Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

supaéro

Partagez
avatar
nintenwii
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 236
Age : 75
Localisation : Domicile : R. P. || - || aérodrome : Etampes
Date d'inscription : 30/03/2008

Re: supaéro

Message  nintenwii le Mer 26 Oct 2011 - 21:55

Je ne vais pas ré-écrire mon post précédent, mais sélectionner l'élite de l'élite, la creme de la creme des futurs pilotes de ligne francais (Enac) sur des exos de maths et physique de prépa, c'est tout aussi stupide que si on sélectionnait des joueurs de foots sur leur niveau d'anglais, ou des prof de maths sur des épreuves de sport.

La question à se poser c'est : si on ne sélectionne ni sur les maths, ni sur la physique, alors sur quoi l'ENAC devrait-elle recruter ?
Il n'y a qu'une trentaine de place, alors si on se met à leur place (ENAC), il est plus judicieux de prendre les "meilleurs" non ? Là encore comme pour la prépa, il n'y a pas d'équivalence à l'ENAC à l'étranger (peut être les cadets de Cathay ...) je parle en terme de gratuité de la formation. Ne pas comparer ce qui n'est pas comparable. A l'étranger aussi il y a une forme d'élitisme hein, si t'as pas de thune, si tes parents sont pauvres alors tu ne feras jamais pilote sous prétexte que la formation de pilote coute un bras ...

@+
avatar
gc232
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 2407
Age : 32
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/04/2007

Re: supaéro

Message  gc232 le Mer 26 Oct 2011 - 23:31

nintenwii a écrit:
La question à se poser c'est : si on ne sélectionne ni sur les maths, ni sur la physique, alors sur quoi l'ENAC devrait-elle recruter ?
Il n'y a qu'une trentaine de place, alors si on se met à leur place (ENAC), il est plus judicieux de prendre les "meilleurs" non ?
Tu touches un point intéressant.
Par contre, ta remarque sur les "meilleurs" laisse entendre que tu attribues meilleurs pilotes a doués en maths.
Triste comme racourci ...

Je trouve l'initiative (toujours pas mise en place?) de l'Enac de recruter en aéroclub tres bonne.
Bizarre de réserver ca aux boursiers cela-dit ... encore une forme de sélection inégale?

L'ancienne (lointaine) sélection de l'Enac incluait un test en vol en TB20.
Aujourd'hui, ce genre de choses est bien trop couteux, mais une épreuve sur simulateur en binome serait bénéfique. Bien entendu, en tenant compte de l'expérience (ou l'inexpérience) aéronautique des candidats et en demandant des choses tres simples.
Ca permettrait surtout de mettre en valeur le travail d'équipe, la répartition des taches et l'entre-aide, qui sont au coeur du métier de pilote de ligne.
Pendant cette épreuve, on peut imaginer un instructeur qui pose des questions aux candidats pendant qu'ils sont afférés a tenter de piloter l'avion, pour analyser leur capacité a gérer plusieurs choses a la fois.
L'épreuve de maths de prépa pourrait etre remplacée par une épreuve de maths niveau primaire, calcul mental simple et pur, en temps (tres) limité, comme d'autres écoles le font (CTC en Angleterre par exemple). Pas aussi évident qu'il n'y parrait, et bien plus utile que des décompositions en éléments simple et de l'algebre linéaire.
Comme l'ont fait nombre de compagnies, ils pourraient supprimer les entretiens psys de leurs sélections, ca élimine du monde, mais sur des criteres totalement ... psy... (je me comprends).
A l'inverse, j'attribuerai une note bien plus importante a l'entretien lui-meme. Dans cet entretien, on pourrait imaginer des questions d'ordre un peu plus technique pour tester la curiosité et l'interet des candidats, ...
Enfin et surtout, l'anglais ne doit pas etre approximatif mais un réel anglais courant.
C'est certain, ce n'est pas en restant en France que l'anglais va atteindre un niveau acceptable a l'international.
Ecoutez les Air France sur des fréquences anglophones et vous comprendrez.
Je trouve bien trop scolaire l'idée de faire un entretien en anglais sous forme de commentaire de bande d'écoute (BBC en général). D'autant plus sur un sujet de culture générale, qui n'a pas grand chose a voir avec le métier. Il suffit de faire le seul et unique entretien en anglais.

On n'arrive pas a sélectionner 2% de candidats avec ca?
Ah? Les compagnies anglaises (Flybe et son programme cadet, par exemple) le font tres bien, avec ce genre de taux de réussite.

Qu'Air France mette en place des sélections discutables (quand il y en a), libre a eux c'est une entreprise privée, mais que l'Enac garde des sélections de ce type ......

Pour revenir au sujet (Supaero et autres écoles d'ingé francaises), mon commentaire est transposable.
Les maths et la physique ont certes une plus grande importance pour le métier d'ingénieur, les sélections restent quand meme tres tres élitistes. J'entends par la qu'un éleve de lycée moyen, qui n'a pas le courage d'aller en prépa, n'a que tres peu de chances de devenir ingénieur aéro par la suite. Du moins pas en passant par les supers écoles d'ingé francaises.



Sur ce, je retourne bosser mes FCOMs du Boeing 737NG, qui ne comportent pas un brin de maths. Cool
avatar
nintenwii
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 236
Age : 75
Localisation : Domicile : R. P. || - || aérodrome : Etampes
Date d'inscription : 30/03/2008

Re: supaéro

Message  nintenwii le Jeu 27 Oct 2011 - 0:17

J'ai dis en me mettant à la place de l'ENAC et je n'ai pas parlé de maths ni de physique en particulier, mais par 'meilleur' je voulais dire meilleur en général dans toutes les épreuves du concours EPL.
Ce qui est logique étant donné que c'est un concours; après comme tu l'as dis, certaines épreuves de ce concours sont discutable, je suis d'accord avec ce que tu as écris dans la suite de ton poste. Pourquoi pas rajouter un stage d'un semestre dans un pays anglophone pour les EPL même.

Le concours EPL est quand même assez cartésien, dans le sens où si tu rates une question en maths, c'est -1 points, pas de discussion possible alors que si je prends tes exemples d'épreuves, alors la notation du candidat se fera plutôt sur l'avis de l’examinateur ce qui n'est pas vraiment équitable d'un candidat à l'autre ... C'est pour cela que je pense que le concours n'est pas prêt d'évoluer malheureusement.
L'histoire de "passerelle EPL" pour les boursiers je trouve ça ridicule et discriminatoire, Science Po avait lancé un programme similaire d'ailleurs.

Aller, retourne y à ton 737 :p
Bonne nuit. Smile


avatar
maxxxair
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 23
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 05/02/2011

Re: supaéro

Message  maxxxair le Sam 14 Avr 2012 - 10:00

Salut,

Bon rassurez vous je ne déterre pas le débat (même si sa me tente Very Happy )...

En fait j'aimerais savoir, moi qui ne suis pas dans le vie active, qu'elle sont les différences les plus notables entre un ingénieur sortant de Supaéro et un autre sortant d'une école d'ingé aéronautique X dite beaucoup moins "prestigieuse" ?
Je sais que ce qui varie principalement c'est le salaire du premier job (car actuellement les entreprises sont très attirées par les diplômes). Mais je demandais, est ce que celui sortant de l'école X (à ne pas confondre avec polytechnique) pourra facilement trouver le boulot de ces rêves ( par exemple un post qui bouge pas mal dans le spatial avec conception de satellites etc...) ou certains job lui seront-il inaccessibles tant qu'il n'aura pas assez d'expérience en tant qu'ingénieur ?
En gros à part le salaire et l'importance du post de notre premier job quels sont les principaux avantages à être diplômé de Supaero ?

Bref ce genre de questions quoi...

A+ et merci pour des futures réponses !
avatar
Olivier
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2362
Age : 109
Localisation : Check your six !!!
Date d'inscription : 01/11/2004

Re: supaéro

Message  Olivier le Sam 14 Avr 2012 - 11:08

Quelques éléments de réponse :

C'est sur que pour un premier emploi le diplôme compte beaucoup (pour le salaire aussi). Cependant ça ne fait pas tout lors de la première embauche ! Les stages comptent aussi. Par conséquent des stages dans le domaine que tu vises jouent en ta faveur. Si en plus ils sont à l'étranger, c'est encore mieux. Les jobs d'été sont aussi un plus car ça veut dire que tu as une idée de ce qu'est une entreprise contrairement à quelqu'un qui aura passé ses journées sur la plage ou devant la TV. Bref il n'y a pas que le diplôme. Cependant, là où le diplôme entre joue énormément c'est lors de la pré-sélection des candidats. Les RH et les opérationnels cherchent un profil, et savent que celui-ci correspond à des ingénieurs sortis de Supaéro, l'Ensica (ISAE maintenant ).

L'avantage des grandes écoles d'ingénieurs, c'est aussi leur réseau d'anciens élèves. Ça aide grandement pour trouver un stage. De plus, les formations sont des fois plus intéressantes dans les grandes écoles (3h de TB20 pour les cours d'aérodynamique à Supaéro). Il y a aussi les à cotés : possibilité de passer le ppl etc ...

Avant de choisir, une bonne chose à faire est de regarder les camemberts de réparation des jeunes diplômés. En effet, certaines écoles pré-destinent plus à faire du bureau d'étude, d'autres de la production, etc ... Ces graphiques permettent aussi de se faire une idée des postes à quoi on peut s'attendre : si 2% des promos partent dans le BTP, ça veut dire que tes chances seront faible car la formation n'est pas adaptée.

Si tu vises des postes bien précis, regardent sur les sites carrière des entreprises qui les proposent. Dans la description tu pourras peut-être trouver quels types de diplôme ils recherchent.

Bref, le choix d'une école n'est pas simple car il faut être réaliste vis à vis de de ses capacités et les conjuguer avec ses envies. Parfois, faire un IUT peut aussi mener à une très grande école d'ingénieur pour quelqu'un qui n'a pas envie de faire une prépa.

ju
Invité
Invité

Féminin Nombre de messages : 3
Age : 22
Localisation : Arcachon
Date d'inscription : 13/04/2012

Re: supaéro

Message  ju le Sam 14 Avr 2012 - 11:36

Pour GolfCharlie232

Bonjour
Voilà, je suis encore au lycée et envisage de travailler dans l'aéronautique.
Vous semblez avoir un opinion très arrété sur le cursus en France.
Pourriez-vous m'indiquer votre cursus complet : du bac jusqu'à votre métier actuellement et développement quels lycées, classes prépas, universitées, grandes écoles, écoles à l'étranger, votre parcours professionnel, la durée de chaque étude, de chaque métier (durée de votre travail dans telle ou telle entreprise)...
Merci d'avance.
avatar
gc232
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 2407
Age : 32
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/04/2007

Re: supaéro

Message  gc232 le Sam 14 Avr 2012 - 23:49

ju a écrit:
Pourriez-vous m'indiquer votre cursus complet : du bac jusqu'à votre métier actuellement et développement quels lycées, classes prépas, universitées, grandes écoles, écoles à l'étranger, votre parcours professionnel, la durée de chaque étude, de chaque métier (durée de votre travail dans telle ou telle entreprise)...
Merci d'avance.
Je ne suis pas vraiment un exemple, j'ai un parcours tortueux.
Bac S-SI. INSA Toulouse, fac (prépa concours, puis filiere méca aéro), université britanique (Aerospace Engineering), petits boulots en Angleterre, ATPL théorique toujours en Angleterre, murissement aux USA, CPL/IR et MCC de retour en Angleterre, safety pilot (Kingair Be90), pilote remorqueur et barman au CNVV (St Auban) l'an dernier, et actuellement copi 737.
avatar
maxxxair
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 23
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 05/02/2011

Re: supaéro

Message  maxxxair le Dim 15 Avr 2012 - 10:57

golfcharlie232 a écrit:
Je ne suis pas vraiment un exemple, j'ai un parcours tortueux.
Bac S-SI. INSA Toulouse, fac (prépa concours, puis filiere méca aéro), université britanique (Aerospace Engineering), petits boulots en Angleterre, ATPL théorique toujours en Angleterre, murissement aux USA, CPL/IR et MCC de retour en Angleterre, safety pilot (Kingair Be90), pilote remorqueur et barman au CNVV (St Auban) l'an dernier, et actuellement copi 737.

T'as du t'éclater, sa c'est la vraie vie ! Même si je suppose que tu n'as pas eu que des bons moments...
En tout cas respect, je ne sais pas si j'en serais capable. Very Happy


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mar 12 Déc 2017 - 2:26