Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Journaliste - enquête aviation et jeunes

Partagez

Corentin-J
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 28
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 23/08/2011

Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Corentin-J le Mar 23 Aoû 2011 - 9:36

Bonjour.

Je suis journaliste stagiaire pour la revue "Aviation & Pilote", et je travaille actuellement sur une enquête à propos du comportement des "jeunes" face aux loisirs, et en particulier avec l'aviation.
L'enjeu est de savoir si, en général, le métier de pilote fait toujours rêver ; et de trouver un moyen pour rendre le milieu aéronautique plus attractif pour les jeunes. Quelles actions mener ? Quel(s) discours tenir ?

Avec la rédaction nous avons réfléchi à ce que pourrait être l'aéroclub idéal, pour les pilotes (jeunes ou moins jeunes) et pour ceux qui seraient susceptibles d'y adhérer. Devraient-ils proposer des formules similaires aux centres de loisirs (journées à thèmes...) ? etc.

Vous pouvez me contacter par MP, par e-mail ou même par téléphone si certains le souhaitent.

Je remercie par avance ceux qui pourront répondre à mes questions.

Corentin Vilsalmon
Journaliste stagiaire Aviation & Pilote
avatar
jerem77173
Team Jeunes Ailes
Team Jeunes Ailes

Masculin Nombre de messages : 1047
Age : 23
Localisation : Lognes LFPL
Date d'inscription : 23/07/2008

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  jerem77173 le Mar 23 Aoû 2011 - 10:33

Intéressante comme question ...

Pour que j'y réponde, sa mérite des numéros gratuit d'A&P Mr. Green

Je serais heureux de te donner mon point de vue quant à la question ...
Autre info, tente les clubs lognains,ils regorgent de jeunes pilotes.

je pense que le métier fait toujours rêver même si les conditions d'accès deviennent de plus en plus dur. Pour ma part, le club idéal, celui de passionnés qui partagent avec des sorties (pas trop cher aussi)mais qui reste dans les coutumes de l'aviation ... un club house, un verre et des avions.
avatar
Guillaume T
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 214
Age : 22
Localisation : LFQT
Date d'inscription : 28/05/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Guillaume T le Mar 23 Aoû 2011 - 10:38

Pour ma part, je pense que ce métier fait toujours rêver car j'estime qu'il faut être passionné pour le pratiquer.
Après le club idéal, des passionnés qui ne pensent pas qu'à voler mais qui participe tous à la vie du club. Un club plein de vie, de voyage, d'animation, des repas entre membres,...

Normallement, lors de son inscription, on se présente un peu. C'est la tradition et c'est plus sympa...

Corentin-J
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 28
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 23/08/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Corentin-J le Mar 23 Aoû 2011 - 11:13

Oups oui, une présentation. Justement j'ai posté mon message dans cette rubrique histoire de coller aux traditions des forums. Il faut croire que ça n'était pas assez.

Alors comme je l'ai précisé dans mon précédent message, je m'appelle Corentin, j'ai la vingtaine et j'habite en région parisienne (à même pas 2km de l'aérodrome de Lognes pour ceux qui connaissent).

Ce que je vais dire va peut-être vous surprendre, mais à l'origine je n'étais pas vraiment intéressé par le milieu aéronautique. Il me fallait un stage absolument, et vu la proximité, j'ai tenté ma chance. Autant dire que depuis, mon intérêt s'est beaucoup plus renforcé. Je ne sais pas quand, mais je pense que je piloterai un jour (je n'étais jamais monté dans un avion avant ce stage, d'ailleurs), mais plutôt un ULM, je pense.

Hmm, je sais pas trop quoi rajouter pour le coup, surtout que je ne vais sûrement pas poster beaucoup après ça (je m'en excuse, d'ailleurs, mais il faut bien que je bosse)... Si vous avez des questions, n'hésitez pas !


Je remercie celles et ceux qui m'ont déjà répondu, ceux qui répondront, à mes questions. D'ailleurs je reviens sur l'une d'elles : comment faire pour attirer plus de nouveaux adhérents/pilotes ? Trouvez-vous que l'aviation soit un milieu démodé ?
Je trouve que c'est une grande problématique dans le choix des hobbys de nos jours, le fait que quelque chose soit "in", ou non, même si les vrais passionnés n'en auront jamais rien à faire de ces idées).
avatar
maxxxair
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 24
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 05/02/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  maxxxair le Mar 23 Aoû 2011 - 12:24

Pour moi si l'on veut attirer de nouveaux membres dans un club et leur faire découvrir une telle passion je pense que la meilleure solution est d'aller vers eux en proposant des visites gratuites des différentes zones des aérodrome et/ou aéroport, sans oublier un petit vol de quelques minutes pour combler le tout. Je dis cela car quand j'étais plus petit j'ai toujours vu les aérodromes comme des zones fermés et protégées par des murs, chose qui m'empêchait de pourvoir rêver en regardant le trafic au sol. Parce-que la plupart des gens qui sont attirés par l'aéronautique n'osent pas toujours pousser la porte des clubs et préfèrent regarder les activités depuis l'extérieur pour ensuite finir par franchir le pas. De plus les aérodromes sont souvent dans le trou du c** du monde (normal pour le bruit) ce qui ne facilite pas la tâche. Et enfin le coût des formations est aussi source de démotivation voir d'impossibilité pour certains.
Donc au final je pense que à part aller vers les nouveau adhérents en proposant des visites, des vols gratuits (comme le fait l'armée de l'air) et faire un peu de pub je pense qu'il n'y a peu de choses à faire...

Pour ce qui est du métier de pilote, OUI sa fait toujours rêver ;)

A+
avatar
Rico0o
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 990
Localisation : Le Mans (LFRM) ; Nangis (LFAI)
Date d'inscription : 31/12/2008

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Rico0o le Mar 23 Aoû 2011 - 12:48

L'aviation c'est pas donné , pour une heure , dépenser de 100 à 200€ ... c'est un loisir qui demande beaucoup ; c'est ça qui démontive beaucoup de monde hélàs.
Je rejoint aussi l'avis de Maxxair sur ce qu'il a dit.

Je ne trouve pas que pour les hobbys dans le sens activités du week-end , il faut que se soit "in" , ils font ce qu'ils leurs plaisent ; à la limite ils font des sports ou des activités à la mode ; enfin c'est mon avis.

Faut dire aussi que ce qui est à la mode est très médiatisé , ce qui est "out" , ils ne connaissent pas , ne peuvent pas essayer donc ne peuvent pas l'adopter !

Pour attirer plus de nouveaux pilotes ? avoir des avions pas chèrs (les avions léger genre Cub ou même les ULM reviennent à la mode je trouve , et je comprend le phénomène) , et faire découvrir le pilotage via des portes ouvertes avec de la pub , ou carrément lors des meetings ; faire découvrir le plaisir de piloter via les journaux (les championnats d'europe n'ont pas eu un seul sujet à ma connaissance dans les médias de masse , pourtant il y a 3 français sur le podium !!) et aussi vanter les bienfaits de l'avion (partir en week-end avec un avion , c'est extra !).

Enfin il faut aussi faire sortir du crane les croyances comme quoi l'aviation c'est dangeureux , c'est poluant , ou que c'est pour les riches.
Ce qui fait que les gens ne viennent pas dans les aéroclub malgré le fait qu'ils viennent sur les terrians ... j'en vois pas mal des gens qui restent derrière les barrières , se disent que c'est bien , et puis aller chéri on rentre à la maison après avoir revé 10-20 minutes la tête en l'air.
Ceux qui font des vols , des baptèmes , ceux qui savent la vérité sur l'aviation veulent revoler !
avatar
maxxxair
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 24
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 05/02/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  maxxxair le Mar 23 Aoû 2011 - 14:02

Rico0o a écrit: j'en vois pas mal des gens qui restent derrière les barrières , se disent que c'est bien , et puis aller chéri on rentre à la maison après avoir revé 10-20 minutes la tête en l'air.

Tout à fait dac, j'en vois plein moi aussi venir regarder les décollages en remorqué de notre terrain sur le coté de la route mais généralement il ne finissent pas sur la piste. Mais d'un coté ils doivent se dire ce que tout le monde se dit "j'ai pas le droit de rentrer c'est privée" et ce n'est pas faux il suffit de lire les stupides feuilles administratives collées sur le mur du bureau qui en gros interdisent l'entrée aux non-membres...(alors que n'importe qui peut entrer sans autorisation).

Faire de la pub pour avoir de nouveau adhérents c'est une bonne idée mais je pense qu'il ne faut trop en abuser et que sa devienne n'importe quoi. Car si l'aviation légère est trop médiatisée elle risque de ne plus devenir un loisir de passionné uniquement et dans ce cas l'ambiance bénévole de certains aéroclubs risque de disparaître...

Rico0o a écrit:Enfin il faut aussi faire sortir du crane les croyances comme quoi l'aviation c'est dangeureux

Cela risque d'être difficile car c'est malheureusement la vérité. Il suffit de lire sa, écrit par un ancien champion du monde allemand de vol à voile : http://www.mentalpilote.com/un-grand-monsieur-de-laeronautique-nous-parle/

Quelques extraits :

"La phrase,

 »Le plus dangereux dans le vol à voile est le trajet vers le terrain »
est la plus imbécile et la plus ignorante qu’on ait jamais entendue dans notre sport."

"J’ai dressé trois listes. J’ai écrit dans la première liste le nom des camarades que j’ai perdus en vol. Dans la deuxième liste, j’ai marqué le nom de ceux des camarades que j’ai perdus sur le chemin du terrain, que ce soit en voiture ou en vélo. Et, pour compléter le tableau, j’ai dressé une troisième liste dans laquelle j’ai repris le nom des pilotes que j’ai perdus dans n’importe quel type d’accident de la route.
Et bien, pour faire court, la liste numéro un contient quelque 30 noms. Maintenant, la liste deux. Sur cette liste, il n’y a absolument personne."

"Mes statistiques personnelles me conduisent à penser que le vol à voile est au moins 30 fois plus dangereux que la voiture. Et comme chaque pilote possède son permis de conduire, il est probablement 1000 fois plus dangereux que le trajet vers le terrain."

"C’est plus dangereux que n’importe quoi d’autre que je fasse ou connaisse dans ma vie. Pourquoi est-ce que je n’arrête pas ? Bonne question. Je n’arrête pas parce que cela me procure plus de plaisir et de joie que n’importe quoi d’autre que je pourrais envisager comme alternative."

Sa fou les boules Laughing

A+
avatar
Louis
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 508
Age : 22
Localisation : LFRI (La Roche sur Yon_Vendée)
Date d'inscription : 23/07/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Louis le Mar 23 Aoû 2011 - 14:58

j'ai toujours vu les aérodromes comme des zones fermés et protégées par des murs

Pareil pour moi: avec le fameux "Aérodrome, défense d'entrer" qui fait penser à une base militaire.

Moi ce qui m'a ouvert les portes c'est quand je devais me trouver un stage de troisième. Alors dans l'aéro, pas trop le choix vers chez moi, donc j'ai choisi l'aéroclub. Je me souviens la première fois que je suis venu: c'était une vrai découverte. Maintenant je connais pas mal de monde là-bas et j'aime bien venr de temps en temps.

Pour faire venir les jeunes, il y a déjà la contrainte d'argent. Moi quand on m'a dit que le club voudrait construire une Gaz'aile pur voler à un prix comparable au planeur (en comptant la remorquée), c'était le rêve !!! Sinon il y a le planeur, l'ULM, sans passer par la case BIA qui permet déjà d'avoir une bonne approche du milieu à moindre coût.

Pour l'aéroclub parfait:
-les sorties en avion afin de pouvoir partager le prix de l'heure pour aller par exemple à un JAssemblement.
-des passionnés.
-de l'entraide.
-des avions adaptés pour débuter genre C150, DR400...

...

avatar
maxxxair
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 24
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 05/02/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  maxxxair le Mar 23 Aoû 2011 - 15:20

Louis a écrit:
Pour l'aéroclub parfait:
-les sorties en avion afin de pouvoir partager le prix de l'heure pour aller par exemple à un JAssemblement.
-des passionnés.
-de l'entraide.
-des avions adaptés pour débuter genre C150, DR400...

...



L'aéroclub parfait c'est juste un critère je pense : le bénévolat. Quand je dis bénévolat je parle de tout le monde y compris les instructeurs...
avatar
Rico0o
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 990
Localisation : Le Mans (LFRM) ; Nangis (LFAI)
Date d'inscription : 31/12/2008

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Rico0o le Mar 23 Aoû 2011 - 15:25

maxxxair a écrit:Tout à ... Sa fou les boules Laughing

... mouai ... finalement ce que tu dis est aussi pas mal ...
avatar
boby
Initié
Initié

Masculin Nombre de messages : 49
Age : 24
Localisation : LFAI
Date d'inscription : 22/02/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  boby le Mar 23 Aoû 2011 - 17:41

L'aéroclub parfait ? Ou on pourrait financer quelques heures de sa formation en échange de services rendus mais après ça empiète sur le bénévolat.

Pierre a écrit:Ici aux US, tu as l'EAA (Experimental Aircraft Association, équivalent du RSA) qui organise le programme "Young Eagles" : les jeunes ont la possibilité de faire des stages aéronautiques pendant l'été, de faire des vols
ça pourrait servir pour ton article
avatar
Dens33
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 189
Age : 46
Localisation : REIMS
Date d'inscription : 12/07/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Dens33 le Mar 23 Aoû 2011 - 18:18

Moi je trouve que le milieu aéronautique est encore trop fermé, pas assez ouvert sur l'extérieur.
Hormis les meeting aéronautiques (genre salon du Bourget, ou meetings sur les bases aériennes comme Saint Dizier cette année), il n'y a pas assez de JPO dans les aéroclubs, pas assez de rencontres des membres des aéroclubs avec le grand public. La plupart des expos ne concernent que l'armée de l'air.
La pub incitant à aller voir les aéroclubs n'est pas beaucoup passé à la télé.

Des progrès sont encore à faire pour inciter les gens à venir pousser la porte d'un aéroclub. Je me rappelle encore de mon accueil quand je suis allé m'inscrire. J'étais très motivé sinon je serais parti en courant

Corentin-J
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 28
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 23/08/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Corentin-J le Mer 24 Aoû 2011 - 9:01

Merci pour vos réponses. Je vais compiler les réponses que vous m'avez donné pour l'instant.

Fredjke
Initié
Initié

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 44
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/07/2011

Mon premier contact avec l'aéronautique

Message  Fredjke le Mer 24 Aoû 2011 - 9:27

Un pilote dans un supermarché avait aménagé simulateur (PC écran 15 pouces CRT, mais un vrai manche à balai comme commande) et apprenait à décoller atterir correctement sur simulateur. Pour 7,5 EUR de l'heure.

Après 50 heures, j'ai poussé la porte d'un aéroclub et 50h après fais mon dernier vol avion (le PPL pratique)

Depuis plus eu l'occasion de voler avion, manque de temps un peu mais surtout manque de finances.

L'ULM pourrait revenir avec un coût plus abordable.

Entre temps, j'ai touché au planeur, finances nettement plus abordables mais là c'est manque de temps.

Voler c'est une passion et elle est très prenante. On ne vole pas comme on skie un week end par an ... La sécurité impose de s'impliquer beaucoup plus régulièrement et donc démotive certains "zappeurs" qui ont envie d'essayer mais pas nécessairement l'envie de ne faire que ça.

La construction à plusieurs permettrait à mon avis aussi de rassembler un groupe dans l'aéroclub ...
Genre chacun construit son avion mais avec des outils mis en commun.


avatar
Dens33
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 189
Age : 46
Localisation : REIMS
Date d'inscription : 12/07/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Dens33 le Mer 24 Aoû 2011 - 10:28

C'est vrai que cette mutualisation pourrait être intéressante. Moi en tout cas, elle m'intéresserait. Ne pas être le seul à construire son avion, et surtout ne pas être seul dans la difficulté.
Cela pourrait commencer par une section soit sur le forum de JA, soit sur un autre forum

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8357
Age : 36
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Julien Robin le Mer 24 Aoû 2011 - 10:53

Ca s'appelle les sections RSA, non ? Rolling Eyes

Pour la pub : le problème est qu'elle est interdite aux aéroclubs, pour laisser le champ libre aux structures commerciales, et ne pas leur faire une concurrence déloyale alors que nous n'avons pas le même régime fiscal ...
D'ailleurs je pense que la médiatisation et la pub sont relativement nuisibles quand développées ...

Sinon c'est clair que l'aviation n'est pas une activité pour les "zappeurs" ...


Ce qu'il manque à la plupart des clubs ? De la convivialité !

Pour moi, le club idéal, c'est le club-lieu de vie !

Ca commence par une si-possible absence de barrière (exemple : à Bron c'est impossible ... et il est même interdit de faire rentrer des gens sur le tarmac, alors on se méfie des sanctions qui pourraient nous tomber dessus si on le faisait quand même) et un véritable lieu de convivialité, où l'on ne vient pas que pour voler !
Un endroit où tu viens même si tu comptes pas voler, où tu peux feuilleter des revues, te poser dans un coin, boire un coup, croiser quelqu'un qui te dira "tiens j'ai une place libre, tu viens ?", refaire le monde avec les copains, simplement voir des avions ...

Et là, force est de dire que dans les clubs "citadins", ca n'existe quasiment plus : tu viens, tu voles, tu repars ... et souvent, tu n'as même pas d'endroit où rester avant/après ton vol ! Je parle en connaissance de cause ...
Ca ressemble plus à une agence de location ... Sad

A l'opposé, dans les clubs "de campagne", souvent c'est beaucoup plus cool : pas/peu de grillages, pas/peu de barrières, et des locaux qui occupent une certaine surface au sol (bar, terrasse, etc) propice à la convivialité ... et une piste en herbe, plutot que du béton !

Et idéalement, une/des machines pas chères et ludiques (un Jojo, ca coute dans les 20k€, ca revient à 70€ de l'heure de vol, c'est formateur et c'est fun à faire voler) ... Ca n'est malheureusement pas forcément facile à réaliser dans toutes les structures ...
Ca, c'est un atout supplémentaire mais ca reste quand même moins important qu'un club véritablement convivial !


_______________________________________
Julien
http://www.flyby-pictures.com/
avatar
avidu13
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 22
Localisation : marseille LFMA LFML
Date d'inscription : 09/08/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  avidu13 le Mer 24 Aoû 2011 - 11:03

Pour moi la plus grande difficulter ces mes parents car il m'a fallut près de 1 mois pour les convincres de me laisser faire une heure de cour.Car selon eux s'est dangereux .Et puis l'aeodrome est loin de chez moi et impossible d'y aller en bus ou en metro .Donc pour y aller s'est galére .
Je pensse que faire des exposition sur la securiter en avion sa serait bien car j'ai des copains passionnais qui ne prendrons jamais une heure car ils ont trop peur .Vous a Paris vous avez le bourget moi à Marseille J'ai rien même pas une entreprise aéro pour faire mon stage de 3eme .

Corentin-J
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 28
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 23/08/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Corentin-J le Mer 24 Aoû 2011 - 11:23

Corrigez moi si je me trompe mais il me semble que près de Marseille il y a l'aéroport de Marignane, où se situe le siège social d'Eurocopter. C'est pas si mal.
Sinon tu peux te renseigner auprès du groupement "Alliance Polyaéro" de ta région (la fac d'Aix en fait partie), qui propose des cursus aéronautique. Un peu tôt pour toi j'imagine, mais pour les avoir rencontrés lors du salon du Bourget, ils sont pour la plupart très sympathiques et t'aiderons volontiers.

Sinon, pour un stage plus facile d'accès (Eurocopter c'est sûrement pas un moulin), tu peux aller voir du côté des aérodromes près de chez toi, même si si j'ai bien compris, il n'y a pas grand chose à proximité de là où tu vis.

D'ailleurs, t'es où par rapport à Marseille ?
avatar
Rico0o
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 990
Localisation : Le Mans (LFRM) ; Nangis (LFAI)
Date d'inscription : 31/12/2008

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Rico0o le Mer 24 Aoû 2011 - 11:32

Julien Robin a écrit:Ca s'appelle les sections RSA, non ? Rolling Eyes

Pour la pub : le problème est qu'elle est interdite aux aéroclubs, pour laisser le champ libre aux structures commerciales, et ne pas leur faire une concurrence déloyale alors que nous n'avons pas le même régime fiscal ...
D'ailleurs je pense que la médiatisation et la pub sont relativement nuisibles quand développées ...

Sinon c'est clair que l'aviation n'est pas une activité pour les "zappeurs" ...


Ce qu'il manque à la plupart des clubs ? De la convivialité !

Pour moi, le club idéal, c'est le club-lieu de vie !

Ca commence par une si-possible absence de barrière (exemple : à Bron c'est impossible ... et il est même interdit de faire rentrer des gens sur le tarmac, alors on se méfie des sanctions qui pourraient nous tomber dessus si on le faisait quand même) et un véritable lieu de convivialité, où l'on ne vient pas que pour voler !
Un endroit où tu viens même si tu comptes pas voler, où tu peux feuilleter des revues, te poser dans un coin, boire un coup, croiser quelqu'un qui te dira "tiens j'ai une place libre, tu viens ?", refaire le monde avec les copains, simplement voir des avions ...

Et là, force est de dire que dans les clubs "citadins", ca n'existe quasiment plus : tu viens, tu voles, tu repars ... et souvent, tu n'as même pas d'endroit où rester avant/après ton vol ! Je parle en connaissance de cause ...
Ca ressemble plus à une agence de location ... Sad

A l'opposé, dans les clubs "de campagne", souvent c'est beaucoup plus cool : pas/peu de grillages, pas/peu de barrières, et des locaux qui occupent une certaine surface au sol (bar, terrasse, etc) propice à la convivialité ... et une piste en herbe, plutot que du béton !

Et idéalement, une/des machines pas chères et ludiques (un Jojo, ca coute dans les 20k€, ca revient à 70€ de l'heure de vol, c'est formateur et c'est fun à faire voler) ... Ca n'est malheureusement pas forcément facile à réaliser dans toutes les structures ...
Ca, c'est un atout supplémentaire mais ca reste quand même moins important qu'un club véritablement convivial !

Je pense que Dens33 voulait dire construction + exploitation à plusieurs , au RSA (j'ai une section du RSA chez moi , assez active d'ailleurs) j'ai toujours vu des avions construits et exploités par une seul personnes - voir deux grand maximum.
C'est vrai que ça pourrait être intéressant ; je constate que de plus en plus de clubs utilisent soit des ULM soit des Fox Papa ... Après j'y vois plusieurs problèmes , comme le choix de l'appareil , le lieux de la construction , etc ... mais ça peut-être résolut.
Après pour une section sur le forum , faut voir qui serait intéressé avant de faire ça ...

Sinon Julien tu as bien résumé !

Sinon sur Marseille sur Marignane y'a pas mal de choses : la sécurité civil , Aéromecanic , Eurocopter , le terminal , etc ... Il y a les terrains autour aussi , la base de Salon aussi ... faut demander !
avatar
maxxxair
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 24
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 05/02/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  maxxxair le Mer 24 Aoû 2011 - 11:51

Julien Robin a écrit:
Pour moi, le club idéal, c'est le club-lieu de vie !

Ca commence par une si-possible absence de barrière (exemple : à Bron c'est impossible ... et il est même interdit de faire rentrer des gens sur le tarmac, alors on se méfie des sanctions qui pourraient nous tomber dessus si on le faisait quand même) et un véritable lieu de convivialité, où l'on ne vient pas que pour voler !
Un endroit où tu viens même si tu comptes pas voler, où tu peux feuilleter des revues, te poser dans un coin, boire un coup, croiser quelqu'un qui te dira "tiens j'ai une place libre, tu viens ?", refaire le monde avec les copains, simplement voir des avions ...


Mon club est exactement comme sa Smile, la plupart des membre y sont à partir de 8h du mat pour sortir les planeurs ensuite on mange tous ensemble ou par groupe (sa discute et sa déconne grave) dans un bungalow commun, pendant la journée sur la piste il y a toujours un petit groupe de personne pour la sécurité, se reposer, admirer etc, il y a toujours quelque chose à faire (manoeuvrer les planeurs au sol, discuter, dormir, bouffer, boire, pisser et voler), les instructeurs répètent sans cesse "qui n'a pas volé ?Tu veux revoler? Allez viens les conditions sont super !" (et oui l'heure en double commandes n'est pas plus chère qu'en solo Mr. Green ) et vers 19h quand les vols sont terminés et que l'on a nettoyé et rangé les machines, on boit tous un verre...
Après je pense que c'est du à 2 choses :
-c'est un club de planeur donc moins chère.
-il n'y a que 3 salariés et donc tout les membres sont bénévoles y compris les 15 instructeurs.

C'est pourquoi c'est difficilement comparable aux clubs de vol moteur...

Dans les clubs moteur où les instructeurs sont payés je ne pense pas que ce genre d'ambiance puisse exister car la plupart des vols sont prévus à la minute près (on réserve son créneau je crois) et les membres viennent donc souvent pour leur vol et pas pour autre chose. En tout cas c'est un peu l'impression que sa ma fait les 2 fois ou je suis allé dans un club moteur, sa ressemble pas mal à du business, après je suppose que tout les club moteur ne sont pas les même et je l'espère.

Mais sa reste mon point de vue, je suis loin d'être le gars qui a fait le tour des aéroclubs de sa région pour vérifier ce qu'il dit...

A+
avatar
avidu13
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 22
Localisation : marseille LFMA LFML
Date d'inscription : 09/08/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  avidu13 le Mer 24 Aoû 2011 - 12:02

Corentin-J:Pour Eurocopter comme tu la dit on n'y rentre pas comme dans un moulin et s'est à 45 minutes de Marseille voire plus si il y a embouteillague .Merci pour alliance polyaero je connaissais pas.
PS : J'habite dans le centre de Marseille .

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8357
Age : 36
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  Julien Robin le Mer 24 Aoû 2011 - 12:05

maxxxair a écrit:Mon club est exactement comme sa Smile
C'est pour ca que j'aime tant Couhé

maxxxair a écrit:Dans les clubs moteur où les instructeurs sont payés
Correction : les instructeurs sont la plupart du temps des bénévoles.
L'instruction est souvent payante, parce que : les instructeurs doivent avoir une certaine dispo et surtout ils font de nombreux a/r au club (ils sont défrayés), il faut payer les stages de recyclage FI, acheter certaines fournitures courantes pour l'instruction ou même pour le club ... Bref c'est pas parce que l'instruction est payante que les instructeurs ne sont pas bénévoles, et que quelqu'un en tire forcément un profit ...

maxxxair a écrit:la plupart des vols sont prévus à la minute près (on réserve son créneau je crois) et les membres viennent donc souvent pour leur vol et pas pour autre chose.
Ca, c'est un peu vrai hélas. Pour la plupart des clubs en ville ...
Je sais qu'il y a des clubs où j'ai passé du temps, pour ne pas voler. On m'a regardé un peu comme un extraterrestre ...


_______________________________________
Julien
http://www.flyby-pictures.com/
avatar
maxxxair
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 24
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 05/02/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  maxxxair le Mer 24 Aoû 2011 - 12:11

Julien Robin a écrit:Je sais qu'il y a des clubs où j'ai passé du temps, pour ne pas voler. On m'a regardé un peu comme un extraterrestre ...

Pfff Rolling Eyes et bien ce genre de comportement et d 'ambiance risque de se généraliser si l'aviation légère est trop médiatisée...

Un club c'est fait pour pouvoir partager une passion en discutant et en passant du bon temps avec d'autres passionnés, sa n'est pas uniquement voler... Je crois que j'ai eu la chance d'être bien tomber pour une première fois dans un club.
avatar
loic13260
Acro
Acro

Masculin Nombre de messages : 169
Age : 21
Localisation : marseille LFMA LFML
Date d'inscription : 29/05/2011

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  loic13260 le Mer 24 Aoû 2011 - 16:40

Bonjour, j'aimerais que vous me donniez votre numéro de téléphone afin que je puisse vous contacter et parler de mon aeroclub ( qui correspond a votre desription)

avatar
removebeforeflight
Fanatique

Nombre de messages : 483
Localisation : LFCS Bordeaux, anciennement LFSP
Date d'inscription : 07/04/2010

Re: Journaliste - enquête aviation et jeunes

Message  removebeforeflight le Mer 24 Aoû 2011 - 18:51

Moi, il m'arrives de passer dans mon club juste pour y passer du temps (parfois sans avoir prévu de voler, ce qui ne signifie pas que je vais pas voler, parfois si un avion est libre, la tentation ;-) ). Il y en as quelques autres qui font ça également mais c'est pas la majorité effectivement et malheureusement. Il faut parfois (souvent...) se battre contre ceux qui louent juste les avions, et en face, ne font rien (jamais de permanences, jamais aux journées d'entretient...). Il m'arrive aussi souvent de passer sur les terrains lorsque je ne suis pas loin, pour moi, l'aviation, c'est le vol, mais c'est aussi et surtout l'échange.

Un autre problème que je voit souvent, c'est les "piliers de bar", des gens qui ne sont pas ouverts aux gens qui viennent nous voir. Les gens poussent la porte et se retrouvent face à un mur humain, parfois même pas un bonjour. C'est quand même tellement simple d’accueillir les gens, de les renseigner dans la mesure du possible... Je pense que beaucoup de gens sont intimidés quand ils poussent les portes d'un aéroclub, et à ceux qui ont le courage de le faire, si on ne leur tend pas un peu la main, ils font demi-tour, déçus de cette expérience.


    © 2004-2018 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Sam 17 Nov 2018 - 19:22