Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Partagez
avatar
Zoulou Uniform
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2020
Age : 30
Localisation : Dans la rue du quai
Date d'inscription : 05/06/2005

Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Zoulou Uniform le Mar 5 Oct 2010 - 8:17

Article provenant de l'excellent blog Secret Défense de Dominique Merchet:
http://secretdefense.blogs.liberation.fr/



Turbulences autour de l'exportation du Rafale (actualisé)


Près d'un quart de siècle après le premier vol du démonstrateur Rafale A, le 4 juillet 1986, l'avion de combat français Rafale n'a toujours pas trouvé preneur à l'exportation. C'est une mauvaise nouvelle pour le pays. Les négocations en cours, essentiellement avec les Emirats arabes unis et le Brésil, patinent. Un échec sur ces marchés, pourtant donnés comme acquis par la communication un peu débridée de Nicolas Sarkozy, aurait des conséquences dévastratrices.

[Ce lundi, le site internet de l'Usine nouvelle annonce l'interruption des négociations avec les Emirats arabes unis]

Etat des lieux :

Les Emirats. Ils envisagent d'acquérir 60 appareils et les discussions se déroulaient bien jusqu'au début de l'été. Elles se poursuivent aujourd'hui, mais dans un climat dégradé. Ce n'est pas bon signe. Les acteurs sont très nerveux. Deux épisodes, impliquant la presse, témoignent des surréactions des parties en présence. Le 26 juin dernier, Georges Malbrunot, excellent connaisseur du Moyen-Orient publie un article dans Le Figaro, dans lequel il explique que les Emirats font appel à des sociétés israéliennes pour assurer la sécurité du pays. Dans le monde musulman, la collaboration avec Israël fait figure de crime de lèse-majesté. Les Emiratis grognent, d'autant que l'article parait dans le Figaro, propriété de Serge Dassault et que ces gentlemen n'ont guère l'idée de ce que peut être une rédaction indépendante. Nouvel épisode, en aout : le magazine DSI publie un entretien avec le général Alain Silvy, sous-chef plans-programmes à l'état-major de l'armée de l'air. Il évoque un coût de "plusieurs centaines de millions d'euros à la charge de l'Etat français" dans le seul but de développer l'avion que les Emiratis exigent et les met devant leurs responsabilités : leur "désir de communauté" avec les Rafale français n'est pas compatible avec "leurs exigences en matière de performance"... Ce Hors-Série de DSI, conçu spécialement à l'occasion de l'Université d'été de la défense, n'y sera pas distribué gracieusement aux participants, à la demande de quelques industriels. On le voit, les nerfs sont à vifs.

Il y a de quoi. Les Emiratis exigent un avion plus performant que ceux en service dans l'armée de l'air. Un peu comme ils l'avaient fait avec le Mirage 2000-9. Mais ils ne veulent pas payer le developpement du moteur ou du radar, arguant du fait que servir de "première référence à l'export" doit se payer par une ristourne des Français. Ils exigent également la reprise de leurs Mirage 2000-9, dont personne ne sait que faire et quelques arragement supplémentaires, comme la mise à disposition du GIGN... De bons connaisseurs du dossier s'interrogent : veulent-ils vraiment l'avion ? DefenceNews révélait la semaine dernière que les Emirats avaient approché Boeing pour leur parler du F-18... une manoeuvre qui pourrait masquer leur intérêt pour le F-22, le meilleur intercepteur du monde, que les Américains refusent pour l'instant d'exporter. En attendant, les Français continuent d'installer une base permanente aux Emirats, pour protéger le pays, en devant passer sous les fourches caudines du droit islamique.

Le Brésil. Les élections ont lieu ce weekend et le contrat promis par Lula, en septembre 2009, n'est toujours pas signé. Il pourrait le faire avant la prise de fonction de son successeur, Dilma Roussef, à la fin de l'année. C'est la version optimiste, sachant que les militaires brésiliens ne veulent pas du Rafale et préfereraient du Gripen suédois. Quelle que soit l'issue, le contrat sera-t-il, juridiquement et politiquement, sécurisé ? Un bon spécialiste de l'Amérique latine de retour du Brésil en doute : "La promesse de Lula est une promesse à la brésilienne... Tout peut changer. Il a dit cela à Sarkozy parce qu'il voulait le soutien de la France pour le poste de secrétaire général des Nations Unies, mais il n'en veut désormais plus..."

La Libye, la Suisse, la Grèce, le Koweit... On se souvient de la visite du colonel Khadafi, plantant sa tente à Paris, fin 2007. L'Elysée se disait "très confiant" dans la signature "avant l'été" d'un contrat d'une quinzaine d'appareils. Depuis, plus rien ! Quant à la Suisse, le Conseil fédéral a décidé de repousser une nouvelle fois sa décision, un report qui "durera au plus jusqu'en 2015". La Grèce a d'autres soucis en tête et plus un centime en poche. Quant au Koweit, où des prospects sérieux existent, ce pays malgré une chasse gardée américaine, malgré la signature d'un accord de défense entre nos deux pays. Ces difficultés interviennent après des échecs cuisants, notamment celui au Maroc. Il intervenait après Singapour, la Corée du Sud, les Pays-Bas ou la Norvège.

Se réjouir de ces échecs au nom d'un anti-Dassaultisme primaire est ridicule. Certes, le mélange des genres entre industrie de pointe, presse (Le Figaro, demain le Parisien ?) et politique (UMP, Corbeil...) n'améliore pas le climat. Mais le Rafale dépasse largement la question de Serge Dassault. Cet avion est ce que l'industrie aéronautique sait faire de mieux en France : Dassault, Thalès, Snecma, Sagem, MBDA et des dizaines de sous-traitants. L'échec du programme à l'export pourrait - sauf volontarisme politique de type gaullien - sonner le glas de la capacité française, voire européenne, de développer des avions de combat. Ne resterait alors que le choix d'acheter américain, avec les contraintes politiques et financières inhérentes.
avatar
jp²
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 455
Age : 56
Localisation : Bron,Corbas
Date d'inscription : 10/05/2006

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  jp² le Mar 5 Oct 2010 - 17:43

Jean a écrit:Article provenant de l'excellent blog Secret Défense de Dominique Merchet:
http://secretdefense.blogs.liberation.fr/



Turbulences autour de l'exportation du Rafale (actualisé)


Près d'un quart de siècle après le premier vol du démonstrateur Rafale A, le 4 juillet 1986, l'avion de combat français Rafale n'a toujours pas trouvé preneur à l'exportation. C'est une mauvaise nouvelle pour le pays. Les négocations en cours, essentiellement avec les Emirats arabes unis et le Brésil, patinent. Un échec sur ces marchés, pourtant donnés comme acquis par la communication un peu débridée de Nicolas Sarkozy, aurait des conséquences dévastratrices.

[Ce lundi, le site internet de l'Usine nouvelle annonce l'interruption des négociations avec les Emirats arabes unis]

Etat des lieux :

Les Emirats. Ils envisagent d'acquérir 60 appareils et les discussions se déroulaient bien jusqu'au début de l'été. Elles se poursuivent aujourd'hui, mais dans un climat dégradé. Ce n'est pas bon signe. Les acteurs sont très nerveux. Deux épisodes, impliquant la presse, témoignent des surréactions des parties en présence. Le 26 juin dernier, Georges Malbrunot, excellent connaisseur du Moyen-Orient publie un article dans Le Figaro, dans lequel il explique que les Emirats font appel à des sociétés israéliennes pour assurer la sécurité du pays. Dans le monde musulman, la collaboration avec Israël fait figure de crime de lèse-majesté. Les Emiratis grognent, d'autant que l'article parait dans le Figaro, propriété de Serge Dassault et que ces gentlemen n'ont guère l'idée de ce que peut être une rédaction indépendante. Nouvel épisode, en aout : le magazine DSI publie un entretien avec le général Alain Silvy, sous-chef plans-programmes à l'état-major de l'armée de l'air. Il évoque un coût de "plusieurs centaines de millions d'euros à la charge de l'Etat français" dans le seul but de développer l'avion que les Emiratis exigent et les met devant leurs responsabilités : leur "désir de communauté" avec les Rafale français n'est pas compatible avec "leurs exigences en matière de performance"... Ce Hors-Série de DSI, conçu spécialement à l'occasion de l'Université d'été de la défense, n'y sera pas distribué gracieusement aux participants, à la demande de quelques industriels. On le voit, les nerfs sont à vifs.

Il y a de quoi. Les Emiratis exigent un avion plus performant que ceux en service dans l'armée de l'air. Un peu comme ils l'avaient fait avec le Mirage 2000-9. Mais ils ne veulent pas payer le developpement du moteur ou du radar, arguant du fait que servir de "première référence à l'export" doit se payer par une ristourne des Français. Ils exigent également la reprise de leurs Mirage 2000-9, dont personne ne sait que faire et quelques arragement supplémentaires, comme la mise à disposition du GIGN... De bons connaisseurs du dossier s'interrogent : veulent-ils vraiment l'avion ? DefenceNews révélait la semaine dernière que les Emirats avaient approché Boeing pour leur parler du F-18... une manoeuvre qui pourrait masquer leur intérêt pour le F-22, le meilleur intercepteur du monde, que les Américains refusent pour l'instant d'exporter. En attendant, les Français continuent d'installer une base permanente aux Emirats, pour protéger le pays, en devant passer sous les fourches caudines du droit islamique.

Le Brésil. Les élections ont lieu ce weekend et le contrat promis par Lula, en septembre 2009, n'est toujours pas signé. Il pourrait le faire avant la prise de fonction de son successeur, Dilma Roussef, à la fin de l'année. C'est la version optimiste, sachant que les militaires brésiliens ne veulent pas du Rafale et préfereraient du Gripen suédois. Quelle que soit l'issue, le contrat sera-t-il, juridiquement et politiquement, sécurisé ? Un bon spécialiste de l'Amérique latine de retour du Brésil en doute : "La promesse de Lula est une promesse à la brésilienne... Tout peut changer. Il a dit cela à Sarkozy parce qu'il voulait le soutien de la France pour le poste de secrétaire général des Nations Unies, mais il n'en veut désormais plus..."

La Libye, la Suisse, la Grèce, le Koweit... On se souvient de la visite du colonel Khadafi, plantant sa tente à Paris, fin 2007. L'Elysée se disait "très confiant" dans la signature "avant l'été" d'un contrat d'une quinzaine d'appareils. Depuis, plus rien ! Quant à la Suisse, le Conseil fédéral a décidé de repousser une nouvelle fois sa décision, un report qui "durera au plus jusqu'en 2015". La Grèce a d'autres soucis en tête et plus un centime en poche. Quant au Koweit, où des prospects sérieux existent, ce pays malgré une chasse gardée américaine, malgré la signature d'un accord de défense entre nos deux pays. Ces difficultés interviennent après des échecs cuisants, notamment celui au Maroc. Il intervenait après Singapour, la Corée du Sud, les Pays-Bas ou la Norvège.

Se réjouir de ces échecs au nom d'un anti-Dassaultisme primaire est ridicule. Certes, le mélange des genres entre industrie de pointe, presse (Le Figaro, demain le Parisien ?) et politique (UMP, Corbeil...) n'améliore pas le climat. Mais le Rafale dépasse largement la question de Serge Dassault. Cet avion est ce que l'industrie aéronautique sait faire de mieux en France : Dassault, Thalès, Snecma, Sagem, MBDA et des dizaines de sous-traitants. L'échec du programme à l'export pourrait - sauf volontarisme politique de type gaullien - sonner le glas de la capacité française, voire européenne, de développer des avions de combat. Ne resterait alors que le choix d'acheter américain, avec les contraintes politiques et financières inhérentes.

qui a dit déja qu'on avait la droite (et consort économico journalistiques) la plus bête du moonde ?
avatar
Rico0o
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 990
Localisation : Le Mans (LFRM) ; Nangis (LFAI)
Date d'inscription : 31/12/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Rico0o le Lun 17 Oct 2011 - 17:17

http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/10/17/les-emirats-arabes-unis-sur-le-point-d-acheter-des-rafale_1588761_3234.html

La France est dans "une négociation finale" avec les Emirats arabes unis (EAU) en vue de la vente d'avions de combat Rafale de Dassault Aviation , a déclaré, lundi 17 octobre, Gérard Longuet. "L'acheteur pose ses conditions, l'industriel défend ses intérêts, c'est évident. Nous sommes dans une négociation finale" , a dit le ministre français de la défense sur LCI. "C'est une affaire considérable pour ce pays. Quand vous équipez une force aérienne, c'est pour 40 ans" , a-t-il ajouté.

La probabilité que le contrat soit scellé "est très très forte", veut cependant croire Gérard Longuet. Une source gouvernementale française avait précisé le 13 octobre que les négociations pourraient être bouclées d'ici à la fin de l'année. Si ces discussions aboutissent, ce sera la première fois que la France parvient à vendre à l'exportation ce fleuron de son industrie aéronautique militaire. Les EAU négocient depuis 2008 avec Dassault l'achat de 60 Rafale pour remplacer sa flotte de Mirage 2000 acquise en 1983.

Pourvu que ce soit enfin vrai !
avatar
FlyingTim
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1577
Localisation : Plutôt en basse qu'au 1013
Date d'inscription : 15/06/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  FlyingTim le Lun 17 Oct 2011 - 18:25

Espérons oui ! merci pour l'article !
avatar
stef33000
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 170
Age : 28
Localisation : Bordeaux LFDY
Date d'inscription : 08/07/2010

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  stef33000 le Jeu 20 Oct 2011 - 15:37

perso je ne me sent pas du tout concerné par le business de dassault...ils fixent leur prix...(trop chère bien sûr) comme ils veulent. Dassault une entreprise aéro-française pas du tout au plus près des fanas de l'aviation...et du monde de l'aéroclub.
avatar
yanderuelle
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 49
Localisation : LFBU - Angoulême ou à Fayence
Date d'inscription : 02/08/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  yanderuelle le Jeu 20 Oct 2011 - 16:12

stef33000 a écrit:perso je ne me sent pas du tout concerné par le business de dassault...ils fixent leur prix...(trop chère bien sûr) comme ils veulent. Dassault une entreprise aéro-française pas du tout au plus près des fanas de l'aviation...et du monde de l'aéroclub.

je trouve ta remarque étrange sur ce post. En même temps, il est "normal" qu'ils ne soient pas du tout au plus près des fanas de l'aviation et du monde de l'aero-club. il s'agit avant tout d'une entreprise industrielle, spécialisée dans le matériel militaire ou le gros jet d'affaires. Rien à voir avec les cagettes de nos aero-clubs. Ils n'y ont aucun intérêt...et que pourraient-ils apporter ?
avatar
FlyingTim
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1577
Localisation : Plutôt en basse qu'au 1013
Date d'inscription : 15/06/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  FlyingTim le Jeu 20 Oct 2011 - 16:20

stef33000 a écrit:perso je ne me sent pas du tout concerné par le business de dassault...ils fixent leur prix...(trop chère bien sûr) comme ils veulent. Dassault une entreprise aéro-française pas du tout au plus près des fanas de l'aviation...et du monde de l'aéroclub.

En même temps Airbus non plus ? il faut laisser leur rôle à chacun, ils sont industriels dans des technologies de pointe dans un milieu quand même très concurrencé. Et juste une remarque, il existe plusieurs aéroclub Dassault en France, souvent assez tournés vers la voltige, et je pense que certains ici (au moins un :-))ont déjà goûté à leurs stages sur Cap 10 (avec, en prime, des évolutions patrouille en Cap, décollages -presque- PS, etc), comme quoi, finalement, ils ne sont pas totalement étrangers au monde de l'aéroclub.

Et de toute façon, ce n'était pas le sujet de ce post.
avatar
stef33000
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 170
Age : 28
Localisation : Bordeaux LFDY
Date d'inscription : 08/07/2010

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  stef33000 le Jeu 20 Oct 2011 - 19:53

ok alors pourquoi se soucier des ventes de rafales? ;)
avatar
FlyingTim
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1577
Localisation : Plutôt en basse qu'au 1013
Date d'inscription : 15/06/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  FlyingTim le Jeu 20 Oct 2011 - 19:59

Parce que ce serait bon pour l'économie française, et à titre personnel, c'est un avion que j'aime beaucoup et auquel je souhaite quelques marchés à l'export.
avatar
Rico0o
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 990
Localisation : Le Mans (LFRM) ; Nangis (LFAI)
Date d'inscription : 31/12/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Rico0o le Jeu 20 Oct 2011 - 20:00

Bah c'est aéronautique !! On ne reste pas forcément borné au monde des petits avions , on peut aussi s'intéresser aussi aux gros ... Et aussi parce que c'est un avion français !
avatar
Zlip
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1115
Age : 28
Localisation : LFMD
Date d'inscription : 04/07/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Zlip le Jeu 20 Oct 2011 - 20:56

Nous sommes aussi les concurrents direct des USA... Voir "l'accrochage" de la Corée du Sud pour le remplacement de ses avions de combat. Pour des "bouffeurs de grenouille" je trouve ça pas trop mal de "tenir tête" à Big Brother et ses fritesmayo.
avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 29
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Fox le Jeu 20 Oct 2011 - 20:59

stef33000 a écrit:ok alors pourquoi se soucier des ventes de rafales? ;)

Peut être pour le peu de patriotisme que tu n'as apparemment pas.

La France est l'un des rares pays au monde capable de fabriquer elle même ses propres avions de combats, grace à Dassault. Il s'est fait dire (vrai ou pas, je sais pas) que l'absence de gros contrats d'export pourrait mettre fin à ce "privilège" dans le futur.


ses fritesmayo.
C'est "fritécoca???" d'abord Mr. Green


PS: J'ai encore jamais manger de grenouilles pale
avatar
Zlip
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1115
Age : 28
Localisation : LFMD
Date d'inscription : 04/07/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Zlip le Jeu 20 Oct 2011 - 21:39

J'allais pas tout marquer... La zone de texte est trop petite. Mr. Green






Et pour partager ta douleur, moi non plus j'ai jamais mangé de grenouille. Et je me porte bien ! Mr. Green
avatar
Nicolas
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : LFPX
Date d'inscription : 24/11/2007

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Nicolas le Ven 21 Oct 2011 - 15:40

FlyingTim a écrit:
stef33000 a écrit:perso je ne me sent pas du tout concerné par le business de dassault...ils fixent leur prix...(trop chère bien sûr) comme ils veulent. Dassault une entreprise aéro-française pas du tout au plus près des fanas de l'aviation...et du monde de l'aéroclub.

En même temps Airbus non plus ? il faut laisser leur rôle à chacun, ils sont industriels dans des technologies de pointe dans un milieu quand même très concurrencé. Et juste une remarque, il existe plusieurs aéroclub Dassault en France, souvent assez tournés vers la voltige, et je pense que certains ici (au moins un :-))ont déjà goûté à leurs stages sur Cap 10 (avec, en prime, des évolutions patrouille en Cap, décollages -presque- PS, etc), comme quoi, finalement, ils ne sont pas totalement étrangers au monde de l'aéroclub.

Et de toute façon, ce n'était pas le sujet de ce post.

En effet, plusieurs aéro-club Dassault en France+ les Dassault Voltige. Dassault sponsorise également rêve de gosse en plus d'un équipage interne à la boîte, ainsi que le Cessna Cardinal modifié pour les handicapés...

Nico.
avatar
Kent1du14
Acharné
Acharné

Nombre de messages : 212
Age : 26
Localisation : Caen LFRK
Date d'inscription : 12/05/2011

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Kent1du14 le Ven 21 Oct 2011 - 15:51

stef33000 a écrit:
perso je ne me sent pas du tout concerné par le business de dassault...ils fixent leur prix...(trop chère bien sûr) comme ils veulent. Dassault une entreprise aéro-française pas du tout au plus près des fanas de l'aviation...et du monde de l'aéroclub.

Attention quand on parle de dassault en ma présence.
ps: jetez un oeil sur ma photo de profil.
avatar
Louis
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 508
Age : 22
Localisation : LFRI (La Roche sur Yon_Vendée)
Date d'inscription : 23/07/2011

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Louis le Ven 21 Oct 2011 - 16:58

Etre passionné par l'aviation, vouloir être pilote... Il y a beaucoup de choses qu'y font qu'on s'y intéresse, en plus du fait que ce sont des machines merveilleuses.
Les passionnés vont-ils au meetings pour voir des dr400 ou le dernier-né de Dassault ? Smile
avatar
stef33000
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 170
Age : 28
Localisation : Bordeaux LFDY
Date d'inscription : 08/07/2010

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  stef33000 le Sam 22 Oct 2011 - 13:57

Perso, je "serais dassault" je me consacrerais plus aux drones et au avion turboprop plutôt qui sont pour moi l'avenir de la protection du territoire (comme PC21) plutôt qu'à des avions de "guerre" beaucoup de chère qui nécessite beaucoup de carburant+ formation pilote+ salaire+ entretient...

Pour 100 Millions d'euros= 1 raffale (je crois) tu peux d'acheter 20 drones à la pointe de la technologie. et donc couvrir tout ton pays


Ok le les avions de chasse vol Mach ++ mais un drone c'est mach 0.83 et ses missiles mac +++,

Les Nations n'ont plus d'argent mettre dans la défence puisqu'il n'y a plus de guerre et c'est tant mieux pour la paix.

avatar
Fox
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1143
Age : 29
Localisation : Villeneuve-sur-Lot (LFCW)
Date d'inscription : 29/05/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Fox le Sam 22 Oct 2011 - 14:12

C'est bien évidemment looooooooiiiiiiiiiiiiinnnn d'être aussi simple que ça Rolling Eyes

Par contre, parler de "paix", c'est très utopiste et irréaliste encore aujourd'hui. Même si, c'est sur, c'est pas 1915 ou 1940.

avatar
Louis
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 508
Age : 22
Localisation : LFRI (La Roche sur Yon_Vendée)
Date d'inscription : 23/07/2011

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Louis le Sam 22 Oct 2011 - 15:17

stef33000 a écrit:Perso, je "serais dassault" je me consacrerais plus aux drones et au avion turboprop plutôt qui sont pour moi l'avenir de la protection du territoire (comme PC21) plutôt qu'à des avions de "guerre" beaucoup de chère qui nécessite beaucoup de carburant+ formation pilote+ salaire+ entretient...

Pour 100 Millions d'euros= 1 raffale (je crois) tu peux d'acheter 20 drones à la pointe de la technologie. et donc couvrir tout ton pays


Ok le les avions de chasse vol Mach ++ mais un drone c'est mach 0.83 et ses missiles mac +++,

Les Nations n'ont plus d'argent mettre dans la défence puisqu'il n'y a plus de guerre et c'est tant mieux pour la paix.


En tout cas au dessus du territoire Français, un avion style Super Tucano ou PC21 sera bien plus utile qu'un avion de chasse et bien plus performant qu'un Epsilon.

Pour un Rafale on peux acheter 10 Super-Tucano.

Même si le Rafale est un avion merveilleux et que je suis très fier de l'entreprise nationale, un Super Tucano permettrai de de voler pour 10 fois moins cher, de faire des interceptions en vol d'avions légers, de faire de la reconnaissance aérienne, retrouver un criminel par lecture des plaques d'immatriculations et l'intercepter par impulsion électromagnétique (ça neutralise les systèmes électroniques, donc pour les voitures modernes, c'est utile). Il suffirait de parcourir une autoroute à basse altitude et pas trop vite, et c'est possible... Smile
avatar
Zlip
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1115
Age : 28
Localisation : LFMD
Date d'inscription : 04/07/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Zlip le Sam 22 Oct 2011 - 16:43

Y'a plus qu'à soumettre ces idées au gouvernement. Mr. Green



Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8356
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Julien Robin le Sam 22 Oct 2011 - 17:18

stef33000 a écrit:Pour 100 Millions d'euros= 1 raffale (je crois) tu peux d'acheter 20 drones à la pointe de la technologie. et donc couvrir tout ton pays
Tu dois pas connaitre grand chose au milieu militaire en général et aux drones en particulier : on peut pas dire qu'un drone coute moins cher qu'un avion de chasse ...

Quand au fait que "Dassault ne s'y intéresse pas", il faut plutot dire que ni la France ni l'Europe ne s'y intéresse.
Pour Dassault : si même l'Etat français ne veut pas acheter, ca sert à rien d'investir des milliards ... Logique.

Enfin Dassault planche quand même activement sur un UCAV (drone de combat) : le nEUROn, dont on voit la maquette au salon du Bourget depuis quelques années ... mais là encore, Dassault doit se démerder :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_nEUROn


Quand la France a acheté du drone, elle a toujours acheté des solutions bancales, des "systèmes intérimaires" couteux et dépassés (tellement couteux qu'on en achète un nombre ridicule, ce qui ne nous donne aucune capacité - regardez le Harfang) ...

C'est pas grave, on a juste loupé le coche des drones depuis 10/15 ans et on va aller mendier aux USA et en Israel, et tant pis pour notre indépendance stratégique ...

Pour paraphraser Raymond Devos: En France on a pas de pétrole, mais on a Stef33000 !


_______________________________________
Julien
http://www.flyby-pictures.com/
avatar
Nicolas
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : LFPX
Date d'inscription : 24/11/2007

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Nicolas le Sam 22 Oct 2011 - 20:44

Julien Robin a écrit:
stef33000 a écrit:Pour 100 Millions d'euros= 1 raffale (je crois) tu peux d'acheter 20 drones à la pointe de la technologie. et donc couvrir tout ton pays
Tu dois pas connaitre grand chose au milieu militaire en général et aux drones en particulier : on peut pas dire qu'un drone coute moins cher qu'un avion de chasse ...

Quand au fait que "Dassault ne s'y intéresse pas", il faut plutot dire que ni la France ni l'Europe ne s'y intéresse.
Pour Dassault : si même l'Etat français ne veut pas acheter, ca sert à rien d'investir des milliards ... Logique.

Enfin Dassault planche quand même activement sur un UCAV (drone de combat) : le nEUROn, dont on voit la maquette au salon du Bourget depuis quelques années ... mais là encore, Dassault doit se démerder :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_nEUROn


Quand la France a acheté du drone, elle a toujours acheté des solutions bancales, des "systèmes intérimaires" couteux et dépassés (tellement couteux qu'on en achète un nombre ridicule, ce qui ne nous donne aucune capacité - regardez le Harfang) ...

C'est pas grave, on a juste loupé le coche des drones depuis 10/15 ans et on va aller mendier aux USA et en Israel, et tant pis pour notre indépendance stratégique ...

Pour paraphraser Raymond Devos: En France on a pas de pétrole, mais on a Stef33000 !


20 drones pour un RAFALE! c'est beau! A ce prix la tu as 20 maquette en balza tout au plus!

Nico.
avatar
Greg
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 27
Localisation : Romorantin-Lanthenay (LFYR) - Aix-en-Provence (LFMA)
Date d'inscription : 15/04/2008

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Greg le Lun 12 Déc 2011 - 21:58

Déterrage de post pour vous conseiller la lecture d'une interview du PDG de Dassault Aviation dans le Figaro Economie d'aujourd'hui "Pas de cadeau fait par l'Etat à Dassault Aviation". Lien webIci

Difficile pour l'Etat Français de défendre le Rafale après avoir soutenu le développement de l'EF2000. Les allemands quant à eux s'en réjouissent!
avatar
Zoulou Uniform
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2020
Age : 30
Localisation : Dans la rue du quai
Date d'inscription : 05/06/2005

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Zoulou Uniform le Lun 12 Déc 2011 - 22:27

Greg a écrit:

Difficile pour l'Etat Français de défendre le Rafale après avoir soutenu le développement de l'EF2000. Les allemands quant à eux s'en réjouissent!

Euh... pardon ?

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8356
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Nouvelles difficultés à l'export pour le Rafale...

Message  Julien Robin le Lun 12 Déc 2011 - 22:43

Le Figaro ... C'est pas ce journal qui appartient à Serge Dassault ? Mr.Red
Néanmoins, elle est très intéressante ...


Je n'irais pas jusqu'à dire que la France a favorisé l'Eurofighter ...
D'ailleurs je vois pas en quoi ils l'ont fait (mise à part que c'est EADS qui produit, mais c'est un groupe européen dont les dirigeants ne sont pas français)

La position de Charles Edelstenne est très défendable : le Rafale est une bonne machine, répondant totalement aux besoins, et devrait permettre de substantielles économies (on va passer de 700 chasseurs à moins de 300... tous du même type.
A titre de comparaison : la génèse de l'Eurofighter a été BEAUCOUP plus douloureuse ... La France faisait partie du Consortium de 83 à 85 et en 86 le Rafale A volait tandis que les autres se tapaient dessus pour savoir si il fallait mettre 1 ou 2 réacteurs, 1 ou 2 dérives, des plans canard ou pas ... Au bilan le Rafale aura quand même été en service bien plus tot que le Typhoon, tout en répondant mieux au cahier des charges (le Typhoon n'est pas aussi polyvalent, ca n'est guère qu'un Tornado des années 2000, si on veut être un peu méchant).

Par contre, l'Etat français a torpillé bien proprement le Rafale : en l'annoncant comme "déjà vendu" au Brésil (tiens d'ailleurs : les américains viennent d'acheter des Super Tucano au lieu de leurs nouveaux T6 ... on parie que c'est pour leur vendre des F18 ?), en torpillant la proposition au Maroc (les marocains ont eu 3 interlocuteurs différents, leur faisant 3 offres différentes), en se prostituant pour essayer d'en caser en Lybie, ou encore en essayant d'en refourguer à la Suisse tout en accusant les gouvernants de ce pays de tous les maux économiques de l'Europe ... sans parler du Ministre de la Défense qui vient déclarer que c'était comme si la chaine Rafale était déjà fermée : ya pas mieux pour décourager un potentiel acheteur ! Ce sont des propos irresponsables ...
La vente d'un avion de combat se réalise (ou pas) en fonction du poids politique du pays vendeur : déjà qu'on est mauvais commerciaux, en plus d'être des nains géopolitiques (la vraie question c'est : qu'est-ce que l'acheteur a à gagner si il achète français ? aujourd'hui : plus grand chose ...), alors si en plus on se tire un AASM sur le pied (sans même parler du problème de parité €/$ soulevé dans l'article) ...


Aujourd'hui le Rafale est une excellente machine, supérieure à ses rivaux (Typhoon, Gripen, et F18 Super Hornet) ...
Ca fait plusieurs années que le Rafale a été baptisé "au feu" et est habitué des missions de guerre, là où le Typhoon n'a fait que de la figuration (et encore : premier engagement en Lybie, même pas en première ligne), et le Gripen n'a pas encore connu "le feu" je crois ...

Le problème, c'est qu'elle est chère (le Typhoon est aussi cher et "moins bien") ... et que peu de pays ont besoin d'une machine aussi performante.
Pour la Suisse, des Gripen suffisent ... alors pourquoi payer beaucoup plus cher pour avoir mieux alors qu'on a déjà une offre suffisante ailleurs ? C'est un luxe que même la Suisse ne peut plus se permettre ...


Pour les drones, c'est une moins mauvaise nouvelle : avec le projet Dassault/BAe, on aurait eu un truc plus cher, moins performant, et plus tard que les Predator sur étagère. L'Etat n'a jamais voulu s'intéresser aux drones jusqu'ici (on a 4 drones dans l'AdlA ...). Opter pour le projet Dassault est une hérésie : ces temps-ci on ferait mieux de choisir le Predator sur étagère (moins cher) et concentrer nos investissements sur nEUROn en espérant combler nos 10 ou 15 ans de retard dans le domaine ...


Heureusement, la santé financière du groupe Dassault ne repose pas sur sa branche Aviation Militaire ...
Manque de bol pour l'Etat : il ne rentrera dans ses investissements que si le Rafale s'exporte. Dans ces conditions, c'est pas gagné ...


_______________________________________
Julien
http://www.flyby-pictures.com/


    © 2004-2018 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Ven 19 Oct 2018 - 16:18