Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Ca ressemble à quoi une piste en herbe ?

Partagez
avatar
Alix
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 23
Localisation : LFPT
Date d'inscription : 22/03/2010

Ca ressemble à quoi une piste en herbe ?

Message  Alix le Dim 23 Mai 2010 - 16:49

Cela faisait un mois que je n'avais pas remis les pieds dans mon F-QD (bien que je l'ai revu le 8 Mai), les retrouvailles étaient donc très attendues...

Rendez-vous été donc pris initialement le Lundi de la pentecôte, avant de changer au dernier moment et de prendre Samedi (impatience quand tu nous tiens) à 18h30 en fin d'après-midi.
Arrivé à Pontoise, il fait chaud, trop chaud à mon goût, moi j'suis pas un sudiste... ! Et le vent, qu'en est-il ? Et bien c'est un après-midi un peu Windy, on voit bien les arbres bouger, et y'a des petites "rafalounettes", bref un petit vent annoncé à 15 nœuds dans l'ATIS (merci AR-108).

J'arrive à l'aéroclub, je dis bonjour à tout le monde y compris Jean-Louis (l'instructeur redoutable). Il me dit de filer dans l'avion, oui sauf que... L'avion est occupé, et ceux-ci s'apprêtent à partir en plus ! Moi, n'ayant pas envie de prendre le 'JC' (le DV20), je cours vers l'avion en arrivant par l'arrière, en regardant bien que le mec n'ait pas sa main sur les magnétos. Avec du "tact", je leurs dis que j'ai réservé le 'QD', m'excuse de les "déloger" et propose même le 'JC' (le salop...), ils sont sympa et s'excusent de ne pas avoir regardé les résas, parfait le 'QD' est à moi, commençons les choses sérieuses. Il me remet la clef de contact, je vais voir Jean-Louis pour lui dire que tout est bon, et il me dit de m'installer à bord.

Je fais la prévol bien complète cette fois, tout est bon, je prépare mon siège, la ceinture et le casque, et je monte à bord. Très vite Jean-Louis arrive, et m'annonce qu'on va rouler à la pompe de l'hispano, je ferme la verrière, je démarre rapidement la machine, mets la fréquence de la tour, 118.800... Pour le moment je ne sais toujours pas ce qu'on va faire aujourd'hui. Je fais mon message à la tour, on ne me réponds pas, et Jean-Louis me fait remarquer que je suis avec l'approche (...) ! Guaaah, le gros malin, bon allez 121.200, comment j'ai pu faire une telle connerie moi. Rebelote, je fais le message, la tour est moins débordé, elle me répond de rouler et quitter à la pompe, et pendant que le contrôleur me parle, j'entends Jean-Louis me dire "ils sont où les papiers de l'avion... ?!".

Oh non ! Ça devient une tradition d'oublier un truc à chaque vol ou quoi ? Jean-Louis arrête rapidement le moteur, ouvre la verrière, je cours, et je vois la tête des gens qui nous regardaient se dire "mmmh quel doué lui", oui c'est bon hein... Allez on se dépêche, on ferme la verrière, Jean-Louis redémarre le moteur en deux secondes, et pendant que je m'installes confortablement commence le roulage pour la pompe. On arrive à la pompe, Jean-Louis compte m'apprendre à faire un plein. On commence par aller à l'automate Total, on mets la carte (que j'ai pris du carnet de vol de l'avion), une fois qu'on a le "feu vert" de la machine, on a 3 minutes pour décrocher le pistolet. Je mets le câble statique, puis fais tranquillement mon plein, à la fin je note 42 litres. Jean-Louis écrit quelque chose sur le carnet de vol (mais quoi... ?), on rentre à nouveau dans l'avion, puis me dit de démarrer l'avion.

L'avion démarre tranquillement, Jean-Louis contacte la tour, et on commence alors le roulage pour le point d'arrêt A piste 05. Je me mets en position pour mes essais moteurs, serres le frein de parking, commence mes essais sans checklist et tout se passe bien. Je prépares alors l'avion pour le décollage, fais un check des instruments moteurs, et m'annonce prêt à la tour...

"Noooooon !!" dit Jean-Louis

La tour me dit alors de maintenir, et c'est normal, car j'ai oublié de faire la sécurité finale, ce que Jean-Louis va me dire juste après le message de la tour. Mais pour être honnête, sur le coup je ne comprends pas sa remarque, car en m'annonçant prêt à la tour, j'entendais surtout prévenir qu'il peut me faire aligner dès que bon lui semble... Bon, je ne débattrai pas avec l'instructeur, je n'ai surtout pas de leçons à lui donner ! Et sur le coup je suis trop concentré sur mon vol. Il revient, et me dit que j'ai oublié le briefing décollage... Là c'est carrément +1 pour l'instructeur, il a raison c'est indéniable. Il me fait alors le briefing décollage, et cette fois nous sommes vraiment prêts. La tour nous fait aligner, puis très vite nous autorise au décollage piste 05. Je m'aligne tranquillement, et dans un moment de stress (après les deux remarques de Jean-Louis), lui demande si tout est bon ? Et bien non, et il m'explique que j'ai oublié de régler l'indicateur de cap sur la piste (je l'avais fais pendant la préparation avant-décollage). Je règles donc rapidement le cap au 050, et on est enfin bon ! Plein gaz, pied à droite, ça va ce coups-ci l'avion ne part pas trop à gauche !

05

La puissance est affichée, le badin commence à s'agiter, 40 nœuds, puis 50, rotation ! Une fois décollé j'ai besoin de mettre encore plus de pied à droite pour rester dans l'axe, je cabre vers 65 nœuds, et poursuit tranquillement dans l'axe. A 600' QNH je rentre les volets, coupe la pompe, mets 2260 tr/min, et accélère vers 75 nœuds. Je demande alors à Jean-Louis si je peux virer directement à gauche vers NW, mais il me demande de passer par le circuit publié.
En vent traversier, je ne vois toujours pas le château d'eau... Comme la dernière fois ! Je le dis à Jean-Louis et il me dira plus tard quand tourner. Aussi, je corrige le cap un peu plus à gauche (vent de travers oblige) alors qu'il fallait le corriger vers la droite (...) nul ! Arrivé travers seuil 23, il me dit de virer à droite vers le 300° (radiale de Pontoise pour NW), ou 301° pour les puristes... J'overshoot un petit peu la radiale, puis la reprends doucement avec un cap plus à droite.

Une fois bien établi sur la radiale, et bien trimé, Jean-Louis me demande si j'ai le château d'eau en vue. Je lui réponds que non car j'ai le soleil plein face ! Même si je vois l'autre château d'eau à ma droite (sur NW il y a deux châteaux d'eau tout près). Mes lunettes de soleil ne peuvent rien y faire, la verrière réagit mal au soleil de face... Je cherche donc NW, mais sans réussir ! Jean-Louis me montre alors où il se trouve : juste en face. Il me demande de virer au cap 240 après le château, ce que je fais... Je me demande alors ce qu'il me prépare. Il me demande si je vois une grande antenne, bien sûr au début je ne la vois pas, et puis rapidement, un truc très fin qui clignote commence à se profiler : c'est ça ! Je remarque qu'elle est très haute, un peu plus loin Jean-Louis me dira qu'elle fait 1300'. Je l'avais déjà vu dans Flight Simulator, ou j'avais trouvé qu'elle clignotait beaucoup pour une antenne, finalement c'était réaliste :-)
Jean-Louis annonce alors à la radio :

"F-QD ou poursuit sur Mantes Chérence"
"QD quittez, 7000, à tout à l'heure"
"7000 on quitte au revoir"

Quoi ! On va sur Mantes ! Là où il y a plein de planeurs méga-trop-dangereux-sans-radio ?!
Jean-Louis se met directement sur la fréquence de Chérence, et annonce...

"Mantes bonjour F-GNQD"
"C'est un DA20, le F-GNQD décollé de Pontoise via la verticale de Mantes Chérence pour Etrepagny"

Donc deuxième surprise, non seulement on va sur Mantes, mais après on va sur Etrepagny ! Il me dit alors :

"Bon on se faire une petite initiation aux navigations !"
"Okay..." je répondis d'un air hésitant

Il me demande si je vois Chérence, bien évidemment sur le coup je ne vois pas, c'est une piste en herbe. Et puis finalement, très vite je vois se profiler devant moi deux champs trop "propre" à mon goût... Ce sont les deux pistes de Chérence ! Je vois alors des hangars, et des avions tout blancs avec de loooongues ailes : plus de doutes ;-)
Tout de suite, une remarque me vient à l'esprit :

"Ouaaah c'est magnifique dans ce coin !"

LFFC

En effet, Chérence est juste en amont de la seine à côté d'une vallée qui suit la seine. Bref un beau paysage qui me change de mes champs et de mes villages ! On arrive à la verticale de Chérence, et je vois Jean-Louis sortir sa carte région-parisienne et commencer à me la montrer... Ah je vais devoir piloter et réfléchir en même temps : génial (ironie) ! L'avion est bien trimé heureusement, mais il me faut quand même faire attention car ça turbule un petit peu aujourd'hui, j'ai vu plus stable comme conditions.

Il me demande d'abord l'heure, je lui dis :

"Il est 7 heures 24"
"7 heures on s'en fout, 24 minutes donc"

Puis il me montre alors avec ses deux mains, Chérence et Etrepagny sur la carte, et me dit "quel cap entre les deux ?" Et là je commence à proposer le 300, puis le 310...

"Noooon !!!"

Le 330 ? Ou peut-être le 340... ?

"Non !! Non de dieu réfléchis !!"

Le 350 ?

"Oui, enfin... Commences à tourner, vas même au cap nord maintenant"

Il m'explique alors des histoires de bissectrices, me montre que le 300 c'est 1/3 entre le 270 et le 360, etc... Mais sur le coup, j'ai du mal à écouter et comprendre ses explications car mon cerveau travail déjà sur autre chose ! Le voilà qui revient alors, en me montrant sur la carte :

"Bon tu vois la distance entre Pontoise et NW ?"
"Oui, y'a 6 nautiques oui ?"
"Bon, alors entre Chérence et Etrepagny, combien de nautiques à peu près ?"
"Heu bah à peu près 10 nautiques... Pardon, 16 nautiques plutôt !"
"Oui, heuu plutôt 14 nautiques, bon on prends donc 14 nautiques..."

(...)

"Donc notre facteur de base c'est le 0,6 d'accord ?" reprit Jean-Louis

Et là je me dis "on non il va pas me demander un calcul en plein vol ?"

"Heu oui..."
"Bon, pour faire 14 nautiques avec un facteur de base de 0,6 on met combien de temps ?"
"Je sais pas !"

Je ne sais pas faire un calcul mental en plein vol pour le moment, je l'avoue ;-)

"Donc on en a pour 8,4 minutes, mais là on a le vent de face, donc on va prendre 10 minutes. Etrepagny est donc prévu à 34"
"D'accord !"
(...)
"Bon est-ce que, avec la carte, tu vois un peu où on est ?"
"Oui, y'a la vallée à gauche, on croise une route là..."
"Ah oui d'ailleurs on la croise rapidement la route, finalement le vent est de dos !"

Je lui dis alors :

"Pourquoi on est resté à 1500' au fait ? On pourrai même monter jusqu'à 3500' là non ?"
"Oui, tu veux monter ?"
"Pourquoi pas !"

Je commence alors à approcher ma main du pas d'hélice, quand il sent venir l'erreur...

"Non, d'abord l'assiette !"

Ah oui c'est vrai, encore une boulette. Je cabre donc en commençant à chercher 75 nœuds, puis je mets PMC (puissance maximale continue), ce qui équivaut à 2260 tr/min, et enfin plein gaz.
Il me dit que 2500' sera largement suffisant, et je suis d'accord. On s'approche d'Etrepagny, et Jean-Louis commence à me demander si j'ai le terrain en vue. Je regarde alors la carte, et je vois que le terrain est collé à l'est de la ville. Je vois une très petite ville en face de moi, et une route qui va de l'est vers l'ouest (et inversement...), c'est bon, c'est bien ça ! Je me dirige donc vers la ville, en la gardant un peu à ma gauche, car le terrain est à l'est. Mais comme je n'ai été prévenu de ce qu'on allait faire aujourd'hui, je ne sais pas à quoi ressemble Etrepagny...

"C'est une piste en herbe encore ?"
"Oui, et qu'est-ce qu'on cherche en premier dans ce cas ?"
"Heu... Des hangars ?"
"Voilà, bah commences à chercher !"

Je cherche alors un possible terrain à côté de la ville... Mais je ne vois rien, pour moi, il n'y a que des champs partout ! Je crois même reconnaître une ferme à un endroit, mais pas de hangars, ni de piste ! Si il y a une piste, elle est très bien cachée ! Car il n'y a que des champs verts, donc chercher une piste en herbe, dans un tel paysage... !
On s'approche du "travers village", et je n'ai toujours pas en vue !

"Bon tu le vois là quand même ?"
"Bah naaaan..."

Vraiment je ne vois rien, ça commence à me faire flipper. Mais on a toujours pas passé la route, donc il est toujours devant moi pour l'instant... Et soudainement, je vois un petit "champ" qui se distingue des autres, il est trop petit à mon goût, je me dis que c'est peut-être ça, et si c'est ça c'est une piste plutôt courte ! Je m'approche encore un peu plus, et que vois-je ? Un hangar ! Et puis, une toute petit flèche en blanc, même deux, c'est le sens de la piste, c'est bon ! A ce moment nous sommes à moins de 30 secondes de la verticale, il était temps...

"Tu vois le manche à air ?"

*cherche*

"Oui ! C'est cette piste là -->"

Je trouve vite le manche à air, et j'en déduis la piste en service. Jean-Louis s'occupe de la radio depuis Mantes, et on passe verticale...

"Etrepagny, F-QD verticale pour une PTE, on entre vent arrière main gauche 12"

Sur le moment, je n'ai pas fait attention à son message sur la fréquence, c'est donc la surprise quand il me coupe les gaz et me dit :

"Allez, tu as une panne moteur !"

Très vite je réagis, en cabrant déjà l'avion pour aller chercher 70 nœuds, puis j'applique vite la procédure d'urgence. Tout se passe bien et vite, c'est un bon point pour moi pour le moment. Je vire alors tranquillement en vent-arrière, et vu que nous sommes arrivés assez haut au dessus de l'aérodrome, je sors dès le début de la vent-arrière un cran de volet. Toujours en faisant attention aux 70 nœuds, j'attends un peu, puis commence à prendre 30 degrés à gauche, en rapprochement vers la piste. L'instructeur fait toujours la radio, et parle avec un autre trafic dans le circuit, mais j'avoue à ce moment ne pas y avoir prêté attention tellement j'étais dans "mon truc". Je vire donc en base, puis en finale sans overshooter cette fois (!) toujours avec la main sur la commande des volets qui servent beaucoup en encadrement, pour arriver ni trop bas, ni trop haut (surtout quand la piste est courte comme elle l'était !). Jean-Louis me dit de sortir plein volet, je suis assez douteux, je lui demande si il est sûr, il me dit :

"Oui oui... Heu non attends un peu en fait"

courte 12 LFFY

Je suis même un peu trop bas, je rentre donc les volets, avec la main toujours prête à tout sortir pour la très courte finale. A environs 15 secondes du seuil je sors plein volet, et me concentre alors pleinement sur mon atterrissage. Je pique un tout petit peu, car plein volet ça ralentit bien sur DA-20 !

courte 12 LFFY

Au moment de l'arrondi, et bien j'oublie presque d'arrondir... Jean-Louis reprend en donnant un grand coup vers le haut :

"Oh mais c'est pas vrai ça !!"

Je comptais en fait arrondir vraiment au dernier moment à cause de la longueur de la piste, mais j'aurai du commencer l'arrondi un peu plus tôt, car là j'allais presque atterrir sur la roulette avant ! Jean-Louis fait donc le "second" atterrissage, et je constate effectivement que poser sur l'herbe ça amortit bien le choc. Il pousse la réchauffe, je rentre le volets et je remet plein gaz, je décolle vers 45 nœuds, c'est un petit peu trop tôt... Mais on accélère vite, et la piste est courte, et puis toute façon il ne dit rien Jean-Louis. En début de montée initiale, Jean-Louis me dit :

"Bon tu me ramènes sur Pontoise"
"D'accooooooord heuuu..."

En réalité, je suis assez confiant, car la navigation peut se faire en cheminant la vallée (et surtout le fleuve dans la vallée).

"Tu prends quelle cap pour revenir alors ?"
"Bah cap Sud, ou 170"
"Mais noooon !!!"
"Ah... ?"
"On va sur Pontoise là !"
"Ah on passe pas par Chérence ?"
"Non je te l'ai dis !"
"D'accord, bah cap au 040 ?"
"Quoi ?? !"

Oui j'avoue, je ne sais pas comment j'ai pu balancer le 040 entre Etrepagny et Pontoise, surement le stress...

"Heu bah..."
"Ton VOR il t'indique quoi ?"
"Ah ouais, cap 120, sur NW !"
"Voilà..."

Je règle donc le VOR sur le 120, radiale de NW, et pouf, on tombe quasiment dessus ! Je commence alors un petit virage à droite, toujours en montée vers 1500'.
Jean-Louis me demande de quitter la fréquence d'Etrepagny, je lui demande :

"Heu je dis quoi ?"
"Bah que tu quittes !"

Okay... Voilà qui m'aide... ;-D

"Etrepagny F-QD on quitte au revoir"

Bon c'était pas très dur hum... J'avoue que ma question à Jean-Louis était débile ;-)
Je me stabilise à 1500', et je commence à voir une tour (d'équipement télé / radio) sur ma gauche. Je regarde alors ma carte, me trace une ligne imaginaire partant de Pontoise vers NW et poursuivant au nord-ouest, et je vois alors la tour sur la carte ! Je sais où je suis :-) La tour se trouve à peu près à l'entrée de la TMA de mémoire. Jean-Louis me demande :

"Bon tu contactes Pontoise maintenant"
"Et je dis quoi ? Retour d'un local ? Et on a pas pris l'ATIS ?"
"Tu dis retour d'Etrepagny, l'ATIS on s'en fout"
"Okay !"

Je règle la fréquence de l'approche : 118.8 et je m'élance

"Pontoise bonjour F-QD"
"F-QD re-bonjour, je vous rappel !"

L'approche est occupée... Bon ! En attendant, on se rapproche de notre tour, et grâce à elle, je nous estime à 3 minutes de NW environs. Jean-Louis me demande de re-appeler l'approche :

"Pontoise QD ?"
"Oui pardon QD allez-y"
"F-GNQD, DA20 provenance Etrepagny, pour un complet sur vos installations, 3 minutes NW"
"F-QD transpondeur 4231"
"4231 QD"

Je vois Jean-Louis hocher de la tête, et me dire :

"Très bien ! Ton estimée est bonne en plus"

Yess, pratiquement le premier compliment de la journée... Je commence à voir un château d'eau, puis deux, puis trois ! J'identifie vite celui de NW, même si Jean-Louis me demande de vérifier :

"C'est lequel ?"
"Celui de droite !"
"D'accord oui"

NW

Je vois les trois châteaux d'eau (les deux de NW, puis celui de la vent-arrière), la tour me dit alors :

"F-QD entrez base main gauche 05"
"Base gauche 05 QD"

Jean-Louis me demande alors :

"Tu as les cartes de Pontoise ?"
"Heu non..."
"C'est pas bien ça !"

Je n'avais pas prévu d'aller jusqu'à Etrepagny non plus... Je pensais qu'on ferait juste des tours de piste, ou un local donc la carte non je n'ai pas prévu ! Heureusement pour moi, la simulation et les "révisions" font que je m'y retrouve bien. A vrai dire la VAC de Pontoise je commence à la connaître par cœur (points, radiale, circuits, etc). Mais je n'ai pas envie de dire ça à Jean-Louis, je me ferais encore "engueulé", car c'est vrai voler sans cartes, c'est indéfendable face à l'instructeur. On arrive sur NW, je lui demande :

"On commence à descendre à 1300' en passant NW ?"
"Oui, et dès que tu as le terrain en vue tu vire en base hein ?!"
"Oui oui pas de problèmes"

Le contrôleur l'appel alors :

"F-QD numéro trois, le précédent Cessna en base, rappelez base"
"Numéro trois rappel base QD"

Je cherche les installations, nous sommes toujours au cap 120, sur la radiale 120, donc je sais qu'il est pile devant moi... Nous arrivons sur NW, je descend à 1300', je vois "le château d'eau de la vent arrière" qui me permet de visualiser le circuit, pour le moment j'en suis encore loin. Et tout à coup, devant moi, une belle piste en dur (ça manquait !), c'est la 12/30. Je commence alors à virer en base. Je cherche le cessna, qui devrait être en fin de base, voir en finale, et après quelques recherches je vois quelque chose qui brille au loin : c'est lui, il est en finale.

Tout est bon, je peux continuer ma base tranquillement, je cherche à présent le golf. Jean-Louis me dit :

"Ne survoles pas le village !"

Je contourne un petit village, et là, je vois le golf ! Nous sommes bien dans la base, tout est bon. Je vois à présent très bien la 05, je commence alors à descendre, et à m'annoncer en base :

"QD base 05"
"QD rappelez dernier virage 05"
"Rappel dernier virage QD"

Je suis parfaitement sur le plan, et je commence à virer à gauche en finale.

longue finale 05

"QD dernier virage 05 complet"
"QD autorisé atterrissage 05 vent... Alpha est disponible !"
"Autorisé atterrissage 05, et on va tenter Alpha QD"

Je poursuit "l'alignement" tout en douceur, plein petit pas, et je m'aligne parfaitement dans l'axe sans overshoot à nouveau ! Aurai-je enfin perdu ma maladie ? Le PAPI affiche 2 rouges 2 blanches, et je suis dans l'axe, pour le moment c'est super. Nous sommes toujours avec les volets à 15°, je compte atterrir avec 40°, mais comme nous sommes en longue finale, pas besoin de trop se ralentir... L'approche se poursuit, je suis très concentré car je veux qu'elle soit réussie, et que ce vol finisse au moins sur une bonne note. Toujours bien dans le plan et l'axe, nous nous rapprochons de la piste, je sors plein volets en piquant un peu et en augmentant la puissance, tout est bon, toujours établis glide & loc !

courte 05

On passe le seuil, puis je coupe les gazs un chouilla avant le point d'aboutissement pour ne pas faire comme la dernière fois, et j'arrondis... Rebond... Deuxième arrondi, c'est posé et pas trop mal posé, mais y'a quand même eu rebond... Au moins, Jean-Louis n'a rien dit. J'ai largement la place pour dégager par Alpha (je ne pensais pas le faire pourtant), je freine tout doucement et la tour me dit :

"QD si c'est contrôlé à droite Alpha rapidement si possible"
"On se dépêche !"

Je dégage rapidement la piste, et j'entends la tour autoriser le trafic à l'atterrissage, tant mieux.
Je galère alors avec l'avion pour le faire avancer (sur la ligne jaune), car le DA20 c'est toujours une galère pour moi au roulage... Et à ce moment je n'ai toujours pas dégagé "officiellement" la piste, car je n'ai pas passé la ligne de la fin de l'aire de service (même si la piste est libre), Jean-Louis me met un peu la pression :

"Allez dépêches !"

Il met quasiment plein gaz, et là on avance enfin... !

"QD roulez et quittez au CPAC au revoir et merci !"
"On roule on quitte au CPAC au plaisir"

Je poursuis le roulage, et j'entends la tour dire au trafic qui a posé derrière nous :

"F-JE, J 12, roulez et quittez au park au revoir !"
"J 12 le park F-JE, au revoir et merci au QD"

Je lui réponds :

"De rien bonne soirée !"

Ça fait du bien une fréquence comme ça... D'ailleurs je ne l'ai pas raconté, mais lorsqu'on était sur NW, ce même avion (F-JE) faisait des blagues avec le contrôleur lorsqu'il était en finale sur la 12 (sans doutes pour un entraînement vent de travers) :

"Ah y'a du vent de travers là en 12" dit le contrôleur
"Ah oui l'élève il aime pas ça !" répond l'instructeur
"Nous non plus !"
"Ah pardon, il m'a corrigé, il déteste ça !"

Il était pas loin de 20h, le contrôleur fermait, mais le soleil était toujours là, et je poursuivais le roulage au parking. Je coupe le moteur, et je demande à Jean-Louis si pour le brevet de base il faut bien passer une nav, il me répond que oui et que c'est soit Etrepagny soit Persan.

"Ah bah Etrepagny !!"

Car Persan (LFPA) est à côté de la classe A de Creil, bref c'est pas le top !
On fait le débriefing, et en rentrant chez moi, je réalises deux trois trucs... Déjà j'ai adoré faire ce vol, c'était génial de voir de nouveaux horizons, de se poser sur une piste en herbe, et de faire une mini navigation ! Après j'ai eu des regrets... Regret que Jean-Louis ne m'ait prévenu que si tard du programme, car j'aurai aimé préparé la navigation et prendre un peu plus d'avance sur tout ça, là j'ai été un peu surpris, et désarmé. Par exemple, j'aurai aussi aimé faire la radio, mais bon... J'ai néanmoins beaucoup appris, et j'ai fais un très gros nombre de fautes sur ce vol, mais c'est en se ramassant qu'on apprend.

J'ai donc le sentiment d'avoir encore énormément de choses à apprendre, et en même temps de me rapprocher de plus en plus du brevet de base. Malgré tout, j'ai été rassuré de voir que je commence à bien connaître mon avion, je ne me suis pas trompé dans les procédures (sauf le coup de l'assiette pour la montée) et je commence vraiment à me l'approprier le Québec Delta, c'est d'ailleurs le seul point positif du vol d'aujourd'hui.

J'ai d'ailleurs pris le papier d'inscription pour le théorique BB, rendez-vous est prit le 28 Juillet !

Le prochain vol sera en Juin, j'ai hâte, mais je ne me presse pas trop, et je vais "bosser" tout ce que je peux avant d'y retourner !






Position & Hold
http://positionhold.blogspot.com/2010/05/destination-etrepagny.html
avatar
gc232
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 2406
Age : 32
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/04/2007

Re: Ca ressemble à quoi une piste en herbe ?

Message  gc232 le Dim 23 Mai 2010 - 18:30

Et ben, ca c'est du récit !!!!!!
Bravo, et c'est tres bien écrit!

Comment fais-tu pour insérer des photos de Flickr? Ne peux-tu pas augmenter la taille, ou bien c'est volontaire de les garder en petit format?
avatar
Rico0o
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 990
Localisation : Le Mans (LFRM) ; Nangis (LFAI)
Date d'inscription : 31/12/2008

Re: Ca ressemble à quoi une piste en herbe ?

Message  Rico0o le Dim 23 Mai 2010 - 18:56

Sympa ce récit ...
J'ai aujourd'hui découvert ton blog grâce à ce sujet , je t'ai ajouté , je suis impacient de lire tes prochains articles !!

A bientôt !! et bons vols sur le DA20 (d'ailleur sur le site du CPAC , le DA20 rayé rouge en photo basé chez moi )
avatar
Alix
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 23
Localisation : LFPT
Date d'inscription : 22/03/2010

Re: Ca ressemble à quoi une piste en herbe ?

Message  Alix le Dim 23 Mai 2010 - 20:24

@ golfcharlie232 : Et bien j'utilise du code HTML ;-) Sur Flickr, quand tu choisis "petit", tu as un code en html que tu n'as plus qu'à copier ! Pour le petit format, c'est surtout fait pour la taille de mon blog à vrai dire...

@ Rico0o : Merci à toi ! Toi aussi tu voles sur DA20 ou pas ? Bel avion hein ;-)
avatar
Rico0o
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 990
Localisation : Le Mans (LFRM) ; Nangis (LFAI)
Date d'inscription : 31/12/2008

Re: Ca ressemble à quoi une piste en herbe ?

Message  Rico0o le Dim 23 Mai 2010 - 20:33

Alix a écrit:Merci à toi ! Toi aussi tu voles sur DA20 ou pas ? Bel avion hein ;-)
De rien

Non , je n'ai en fait même pas le BB (mais ça m'a pas enpeché de piloter quelques fois )
Pour passer le BB (dans pas longtemps je pense) , sur mon aérodrome , je peux choisir le katana entre autre pour le passer , mais bon , je pense que j'obterais plus pour le rallye si c'est possible (à cause du choix de l'aéroclub, c'est pas à cause de l'avion en lui même) ...
avatar
Alix
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 23
Localisation : LFPT
Date d'inscription : 22/03/2010

Re: Ca ressemble à quoi une piste en herbe ?

Message  Alix le Dim 23 Mai 2010 - 20:47

En tout cas, si tu peux et si c'est +/- le même prix, je te conseille le Katana pour la simple raison que tu seras qualifié VP (variable pitch / pas variable).

Et apprendre sur pas variable c'est, je pense tout bénéfique ! Non seulement tu pourras piloter plus d'avions, mais surtout, tu auras l'habitude d'être plus "occupé" par les procédures qu'ailleurs. Car sur un avion plus classique, il n'y a que la pompe la réchauffe et le régime à changer, sur VP c'est un petit peu plus technique... Ça demande un petit peu plus de CPU quoi ;-)
Après avoir appris sur un avion VP, passer sur un avion à calage fixe te semblera plus aisé je pense.
Aussi, les avions Diamond sont magnifiques non ?
avatar
yohan
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1661
Age : 21
Localisation : LFPX
Date d'inscription : 22/06/2009

Re: Ca ressemble à quoi une piste en herbe ?

Message  yohan le Dim 23 Mai 2010 - 20:59

Très bon récit !
avatar
bekker
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 264
Age : 24
Localisation : LFLY/Chamonix mont-blanc
Date d'inscription : 14/05/2009

Re: Ca ressemble à quoi une piste en herbe ?

Message  bekker le Lun 24 Mai 2010 - 8:46

super! ca donne envie d'aller voler aujourd'hui ha bah non y'a plus de place...dommage! D'ailleur moi aussi j'ai oublié les papiers de mon petit RU samedi


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû 2017 - 21:12