Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Contrôleur Aérien

Partagez
avatar
Julien
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 3259
Age : 30
Localisation : Check your six !
Date d'inscription : 31/10/2004

Contrôleur Aérien

Message  Julien le Jeu 26 Mai 2005 - 17:42

Contrôleur Aérien



Le contrôle aérien a 3 missions principales :

1) Sécurité du trafic aérien
2) Accélérer le trafic aérien
3) Optimiser le trafic aérien
Dans cet ordre !!! La sécurité restant en toutes circonstances l’obsession des contrôleurs. On ne badine pas avec la vie humaine.

Pour devenir contrôleur, la seule filière c'est l'ENAC ?

VRAI.
L’Etat a la charge de la Navigation Aérienne en France. Il forme donc tous ses agents à l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile à Toulouse (techniciens, électroniciens et contrôleurs aériens notamment).

Remarque
Il existe une autre catégorie de contrôleurs : les TSEEAC qui peuvent aussi faire du controle TWR (tour de contrôle) sur des terrains modestes en taille, mais au trafic souvent soutenu en raison de nombreux VFR et/ou vols école.
Ils sont recrutés par concours niveau bac. (modalité sur le site de la DGAC : www.dgac.fr )


Quelle formation à l'ENAC ?

Formation de 3 ans, alternée entre théorie à l’ENAC et pratique dans le centre d’affectation. Les enseignements couvrent :
Tout ce qui est nécessaire pour pouvoir contrôler (évidemment !)
Tout l’environnement aéronautique, afin d’avoir une parfaite « culture » du milieu professionnel dés la sortie de l’école.

En marge de l’incontournable apprentissage de la Réglementation de la Circulation Aérienne (RCA) on nous dispense donc à l’ENAC des cours de :
- Météorologie
- AIS (Aeronautical Information Service) : savoir déposer un plan de vol, les différentes parties des documentations aéronautiques officielles, etc…
- Droit du transport aérien
- Economie du transport aérien
- Réglementation du Transport Aérien (RTA)
- Moteurs : qu’est ce qu’un turbo-réacteur, un turbo-compresseur, simple/double-flux, le N1, N2 EPR, FADEC etc...
- Avionique : EFIS, pilote automatique, RNAV, INS
- Identification/performances avions
- Vols IFR en simulateur (TB-20 et A300)
- Navigation
- Systèmes automatisés : interconnections entre les calculateurs de la Navigation Aérienne en France + au niveau européen.
- Radio-navigation
- Radars : les différents types, le fonctionnement, la portée etc…
- Infrastructure aéroportuaire : calculer une résistance de piste, connaître les différents balisages, passerelles d’embarquement, etc…
- Visite des usines Airbus, du CEAT, conférence sur la sûreté aéroportuaire, avec les pompiers, un pilote d’hélicoptère professionnel, etc…
+ d’autres encore…


Qui paye qui ? A quoi servent les redevances ?


La DGAC dépend du Ministère des Transports; ses agents sont donc rétribués par l’Etat.
Cas particulier tout de même : le Budget Annexe de l’Aviation Civile (BAAC) provient en majeure partie des redevances perçues auprès des usagers (compagnies aériennes surtout) au titre du service du contrôle.

Un usager en IFR s'acquitte en effet de redevances de route et pour services terminaux de la circulation aérienne (RSTCA). Le service du contrôle n'étant pas, jusqu'à présent, à but lucratif, le principe fondamental est celui du recouvrement des coûts réels qu'implique l'infrastructure du contrôle aérien. La redevance ne sert donc qu'à payer les installations et les personnels dont l'usager bénéficie.

Au niveau européen c'est l'organisme Eurocontrol qui est seul chargé de percevoir les redevances de route pour un ensemble de 26 pays : grande simplicité donc pour l'usager puisque c'est Eurocontrol qui se charge ensuite de la répartition des sommes entre les pays survolés.

A noter que ces redevances sont directement proportionnelles à la taille de l'aéronef et au temps passé dans l’espace contrôlé de chaque pays.

En ce qui concerne la France, le financement de la DGAC a deux origines, directement liées aux deux types de mission qu'elle a à accomplir :
1) Missions qui contribuent à la navigation aérienne : le financement est assuré par les redevances perçues.
2) Autres prestations assurées par l'Aviation Civile : relevant du domaine régalien de l'Etat, leur financement est assuré par une subvention du budget général de l'Etat (nos impôts), mais aussi et surtout par la perception de la taxe sûreté-sécurité (TSS)

La DGAC ne peut donc par définition dégager "d'excédent" et doit même rembourser les compagnies aériennes du trop-perçu, lorsque des gains de productivité sont réalisés et que le coût de la navigation aérienne est moindre que prévu.

Pour plus de détails :
http://www.dgac.fr/html/allabout/rapports/template.htm?/html/allabout/rapports/dna/dna00_5.pdf ou la lecture du mémoire de fin d'étude intitulé "Etude du système Eurocontrol de redevances de route" (Gaël Urcun & Frédéric Lescop - ENAC)


Un métier stressant ?


La responsabilité est écrasante, elle implique donc une concentration de tous les instants. C’est cela qui est fatigant après une journée (ou une nuit !) de travail. Le stress n’est pas vraiment présent tout le temps donc, juste une intensité de concentration en tant normal. Lors de fortes charges de trafic par contre, il peut y avoir des « montées d’adrénaline » car il y a de nombreux avions à gérer sans délai.
On est donc loin quand même du cliché des gens constamment sous pression, ne tenant le coup qu’à force de café et de cigarettes !


source : Rec Aviation


_______________________________________
Faire du ciel le plus bel endroit de la Terre
www.volmontagne.com

www.air-films.com
avatar
jeje101
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 138
Age : 38
Localisation : Vosges LFSE
Date d'inscription : 31/12/2004

demande d'info

Message  jeje101 le Ven 7 Oct 2005 - 8:07

Salut, je suis interressé par la formation TSEEAC, et j'aurais voulu savoir si les cours dispensé pendant les 2 années de formation sont les memes que ceux enumerés ci dessus.J'aurais egalement voulu savoir si la formation est difficile ou pas, je suis assez motivé pour y arriver, je suis dejà en train de reviser pour le concour d'admissibilité;
Apparement cette année il n'y avait que 50 places de dispo donc je pense que ça doit etre assez dur de rentrer, je me trompe peut etre.
Donc si tu pouvais m'en dire plus sur cette formation ça m'aiderais un peut.
merci

Aigle Blanc
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1599
Age : 30
Localisation : montpellier AC Languedoc roussillon LFMT(34)/ LFPN ( toussus le noble)
Date d'inscription : 12/12/2004

Re: Contrôleur Aérien

Message  Aigle Blanc le Ven 7 Oct 2005 - 13:14

Es tu ou veux tu faire prépa avant les concours? Le niveau maintenant est plustot élevé. Mais si tu bosses à fond les maths et toute la science + beaucoup beaucoup d'anglais pourquoi pas.
avatar
jeje101
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 138
Age : 38
Localisation : Vosges LFSE
Date d'inscription : 31/12/2004

Re: Contrôleur Aérien

Message  jeje101 le Ven 7 Oct 2005 - 19:15

en fait je veut passer les concours d'admission pour rentrer à l'ENAC pour faire la formation de 2 ans TSEEAC. Etant donné que j'ai 26 ans c'est vrai que la plupart des concours et formation ne sont pas possilbe car deja trop vieux! c'est pour ça que je m'interresse à cette formation car elle me convient bien. Par contre je suis sorti de l'ecole il y a deja 3 ans et c'est vrai qu'il va me falloir me remettre a fond dans les cours pour y arriver.


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Jeu 18 Jan 2018 - 13:17