouvel FI. Un jeune, très sympathique, dynamique.
Petite anecdote: Il y a 2 ou 3ans j'étais à un meeting à Sarlat. Et j'avais été marqué par ce jeune gars faisant de la belle voltige dans un Cap10 blanc, pensant que cela m'était inaccessible. Le hasard a voulu que je le retrouve là, et aujourd'hui, c'est lui qui va m'apprendre l'art de la voltige, dans le même Cap10.
Il me pose quelques questions sur mon expérience en voltige (j'en étais à 1h21 de voltige, mais sur 3 vols très très très espacés dans le temps). On entame sans trainer la préparation du vol. C'est dingue, ça doit être un effet psychologique, et sa façon de faire (en plus de la faible différence d'age), mais tout parait tellement clair quand il m'explique quelque chose. En s'installant dans l'appareil il me demande:
"Tu veux voltiger pour ton propre plaisir ou pour la compétition?"
Je lui répond ni l'un ni l'autre, et que ce que je cherche avant tout, c'est avancer. Car l'argent ne tombe pas du ciel, et j'ai horreur de mettre mon pognon en l'air pour du tourisme. Faire en sorte que chaque vols soient au top de la rentabilité et de l'instructivité (tant pis si c'est pas français).
Il me répond qu'il était exactement pareil que moi.

Il m'apprend à me sangler correctement. En une fois la technique était quasi imprimé (au bout des 3 premiers vols c'était toujours un peu flou), avec toutes les petites astuces qui vont avec. Efficace.

"C'est toi qui fait la mise en route". Il me dit ce que j'ai à faire, et j'exécute à la suite. Résultat, j'ai déjà l'impression de connaitre le Cap10 par coeur (une impression, bien sur).

Check point d'arrêt. Il me montre, je suis. Tout est clair. Par contre, le roulage en Cap10, c'est du sport! Je peine à sentir les freins (plusieurs fois je roule frein serré sans m'en rendre compte) à cause de mes chaussures.

On décolle. Le maintien de l'axe est mieux que la dernière fois, mais c'est pas encore gagné. On grimpe et cap direct vers la zone voltige. N'ayant jamais parlé avec un controleur, j'écoute attentivement pour restituer au prochain vol.
Il m'apprend à faire des boucles rondes, les rétablissements tombés, les retournements sous 45°, et surtout le circuit visuel. Le renversement (que j'avais entamé lors du dernier vol) commence à être maitrisé et devient ma figure favorite. Bien sur, les 3 vols que j'avais déjà fais m'ont beaucoup apporté, mais là je sens que ça va plus vite, en partie parce-que Mickael est très claire dans ses demandes. Je sais "où il faut aller", ce qu'il faut travailler.
Les figures s'enchainent assez rapidement. Une fois sur 3 je me tape un voile gris/début de voile noir lors des ressources. Toujours aussi "fun" comme sensation, on est loin de la perte de conscience bien sur, mais on a chaud, et le voile s'installe toujours avec un léger retard par rapport à l'accélération subit.
Un peu secoué, je demande même à faire une pause de quelques secondes avant de reprendre. Très vite il m'indique que j'ai un gros défaut: je bouge sans cesse le manche (par l'exemple lors d'une verticale avant un renversement). Il me fait quelques démonstrations (je garde les mains sur les commandes sans gêner). C'est réellement jouissif et hyper instructif de suivre les gestes artistiques d'un as de la voltige tout en étant dans l'avion, en ressentant. J'en souris tout seul.
Bref, je vais pas m'éterniser sur ce vol surtout que les souvenirs sont déjà flous. Mais ce qui est sur, c'est que ça m'a regonflé à bloc. Pour combler le tout, à la fin du vol, mon FI m'a dit quelque chose comme "toi tu feras de la compétition, c'est obligé".

Poser un Cap10, c'est délicat. Comme on dit, "avec le Cap10, les ennuis arrivent quand les roues touchent le sol"


Samedi, vol suivant.
Briefing, tout est clair comme de l'eau de roche. On part à l'avion, il me montre une pré vol de Cap10 (=> à restituer au prochain vol). Je me sangle, met en route l'avion, fais la checklist de point d'arrêt (=> restitution du dernier vol). Du moins c'est quasiment acquis.
Le temps de partir en vol, le ciel est passé de FEW à BKN On passe alors au dessus de la couche pour pouvoir bosser. Je contacte Toulouse et c'est parti. Malgré la voltige, je ne peux pas m'empêcher de contempler la beauté du on top (même si c'est pas complètement couvert). Mis à part ça, un vol de voltige tout à fait banal (enfin tout est relatif, c'est sur que pour quelqu'un qui à l'habitude du vol de tourisme c'est loin d'être banal). Je constate la difficulté à tenir le Cap10 dans l'axe lors d'un tonneau (surtout les demi tonneau depuis un vol dos). A chaque figure mon FI me guide à la voix, je m'efforce d'en tenir compte et effectivement, ça s'améliore. Au cour de ce vol, mon problème de branlage de manche inutile a été réglé.
Ma récompense sera une vrille à plat. Ca tourne vite (jugez sur la vidéo). L'estomac a été un peu retourné mais ça va. On rentre vite fait, quasi plein gaz en vent arrière pour gratter un peu sur le temps de vol "on est pas là pour te faire payer de la vent arrière en Cap10".

J'aurai du revoler l'après midi mais la météo s'est trop dégradé. C'était volable, mais pas rentable. J'en ai profité pour apprendre que mon instructeur (lui même dans l'équipe de France de voltige) est... "pote" avec Renaud Ecalle.


Enfin, le vol de lundi.
Les 2 items du jour: le virage sur le dos et la vrille. Il me parle aussi du "cercle sacré" lors des tonneaux et demi tonneau. Avec en plus 2 TDP pour commencer à bien prendre en main l'appareil à l'atterrissage.
La pré vol (=> restitution), on s'installe et tout le tralala habituel.
On entame la voltige par ma figure favorite. Tac cadence, tac on bloque la verticale, du pied à droite progressivement, ~60km/h paf on botte à gauche, manche secteur avant droit, le nez passe bien perpendiculaire, le sol, paf on botte un peu à droite pour stopper, iddle, l'aile on est bien plein verticale, ressource. Physiquement je supporte de plus en plus, les voiles gris (qui sont loin d'être "gris" en réalité) se font de plus en plus rare, à condition de penser à contracter abdos et jambes à chaque ressources.
On enchaine les figures de plus en plus vite. J'apprends à arrêter une vrille là où je veux et à la verticale, puis je goute aux G négatif (très léger, -2). On insiste aussi sur le relachement de la cadence au sommet des boucles (pour qu'elles soient rondes), et sur le maintien de l'axe pendant les tonneaux et demi tonneaux (assez technique quand on y va à fond sur le roulis). D'ailleurs à propos des boucles, lors de 2 fin de ressources, on est repassé dans notre sillage:
"Ah?"
"Ca ça veut dire qu'on a coupé notre trajectoire."
Mais ça montre aussi qu'elles ne sont pas encore vraiment ronde (sinon on aurait été secoué à la sortie de la boucle).
A la fin du vol, il me fait "tu le laisses l'avions 2 minutes que je m'amuse?". Et une nouvelle fois, il me fait gouter à la voltige de pro, où rapidité et précision sont les 2 caractéristiques. Malgré les déclenchés et ressources à fort facteur de charge, je ne peux m'empêcher de sourire tellement c'est plaisant. "C'était ta récompense" me dit il en me rendant les commandes.
On fait nos 2 TDP (dont un basse hauteur). Autant je m'en sors pour faire un 3 points... autant c'est l'enfer lorsqu'on roule. Déjà le maintien de l'axe au palonnier seul, c'est tendu. Mais quand il s'agit de monter les pieds vers les freins (tout en tenant l'axe), et de commencer freiner les 2 pieds en même temps pour la symétrie... woua! A bosser au prochain vol


Toujours la joie de la voltige. Plus on en fait, plus on devient accro. Ce serait difficile de retranscrire le plaisir qu'on ressent avec des mots, c'est pourquoi je rajoute une petite vidéo (qualité médiocre, un simple assemblages d'extraits). Je m'en sers pour me débriefer et c'est vraiment pratique (par exemple j'ai remarqué que ça désaxait souvent à droite lors des tonneaux et demi tonneaux). J'ai préféré laisser le son du moteur et la voix de Mickael plutôt qu'une musique, même si la qualité du son est tout aussi médiocre.

Pour conclure, je n'ai pas écris pour raconter des vols de voltiges, ou très peu. Mais surtout pour cette formation de 1er cycle voltige entamé un peu par hasard, et ce formidable instructeur (je prend autant de plaisir à savourer ses figures qu'il en a à me faire partager son savoir), qui a su (sans le vouloir) regonfler à bloc ma motivation. Peut être le début d'une aventure sympathique.


Et aussi, il a comprit que je fais parti de ceux qui se donnent à fond en vol (par motivation, et parfois pour rentabiliser les vols), alors on avance vite. En 3h et quelques de voltige (en comptant les 1h21 étalé sur 3 vols très espacé avec un autre FI), je vais commencer à apprendre à suivre un programme de voltige (programme espoir 2010 à restituer au prochain vol). Le lâché machine est à portée de vue, et s'en suivra le bouclage du 1er cycle, avec quelques vols solos ou Mickael me guidera depuis le sol. Rapide ou pas, ça m'est égal, perso j'espérais pas aller aussi vite donc ça me va amplement (- cher). Et c'est pas comme si à chaque fin de vol il insiste pour que je continue dans la compétition. Il m'a donné le virus lol, j'espère que j'aurai l'occasion d'aller loin.

Encore un instructeur que je ne remercierai jamais assez.

PS: Certains penseront peut être qu'on néglige la qualité (et par la même occasion la sécurité) dans le simple but d'économiser le pognon. C'est compréhensible. Mais je pense qu'avec cette adrénaline formidable qu'est la motivation, on peut faire des miracles, et avancer vite en un minimum de temps. Simple avis perso.





Quelques photos du plus bel avion du monde (moi amoureux? noooonnn):




avatar
pti'louis
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 259
Age : 23
Localisation : Arras LFQD
Date d'inscription : 24/06/2009

Re: L'impression de revivre

Message  pti'louis le Mer 17 Fév 2010 - 9:33

Ah Fox, n'a tu pas honte?? TU ma donner l'envie de voltige de je combat depuis un certain temps déja...

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8331
Age : 34
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: L'impression de revivre

Message  Julien Robin le Mer 17 Fév 2010 - 10:15

Pti'Louis : Un peu pareil pour moi ... bon je m'accroche aux "trop cher", "trop loin", "autres priorités" pour le moment ... mais ca viendra ! Mr.Red

Pour ton info Fox, sur Dieu Renaud Ecalle ... J'ai rarement vu un pilote aussi amical. Alors si ton instructeur est en Equipe de France, pas étonnant qu'ils soient potes !
Moi je garde en mémoire le repas qu'on avait partagé la première fois que je le voyais. Je me suis bien marré ... Hein Juju !
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 28
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: L'impression de revivre

Message  Fox le Mer 17 Fév 2010 - 10:32

Ouai, c'est ce que m'a dit mon instructeur aussi. Du coup j'espère que j'aurai l'occasion de le rencontrer un jour (c'est pas comme si j'étais admiratif et la bouche grande ouverte devant sa façon de voler)... et qui sait, peut être faire un vol en Cap10 avec lui?

avatar
Zlip
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1115
Age : 27
Localisation : LFMD
Date d'inscription : 04/07/2008

Re: L'impression de revivre

Message  Zlip le Mer 17 Fév 2010 - 11:11

J'pense que si tu lui propose un vol en Cap-10... C'est comme si toi tu passais du Cap-10 au Jodel: mais ça tourne pas ! lol.

De plus le Renaud en question est très abordable en meeting. Ptêtre qu'il sera au meeting d'Istres... =)
avatar
Billou..te
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1113
Age : 27
Localisation : MISSISSIPPI
Date d'inscription : 23/02/2007

Re: L'impression de revivre

Message  Billou..te le Mer 17 Fév 2010 - 12:05

C'est Mickael Brageot ton instructeur ?
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 28
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: L'impression de revivre

Message  Fox le Mer 17 Fév 2010 - 12:09

Oui
avatar
Olivier1973
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 981
Age : 44
Localisation : Amsterdam & Toussus le Noble
Date d'inscription : 11/05/2008

Re: L'impression de revivre

Message  Olivier1973 le Mer 17 Fév 2010 - 16:53

Fox a écrit:J'en ai profité pour apprendre que mon instructeur (lui même dans l'équipe de France de voltige) est... "pote" avec Renaud Ecalle.
T'as pas mal choisi ton FI, toi !

Micka n'est pas "que" membre de l'équipe de France, il est l'un des plus prometteurs : il est arrivé en 14e position aux derniers championnats du monde (ses premiers). Autant dire que c'est un bon ! Et très sympa en plus.
avatar
acroflymax
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 644
Age : 31
Localisation : lognes LFPL
Date d'inscription : 09/04/2007

Re: L'impression de revivre

Message  acroflymax le Mer 17 Fév 2010 - 18:54

Et il était du tour aérein des jeunes pilotes auquel ont participé beaucoup de JA
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 28
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: L'impression de revivre

Message  Fox le Mer 17 Fév 2010 - 19:27

il est arrivé en 14e position aux derniers
championnats du monde (ses premiers). Autant dire que c'est un bon ! Et
très sympa en plus.

Ah ouai d'accord... j'ai pas affaire à n'importe qui C'est d'autant plus motivant. Il m'a montré des photos de compétitions mais à aucun moment il me parlait de son classement, belle preuve de modestie.

Du coup j'ai un peu la pression. Faut pas que je chie le programme espoir 2010 demain
avatar
Tia
Habitué
Habitué

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 24
Localisation : Bordeaux Yvrac LFDY
Date d'inscription : 19/02/2010

Re: L'impression de revivre

Message  Tia le Sam 20 Fév 2010 - 19:39

Quel pilote prometteur :P

Et bein bravo, toi aussi tu m'as donné envie tiens !

Je connais Mickael (pas personnellement je veux dire lol), je l'ai déjà vu voler je sais pas où... AMAZING !

Tu as bien de la chance, profites-en à fond ! Very Happy
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 28
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: L'impression de revivre

Message  Fox le Sam 20 Fév 2010 - 23:46

Quel pilote prometteur :P
Oula non. Pour l'instant c'est surtout , que ce soit en vol ou au sol. Le reste... seul le temps aura une réponse. Je ne préfère pas y penser. Faut avoir des objectifs et viser loin, mais sans s'imaginer trop de choses.

Et bein bravo, toi aussi tu m'as donné envie tiens !


Tu as bien de la chance, profites-en à fond !
Yes, je me donne déjà à fond.


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mar 24 Oct 2017 - 11:35