Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Partagez
avatar
Olivier1973
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 981
Age : 44
Localisation : Amsterdam & Toussus le Noble
Date d'inscription : 11/05/2008

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Olivier1973 le Jeu 1 Mar 2012 - 10:53

golfcharlie232 a écrit:Vol avec un Captain purement insupportable (le mot est faible).
Peux-tu développer et expliquer ce qu'il avait d'insupportable ?

golfcharlie232 a écrit:Un de nos pilotes est (serait? j'ai l'espoir que ce soit exagéré mais rien ne me surprendrait...) en prison car il a fait une petite erreur (...) Alors on s'est apercu qu'il avait volé la veille en avion léger.
On lui reproche quoi exactement ? D'avoir plus de 900 heures dans l'année ? Ou précisément d'avoir volé la veille ? Est ce que Ryanair considère qu'un vol de loisirs empêche d'avoir les 36 heures hébdomadaires de repos si on vole en avion léger pendant le repos en question ?

golfcharlie232 a écrit: J'ai l'impression de vivre dans un constant dilemme.
L'envie de faire partager les cotés immenses et tres agréables du métier, et l'envie de décourager les vrais passionnés qui risquent de se retrouver tres tres loin de leurs attentes.
Je te rejoins complètement sur ce point. C'est la raison pour laquelle ce fil de discussion est très important.

Il y a encore quelques mois, j'encourageais à fond les gens à se lancer. Maintenant, j'en viendrais presque à les décourager. Les conditions d'exercice du métier de pilote sont en train de se dégrader, et malheureusement, ce n'est sans doute pas fini.

golfcharlie232 a écrit:J'avais plusieurs options, refuser de faire le vol, auquel cas ca aurait été compté comme un "no-show", au bout de 2 no-show (dans toute sa carriere dans cette meme compagnie) on est viré. 2eme option : me porter malade, faut-il pouvoir le prouver.
Tu es viré dès le 2e no-show, ou as-tu droit à 2 no-show, et tu es viré au 3e ?

Est ce que la seule raison pour qu'une absence ne soit pas considérée comme un no-show, c'est le certificat médical ? Comment Ryanair peut-elle juger que le médecin qui t'a délivré un arrêt de travail a mal fait son boulot ?

Enfin, quid du paragraphe 4.1 de l'OPS 1.1090, qui interdit à un pilote professionnel de partir en vol s'il est fatigué au point que la sécurité du vol pourrait être mis en cause ? Dans ce cas, est ce que Ryanair considèrerait que c'est un no-show ?

Je n'ai jamais eu à refuser un vol pour cette raison, je ne sais pas trop comment ça se passerait. Sans doute pas trop mal s'il y a un autre pilote dispo, mais s'il n'y en a pas et que ça annule le vol... Ca prouve que malheureusement, il est parfois difficile de faire respecter la réglementation.

golfcharlie232 a écrit: Mes 14h de duty se sont transformées en 10h30 sur le papier officiel. Et oui, car 14h ca dépasse les temps limites autorisés. En réalité, ce systeme de comptage des heures de duty est tout a fait légal. Tout le temps passé a préparer le vol au sol n'est pas compté, ainsi que le temps a préparer le vol, ainsi que les retards.
Donc, tu as bien fait 10h30 de duty au sens réglementaire du terme, si je comprends bien. Ta façon de présenter les choses peut laisser penser qu'il y a gruge.

Mon Flight Futy Time est compté de 45 mn avant le départ bloc jusqu'à l'arrivée au bloc du dernier vol. Le temps passé après le bloc à nettoyer l'avion, le remettre en état, etc, n'est pas compté. On est à l'aéroport une heure avant le départ bloc, et parfois plus. Et tout ce qui est au delà des 45 mn réglementaires n'est pas compté. Donc moi aussi, j'ai un temps de travail toujours supérieur au Flight Duty Time. C'est la réglementation...

golfcharlie232 a écrit: Les personnes qui se lancent aujourd'hui ont de fortes chances de vivre (au mieux) ce que je vis actuellement. Il faut avoir le coeur bien accroché parfois!

Tout à fait. C'est pour ça qu'il faut bien réfléchir, ne pas se voiler la face vis à vis des inconvénients du métier, et ne pas emprunter inconsidérement des sommes importantes, et toujours avoir un plan B.

golfcharlie232 a écrit: En tout cas, quand je vois tous ces jeunes de 15-20 ans foncer la tete baissée dans des écoles payantes, je ne peux que vous conseillez de tenter les concours types Enac, ou bien mieux encore, Cadets Air France en espérant qu'ils ré-ouvrent un jour, et n'envisager ces écoles payantes qu'une fois toutes vos cartouches jouées a l'Enac et dans les filieres Cadets.
Non seulement c'est gratuit, mais surtout ca vous donnera plus de chances de travailler dans une compagnie digne de ce nom.
Tout à fait.
avatar
gc232
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 2407
Age : 32
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/04/2007

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  gc232 le Jeu 1 Mar 2012 - 11:27

Olivier1973 a écrit:
Peux-tu développer et expliquer ce qu'il avait d'insupportable ?
Aucun respect des SOPs, et il exigeait que j'applique ses propres SOPs completement aléatoires.
Aucune discussion sur des legs de 4h30. On trouve le temps long.
Tres désagréable dans sa maniere de s'adresser a moi, la différence d'age (pas loin de 40 ans) et de culture (il est Serbe) y est sans doute pour quelque chose.
Tres gueulard ...
Il a porté plainte contre le dispatcher a destination (sérieusement, et il a rempli la doc en vol au retour en me demandant de témoigner, chose que j'ai refusé) car le dispatcher nous a vaguement interrompu pendant une checklist, pour nous apporter la loadsheet.
Etc etc ...

Olivier1973 a écrit:On lui reproche quoi exactement ? D'avoir plus de 900 heures dans l'année ? Ou précisément d'avoir volé la veille ? Est ce que Ryanair considère qu'un vol de loisirs empêche d'avoir les 36 heures hébdomadaires de repos si on vole en avion léger pendant le repos en question ?
D'avoir volé sans déclarer ses heures d'avion léger.

Olivier1973 a écrit:Tu es viré dès le 2e no-show, ou as-tu droit à 2 no-show, et tu es viré au 3e ?
Il n'y a pas de regle officielle, mais la simple constatation qu'au 3eme no-show t'es viré. Et on en connait plusieurs a qui s'est déja arrivé. Des gens que tu croises tous les jours dans ta base, et le lendemain ils sont sans job, viré de la plus grosse compagnie d'Europe, et ne retrouveront sans doute jamais de boulot sur avion de ligne.

Olivier1973 a écrit:Est ce que la seule raison pour qu'une absence ne soit pas considérée comme un no-show, c'est le certificat médical ? Comment Ryanair peut-elle juger que le médecin qui t'a délivré un arrêt de travail a mal fait son boulot ?
Des l'instant ou c'est louche, ils y mettent leur nez dedans. On peut tres bien te demander de repasser ton certificat médical dans un de leurs médecins. Encore une fois, c'est pratique courante .. (il paie pour le médecin, certes).

Olivier1973 a écrit:Enfin, quid du paragraphe 4.1 de l'OPS 1.1090, qui interdit à un pilote professionnel de partir en vol s'il est fatigué au point que la sécurité du vol pourrait être mis en cause ? Dans ce cas, est ce que Ryanair considèrerait que c'est un no-show ?
Ils ont la réponse a tout. A toi de t'arranger pour etre en temps et en heure dans chacune des bases. Ca ne tient pas compte du fait que tu puisses avoir a passer par chez toi (c'était mon cas). Ne serait-ce que pour faire une lessive et récupérer de quoi survivre pour quelques jours de plus. Si tu ne rentres jamais chez toi et que tu te paies un hotel sur tes jours OFF, la tu garanties a coup sur tes temps de repos.

Olivier1973 a écrit:Donc, tu as bien fait 10h30 de duty au sens réglementaire du terme, si je comprends bien. Ta façon de présenter les choses peut laisser penser qu'il y a gruge.
C'est le cas. J'ai bossé 14h mais officiellement je n'en ai fait que 10h30. 3h30 de boulot sur une journée deja longue, ca apporte beaucoup a la fatigue. Donc .. oui, j'ai l'impression que c'est un peu facile. Jusqu'ou ca peut aller?

Olivier1973 a écrit:Mon Flight Futy Time est compté de 45 mn avant le départ bloc jusqu'à l'arrivée au bloc du dernier vol.
Pareil pour moi donc.
avatar
Insider
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1476
Age : 27
Localisation : LFBU (Angoulême) - SW | Travail: Chine
Date d'inscription : 19/11/2005

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Insider le Jeu 1 Mar 2012 - 12:34

Franchement, Marc, on a beau essayer de défendre Ryanair sur certains points (embauche de pilote avec peu d'expérience...), mais (et comme tu dis, cela ne doit pas être la seule compagnie), on a l'impression qu'ils exploitent les navigants, et je pèse mes mots. Ils contournent la loi (>10h30, mais ça à l'air d'être pareil pour Olivier) et se foute de ton état de santé et de fatigue (important lorsqu'on est responsable de la vie de xxx passagers):
Golfcharlie232 a écrit:J'avais plusieurs options, refuser de faire le vol, auquel cas ca aurait été compté comme un "no-show", au bout de 2 no-show (dans toute sa carriere dans cette meme compagnie) on est viré. 2eme option : me porter malade, faut-il pouvoir le prouver. 3eme option ... voler. J'ai choisi cette option. Je suis jeune alors je tiens bien a la fatigue. Jusqu'a un certain point ...

Ce dernier point, je trouve que dans une certaine mesure, ils mettent en danger tout le monde, non ? Enfin jusqu'à maintenant aucun gros accident n'est à leur actif. Mais la question est: "pour combien de temps encore" ?

Oui, ces posts sont très important pour nous. Nous faire découvrir tous les aspects du métier. Moi ce qui m'intéresse c'est de voler, et être payé pour c'est le must. Donc, clairement, le métier de ligne ne jamais trop attiré, c'était juste pour le "salaire" pour rembourser mes éventuelles emprunts. Ce qui me plairait plus, c'est soit un métier de pilote d'affaire, de charter (comme toi Marc) (mais pas pour pendant toute ma vie...) et ensuite, instructeur Very Happy.
avatar
gc232
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 2407
Age : 32
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/04/2007

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  gc232 le Jeu 1 Mar 2012 - 17:08

Insider a écrit:Franchement, Marc, on a beau essayer de défendre Ryanair sur certains points mais on a l'impression qu'ils exploitent les navigants
Tu confonds médiatisation négative de la compagnie, vis-a-vis du traitement qu'ils réservent aux passagers (et éventuellement aux hotesses/stewards) et réalité du métier que ce soit pour un pilote Ryanair ou un pilote easyJet ou bien pire encore que c'est deux compagnies: Vueling, Wizzair, Jet2 et la majorité des compagnies européennes plus petites.

Aux US, ils nous regardent avec envie car les conditions que nous, en Europe, considérons comme "pas terribles", sont déja bien meilleures et bien plus longues a obtenir en Amérique.

Encore une fois, je le re-dis, que ce soit Ryr ou n'importe quelle compagnie en Europe hors Air France / BA / Lufthansa / et quelques exceptions (Flybe, dont les employés profitent de tres bonnes conditions), la réalité correspond a peu pres a ce que je décris plus haut.
avatar
gc232
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 2407
Age : 32
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/04/2007

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  gc232 le Jeu 1 Mar 2012 - 17:28

Insider a écrit:Ce dernier point, je trouve que dans une certaine mesure, ils mettent en danger tout le monde, non ?
Non, pas vraiment.
C'est quand meme rare voir exceptionnel de se retrouver dans la situation dans laquelle j'ai été. Mais si je la cite, c'est car ca arrive.
D'un autre coté, s'il y a bien un point positif dans notre compagnie (et bien d'autres low cost, contrairement a ce qu'on pourrait penser), c'est qu'ils font beaucoup d'efforts pour la sécurité.

Les avions sont neufs, je n'ai encore jamais volé sur un avion qui a plus de 3 ans ... (moyenne d'age chez AF ou BA, ca tourne autour de 15 ans ..., et pour connaitre quelques potes partis voler chez British Airways, ils nous racontent les aventures quotidiennes sur 737-400, c'est un autre monde ...). D'ailleurs, j'en connais au moins deux revenus chez Ryanair. Raison? Les avions chez BA (la flotte des 737-400) sont bien trop vieux, il y a toujours un FMS HS, un défaut technique, certains avions ne sont pas certifiés CAT III, etc ... Le salaire n'est pas réellement meilleur. La vie a Londres (Heathrow et Gatwick) ne plait pas a tout le monde. Et il faut plus de 10 ans pour espérer passer Captain ou changer d'avion.

En dehors des avions neufs, la qualité du training est globalement meilleure et plus stricte chez Ryr que dans les "majors". La qualif comporte 65h de simu contre 36 dans la plupart des autres compagnies. Je fais plus de séances de simu de ré-entrainement. On a le droit a un échec, au second on est mis a la porte. Chez AF, BA, Luft, .. ca ne se passe pas comme ca...

Les SOPs (les procédures qui dictent toutes les actions du moment ou on rentre dans l'avion en début de journée au moment ou on en sort a la fin de la journée) sont tres strictes, et respectées a la regle. A mon sens, c'est une excellente chose. Une de nos SOPs dit de ne pas parler en descente. Ca peut parraitre un peu extreme, mais c'est l'une des phases de vol ou il y a le plus grand nombre d'incidents. Dans notre compagnie, on a 10 fois moins (quand meme) de level bust (dépasser l'altitude a laquelle on a été "cleared" par le controleur) que British Airways. 10 fois moins ...
La compagnie (comme de plus en plus de compagnies d'ailleurs) ne remettra jamais en question une remise de gaz. Certaines compagnies (de plus en plus rares donc) continuent a mettre de la pression sur ses pilotes pour éviter les remises de gaz (ca coute cher en carburant). Chez nous, si on n'est pas stabilisé a 500 ft (ou 1000ft si la visi est mauvaise), on remet les gaz. Dans d'autres compagnies bien connues, il n'y a pas meme de regle pour définir le point de remise de gaz. Cf crash du 340 a Toronto en 2005. Cela-dit, AF a nettement changé sa politique, en particulier depuis quelques mois. Je ne critique pas vraiment AF, mais je suis par contre content de bosser dans une compagnie qui fait de tres gros efforts pour la sécurité.

Reste la fatigue. Dans moins de deux mois, je vais avoir une base fixe, et je pense rester avec une base fixe au moins sur la durée de l'été. Enfin un peu de stabilité ... (et de vrais jours de repos).
avatar
Ark Pu
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1868
Age : 29
Localisation : Belgique / France
Date d'inscription : 10/06/2005

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Ark Pu le Jeu 1 Mar 2012 - 17:47

maxxxair a écrit:
Le vol en manuel est donc interdit au dessus du Fl250 pour tout les appareils de ligne ? Remarque il vrai que comme les pilotes ( enfin le PF comme tu dis ) doivent suivre une route bien précise, je ne vois pas trop l'intérêt de faire des zigzags autour de celle-ci pour se faire plaisir qui se solderais par un "gâchis" de carburant pour la compagnie et un voyage un peu chiant pour les pax ( et probablement d'autres raisons ).

La limite FL250 est une limite compagnie, l'avion peut être volé en manuel tout le temps dans son manuel de vol. C'est la compagnie qui peut imposer une limite plus restrictive.

golfcharlie232 a écrit:
Insider a écrit:Ce dernier point, je trouve que dans une certaine mesure, ils mettent en danger tout le monde, non ?
Non, pas vraiment.
C'est quand meme rare voir exceptionnel de se retrouver dans la situation dans laquelle j'ai été. Mais si je la cite, c'est car ca arrive.
D'un autre coté, s'il y a bien un point positif dans notre compagnie (et bien d'autres low cost, contrairement a ce qu'on pourrait penser), c'est qu'ils font beaucoup d'efforts pour la sécurité.

Les avions sont neufs, je n'ai encore jamais volé sur un avion qui a plus de 3 ans ... (moyenne d'age chez AF ou BA, ca tourne autour de 15 ans ..., et pour connaitre quelques potes partis voler chez British Airways, ils nous racontent les aventures quotidiennes sur 737-400, c'est un autre monde ...). D'ailleurs, j'en connais au moins deux revenus chez Ryanair. Raison? Les avions chez BA (la flotte des 737-400) sont bien trop vieux, il y a toujours un FMS HS, un défaut technique, certains avions ne sont pas certifiés CAT III, etc ... Le salaire n'est pas réellement meilleur. La vie a Londres (Heathrow et Gatwick) ne plait pas a tout le monde. Et il faut plus de 10 ans pour espérer passer Captain ou changer d'avion.

En dehors des avions neufs, la qualité du training est globalement meilleure et plus stricte chez Ryr que dans les "majors". La qualif comporte 65h de simu contre 36 dans la plupart des autres compagnies. Je fais plus de séances de simu de ré-entrainement. On a le droit a un échec, au second on est mis a la porte. Chez AF, BA, Luft, .. ca ne se passe pas comme ca...

Les SOPs (les procédures qui dictent toutes les actions du moment ou on rentre dans l'avion en début de journée au moment ou on en sort a la fin de la journée) sont tres strictes, et respectées a la regle. A mon sens, c'est une excellente chose. Une de nos SOPs dit de ne pas parler en descente. Ca peut parraitre un peu extreme, mais c'est l'une des phases de vol ou il y a le plus grand nombre d'incidents. Dans notre compagnie, on a 10 fois moins (quand meme) de level bust (dépasser l'altitude a laquelle on a été "cleared" par le controleur) que British Airways. 10 fois moins ...
La compagnie (comme de plus en plus de compagnies d'ailleurs) ne remettra jamais en question une remise de gaz. Certaines compagnies (de plus en plus rares donc) continuent a mettre de la pression sur ses pilotes pour éviter les remises de gaz (ca coute cher en carburant). Chez nous, si on n'est pas stabilisé a 500 ft (ou 1000ft si la visi est mauvaise), on remet les gaz. Dans d'autres compagnies bien connues, il n'y a pas meme de regle pour définir le point de remise de gaz. Cf crash du 340 a Toronto en 2005. Cela-dit, AF a nettement changé sa politique, en particulier depuis quelques mois. Je ne critique pas vraiment AF, mais je suis par contre content de bosser dans une compagnie qui fait de tres gros efforts pour la sécurité.

Reste la fatigue. Dans moins de deux mois, je vais avoir une base fixe, et je pense rester avec une base fixe au moins sur la durée de l'été. Enfin un peu de stabilité ... (et de vrais jours de repos).

Eh bien ca n'a pas l'air facile du tout.
En lisant tes lignes, je comprend que ma qualité de vie et ma vie compagnie est bien meilleure que la tienne.
Par contre pour le training, j'ai eut 11 séance de simu de 4h (2h PF, 2h PM left seat), le check à la 10ième et l'entrainement low vis à la 11ième.
Pour les go-arounds, on n'a pas de pressions, on devra aller s'expliquer si jamais on a pas remis les gaz alors qu'on le devait (non stabilisé par exemple).
Je vois aussi que l'état des avions dans lesquels je vole à l'air bien meilleur que celui des avions de BA xD.
avatar
gc232
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 2407
Age : 32
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/04/2007

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  gc232 le Jeu 1 Mar 2012 - 17:51

Ark Pu a écrit:
maxxxair a écrit:
Le vol en manuel est donc interdit au dessus du Fl250 pour tout les appareils de ligne ? Remarque il vrai que comme les pilotes ( enfin le PF comme tu dis ) doivent suivre une route bien précise, je ne vois pas trop l'intérêt de faire des zigzags autour de celle-ci pour se faire plaisir qui se solderais par un "gâchis" de carburant pour la compagnie et un voyage un peu chiant pour les pax ( et probablement d'autres raisons ).

La limite FL250 est une limite compagnie, l'avion peut être volé en manuel tout le temps dans son manuel de vol. C'est la compagnie qui peut imposer une limite plus restrictive.
Faudrait que je vérifie les textes, mais il me semble que dans tous les cas tu ne peux pas voler en manuel en RVSM (au-dessus du FL290 donc).
avatar
Ark Pu
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1868
Age : 29
Localisation : Belgique / France
Date d'inscription : 10/06/2005

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Ark Pu le Jeu 1 Mar 2012 - 18:02

golfcharlie232 a écrit:
Ark Pu a écrit:
maxxxair a écrit:
Le vol en manuel est donc interdit au dessus du Fl250 pour tout les appareils de ligne ? Remarque il vrai que comme les pilotes ( enfin le PF comme tu dis ) doivent suivre une route bien précise, je ne vois pas trop l'intérêt de faire des zigzags autour de celle-ci pour se faire plaisir qui se solderais par un "gâchis" de carburant pour la compagnie et un voyage un peu chiant pour les pax ( et probablement d'autres raisons ).

La limite FL250 est une limite compagnie, l'avion peut être volé en manuel tout le temps dans son manuel de vol. C'est la compagnie qui peut imposer une limite plus restrictive.
Faudrait que je vérifie les textes, mais il me semble que dans tous les cas tu ne peux pas voler en manuel en RVSM (au-dessus du FL290 donc).

Apparement pas dans les textes officiels, enfin il faut voir ce qu'ils entendent par "One automatic altitude control system".

Equipment Required for Operation at RVSM Levels
The minimum equipment list (MEL) fulfilling the requirements consists of:
a) Two independent altitude measurement systems each equipped with:
a) Cross-coupled static/source system with ice protection if located in areas subject to ice accretion,
b) Display of the computed pressure altitude to the flight crew,
c) Digital encoding of the displayed altitude
b) One automatic altitude control system.
c) One altitude alerting device.
d) One SSR transponder with an altitude reporting system in use for altitude keeping

Mais par contre pour la compagnie là c'est bien clair :

RVSM Operations
Minimum equipment / functions required to begin RVSM operations:
 Two air data computers
 Two altimeters
 One autopilot
 One altitude alerting device
 Pitot heating system(s)
 Static port heating is required to be operative for RVSM operations[b1]
 One transponder
This MEL includes RVSM requirements.
avatar
Insider
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1476
Age : 27
Localisation : LFBU (Angoulême) - SW | Travail: Chine
Date d'inscription : 19/11/2005

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Insider le Jeu 1 Mar 2012 - 20:27

golfcharlie232 a écrit:
Insider a écrit:Ce dernier point, je trouve que dans une certaine mesure, ils mettent en danger tout le monde, non ?
Non, pas vraiment.
C'est quand meme rare voir exceptionnel de se retrouver dans la situation dans laquelle j'ai été. Mais si je la cite, c'est car ca arrive.
D'un autre coté, s'il y a bien un point positif dans notre compagnie (et bien d'autres low cost, contrairement a ce qu'on pourrait penser), c'est qu'ils font beaucoup d'efforts pour la sécurité.

Les avions sont neufs, je n'ai encore jamais volé sur un avion qui a plus de 3 ans ... (moyenne d'age chez AF ou BA, ca tourne autour de 15 ans ..., et pour connaitre quelques potes partis voler chez British Airways, ils nous racontent les aventures quotidiennes sur 737-400, c'est un autre monde ...). D'ailleurs, j'en connais au moins deux revenus chez Ryanair. Raison? Les avions chez BA (la flotte des 737-400) sont bien trop vieux, il y a toujours un FMS HS, un défaut technique, certains avions ne sont pas certifiés CAT III, etc ... Le salaire n'est pas réellement meilleur. La vie a Londres (Heathrow et Gatwick) ne plait pas a tout le monde. Et il faut plus de 10 ans pour espérer passer Captain ou changer d'avion.

En dehors des avions neufs, la qualité du training est globalement meilleure et plus stricte chez Ryr que dans les "majors". La qualif comporte 65h de simu contre 36 dans la plupart des autres compagnies. Je fais plus de séances de simu de ré-entrainement. On a le droit a un échec, au second on est mis a la porte. Chez AF, BA, Luft, .. ca ne se passe pas comme ca...

Les SOPs (les procédures qui dictent toutes les actions du moment ou on rentre dans l'avion en début de journée au moment ou on en sort a la fin de la journée) sont tres strictes, et respectées a la regle. A mon sens, c'est une excellente chose. Une de nos SOPs dit de ne pas parler en descente. Ca peut parraitre un peu extreme, mais c'est l'une des phases de vol ou il y a le plus grand nombre d'incidents. Dans notre compagnie, on a 10 fois moins (quand meme) de level bust (dépasser l'altitude a laquelle on a été "cleared" par le controleur) que British Airways. 10 fois moins ...
La compagnie (comme de plus en plus de compagnies d'ailleurs) ne remettra jamais en question une remise de gaz. Certaines compagnies (de plus en plus rares donc) continuent a mettre de la pression sur ses pilotes pour éviter les remises de gaz (ca coute cher en carburant). Chez nous, si on n'est pas stabilisé a 500 ft (ou 1000ft si la visi est mauvaise), on remet les gaz. Dans d'autres compagnies bien connues, il n'y a pas meme de regle pour définir le point de remise de gaz. Cf crash du 340 a Toronto en 2005. Cela-dit, AF a nettement changé sa politique, en particulier depuis quelques mois. Je ne critique pas vraiment AF, mais je suis par contre content de bosser dans une compagnie qui fait de tres gros efforts pour la sécurité.

Reste la fatigue. Dans moins de deux mois, je vais avoir une base fixe, et je pense rester avec une base fixe au moins sur la durée de l'été. Enfin un peu de stabilité ... (et de vrais jours de repos).

J'ai envie de dire, tu me rassures. C'est que tes deux derniers (ou ton dernier) post faisaient très peur hein ^^.

Bon, moi perso on verra ou ma carrière aéro (si j'en ai une Very Happy) me conduira. Mais en fin de carrière, j'aimerai bien être sur une base stable & surtout PILOTER et non être technicien surveillant les consoles ^^. Tient, une question qui a surement déjà eu une réponse: "Pour être pilote d'affaire, sur jet, dans le sens: "Le client t'appelle, te dit on va là dans 1h", style les pilotes du président, ou des rares stars possédant leur propre avion. as tu une idée de comment un pilote arrive à ce niveau là ? Car c'est plutot cet aspect qui m'interesse ^^.
avatar
maxxxair
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 23
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 05/02/2011

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  maxxxair le Jeu 1 Mar 2012 - 21:35

Et ben tout sa me fais longuement réfléchir sur ce que je veux vraiment, ingénieur aéro n'est pas si mal finalement et prendre son pieds pendant les vacances en club aussi. ne
Mais comme tu le dis sa n'arrive pas tout les jours ce genre de choses et sa dépend des compagnies donc je tenterais quand même l'ENAC, mais si j'ai pas je ne changerais pas pour autant de filière pour accéder au métier avec un autre cursus (le tien par exemple) et je tenterais des écoles d'ingé.

Et moi qui pensais que la pression qu'on subissait dans l'armée en tant que pilote était infernale et que la ligne était plutôt tranquille, ben c'est carrément l'inverse...
avatar
Olivier1973
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 981
Age : 44
Localisation : Amsterdam & Toussus le Noble
Date d'inscription : 11/05/2008

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Olivier1973 le Dim 4 Mar 2012 - 14:58

Insider a écrit:on a l'impression qu'ils exploitent les navigants, et je pèse mes mots. Ils contournent la loi (>10h30, mais ça à l'air d'être pareil pour Olivier) -
J'insiste : c'est totalement légal.

Exemple : hier je suis arrivé au Bourget à 7h00, et j'en suis reparti à 20h30. Soit 13h30 entre mon arrivée et mon départ. L'amplitude est de 12h45 (de 7h15, soit 45 minutes avant le départ bloc, c'est réglementaire, même si j'arrive avant, à l'arrivée au bloc à 20h00).

On n'avait droit qu'à 12h30 d'amplitude en planification (c'est à dire que si, à la planification, on constatait qu'on aurait besoin de plus de 12h30, on ne pouvait pas partir). Mais normalement, ça passait largement.

Il y a eu des soucis à Alicante (notre équipe médicale est parti avec l'ambulance prévue pour l'équipe d'un Learjet allemand, du coup ils sont partis dans un hôpital situé à 40 mn de route alors que le leur n'était qu'à 10 minutes, donc grosse perte de temps, et ensuite, quand ils sont arrivés au bon hôpital, ils se sont aperçus qu'ils avaient oublié un truc dans l'ambulance qui était reparti à l'hôpital situé à 40 mn de route). Donc, gros retard au départ d'Alicante, dû à des circonstances imprévues. On a donc pu tout à fait légalement utiliser une heure de dépassement, on avait donc droit à 13h00 et on n'a fait "que" 12h50.
avatar
Olivier1973
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 981
Age : 44
Localisation : Amsterdam & Toussus le Noble
Date d'inscription : 11/05/2008

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Olivier1973 le Dim 4 Mar 2012 - 15:01

golfcharlie232 a écrit:Une de nos SOPs dit de ne pas parler en descente. Ca peut parraitre un peu extreme, mais c'est l'une des phases de vol ou il y a le plus grand nombre d'incidents.
Et de ton expérience, c'est toujours respecté à 100%, cette interdiction ? Parce que c'est long, une descente depuis vos niveaux de croisière !

Quand on rentre d'organe en pleine nuit, parler, même sous le niveau 100, c'est parfois un bon moyen de rester bien réveillé et de ne pas s'assoupir...
avatar
Olivier1973
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 981
Age : 44
Localisation : Amsterdam & Toussus le Noble
Date d'inscription : 11/05/2008

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Olivier1973 le Dim 4 Mar 2012 - 15:03

golfcharlie232 a écrit:
Ark Pu a écrit:
maxxxair a écrit:
Le vol en manuel est donc interdit au dessus du Fl250 pour tout les appareils de ligne ? Remarque il vrai que comme les pilotes ( enfin le PF comme tu dis ) doivent suivre une route bien précise, je ne vois pas trop l'intérêt de faire des zigzags autour de celle-ci pour se faire plaisir qui se solderais par un "gâchis" de carburant pour la compagnie et un voyage un peu chiant pour les pax ( et probablement d'autres raisons ).

La limite FL250 est une limite compagnie, l'avion peut être volé en manuel tout le temps dans son manuel de vol. C'est la compagnie qui peut imposer une limite plus restrictive.
Faudrait que je vérifie les textes, mais il me semble que dans tous les cas tu ne peux pas voler en manuel en RVSM (au-dessus du FL290 donc).
Sans compter qu'à un certain niveau, où l'avion est sur une tête d'épingle, au coffin-corner, piloter à la main ne me semble pas une très bonne idée !

pegaseoat
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 30
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/06/2012

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  pegaseoat le Sam 2 Juin 2012 - 18:10

Hello tout le monde,

Ceci est juste mon feedback et opinion personnelle.

Un métier d'exception, de sacrifice ou tout simplement merdique ?

Il y a quelques années maintenant lorsque j'étais un petit bonhomme. J'aurais été capable de tuer pour ne serait-ce qu'approcher un avion, monter dedans etc... Pour moi, il n'y avait qu'un seul choix et unique devenir pilote de ligne. Un métier qui fait tant rêver.
Les années ont passé et malheureusement aujourd'hui ce n'est plus la même chose.

Les inconvénients qui ont été cité par mes collègues sont rencontrés dans des boites dont la taille n'est pas négligeable.
Il y aussi pas mal de boites pourries, les boîtes de 3eme niveau. Dans ce cas là ! La liste s'allonge !

Vous êtes pilote, femme de ménage, plombier, taxi, catering, vous faites du parquet, le dressing du patron etc... Pour grappiller des heures de vol sur beech ou autre afin de monter les heures. Enfin quand on attaque. Rien ne fait peur, la motivation et la passion sont au rendez-vous !
Avoir une vie ? On s'en fou complètement ! On touche le manche, on est heureux !

Je vous rassure tout de suite, la nature humaine nous rattrape très très vite ! Quand vous voyez vos amis, vos collègues, votre petite amie sortir sans vous ! Et que vous êtes de permanence 24/24 7/7 ( c'est pas légal mais en fait si....) dans votre semblant de chambre qui se situe dans le bout du hangar de la compagnie ! Les questions commencent à se poser !

Je vous dirais qu'au niveau pro, j'ai énormément progressé car je faisais tout ! Les ops, manex, la regulation ... Et si aujourd'hui je rentre dans une bonne boite, je pense c'est grâce à ça. Mais le prix est très cher ! C'est du no life ! Si je prends 1 année de boulot dans ma première boite, je suis sorti seulement deux fois pour un mec de 22 ans. Aller on met ça sur le compte du sacrifice!

Ensuite on aspire à meilleur, on change de boite et on passe sur Airbus. Le pur bonheur !? Eh bien c'était comme ma première expérience. Le no life est toujours au rendez-vous, la vie passe devant vous avec un grand sourir...

Les questions se transforment en un grand doute... Mais quelle vie de merde alors ?!

Les amis ?! Eh bien il y en a plus beaucoup. On va la copine une fois voir peut-être deux dans le mois, ça aussi c'est très dur.
On se referme plus qu'avec les gens qui vivent la même situation. C'est à dire les collègues !

Quel est notre avenir ? A-t-on le droit de vivre comme tout le monde ? Doit –on sacrifier nos vies à notre métier ? Avons-nous le droit de construire une famille ? Pouvoir profiter de nos proches sans être bloquer à l’autre bout de l’Europe ou du monde ?

Alors oui le paysage, les couchés de soleil, les soirées avec l’équipage, c’est top… Au bout d’un moment on a notre dose ! Personnellement les vols à 3TU, je préfèrerais dormir dans mon lit.

Aujourd’hui je tourne une nouvelle page dans ma carrière je m’en vais au bac à sable. Et cette fois c’est le jackpot, je perds la copine, plus de mariage, je vais définitivement me séparer de mes amis et de ma famille. Et là j’avoue, je prends une grosse claque !

Pour la première fois de ma vie, je vais rentrer dans une majore, et je vais encore voler à gogo.
Pour me retrouver comme d’habitude comme un pauvre con tout seul, avec mon formidable avion. Et surtout je peux m’estimer énormément chanceux dans mon malheur, car pour d’autres c’est encore plus dur. Alors les dollars vont couler à flot, mais le bonheur lui ?...

Bref en résumé, je suis dégouté de mon métier. Je n’aurais jamais imaginé tant de sacrifices !
Alors je veux simplement mettre en garde les gens qui souhaitent devenir pilote aujourd’hui. L’Europe il faut l’oublier, Air France à rayer du vocabulaire pendant un moment. Et qui faut avoir la passion et des tripes.

Amitié aéro

avatar
Ark Pu
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1868
Age : 29
Localisation : Belgique / France
Date d'inscription : 10/06/2005

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Ark Pu le Sam 2 Juin 2012 - 18:53

pegaseoat a écrit:Hello tout le monde,

Ceci est juste mon feedback et opinion personnelle.

Un métier d'exception, de sacrifice ou tout simplement merdique ?

Il y a quelques années maintenant lorsque j'étais un petit bonhomme. J'aurais été capable de tuer pour ne serait-ce qu'approcher un avion, monter dedans etc... Pour moi, il n'y avait qu'un seul choix et unique devenir pilote de ligne. Un métier qui fait tant rêver.
Les années ont passé et malheureusement aujourd'hui ce n'est plus la même chose.

Les inconvénients qui ont été cité par mes collègues sont rencontrés dans des boites dont la taille n'est pas négligeable.
Il y aussi pas mal de boites pourries, les boîtes de 3eme niveau. Dans ce cas là ! La liste s'allonge !

Vous êtes pilote, femme de ménage, plombier, taxi, catering, vous faites du parquet, le dressing du patron etc... Pour grappiller des heures de vol sur beech ou autre afin de monter les heures. Enfin quand on attaque. Rien ne fait peur, la motivation et la passion sont au rendez-vous !
Avoir une vie ? On s'en fou complètement ! On touche le manche, on est heureux !

Je vous rassure tout de suite, la nature humaine nous rattrape très très vite ! Quand vous voyez vos amis, vos collègues, votre petite amie sortir sans vous ! Et que vous êtes de permanence 24/24 7/7 ( c'est pas légal mais en fait si....) dans votre semblant de chambre qui se situe dans le bout du hangar de la compagnie ! Les questions commencent à se poser !

Je vous dirais qu'au niveau pro, j'ai énormément progressé car je faisais tout ! Les ops, manex, la regulation ... Et si aujourd'hui je rentre dans une bonne boite, je pense c'est grâce à ça. Mais le prix est très cher ! C'est du no life ! Si je prends 1 année de boulot dans ma première boite, je suis sorti seulement deux fois pour un mec de 22 ans. Aller on met ça sur le compte du sacrifice!

Ensuite on aspire à meilleur, on change de boite et on passe sur Airbus. Le pur bonheur !? Eh bien c'était comme ma première expérience. Le no life est toujours au rendez-vous, la vie passe devant vous avec un grand sourir...

Les questions se transforment en un grand doute... Mais quelle vie de merde alors ?!

Les amis ?! Eh bien il y en a plus beaucoup. On va la copine une fois voir peut-être deux dans le mois, ça aussi c'est très dur.
On se referme plus qu'avec les gens qui vivent la même situation. C'est à dire les collègues !

Quel est notre avenir ? A-t-on le droit de vivre comme tout le monde ? Doit –on sacrifier nos vies à notre métier ? Avons-nous le droit de construire une famille ? Pouvoir profiter de nos proches sans être bloquer à l’autre bout de l’Europe ou du monde ?

Alors oui le paysage, les couchés de soleil, les soirées avec l’équipage, c’est top… Au bout d’un moment on a notre dose ! Personnellement les vols à 3TU, je préfèrerais dormir dans mon lit.

Aujourd’hui je tourne une nouvelle page dans ma carrière je m’en vais au bac à sable. Et cette fois c’est le jackpot, je perds la copine, plus de mariage, je vais définitivement me séparer de mes amis et de ma famille. Et là j’avoue, je prends une grosse claque !

Pour la première fois de ma vie, je vais rentrer dans une majore, et je vais encore voler à gogo.
Pour me retrouver comme d’habitude comme un pauvre con tout seul, avec mon formidable avion. Et surtout je peux m’estimer énormément chanceux dans mon malheur, car pour d’autres c’est encore plus dur. Alors les dollars vont couler à flot, mais le bonheur lui ?...

Bref en résumé, je suis dégouté de mon métier. Je n’aurais jamais imaginé tant de sacrifices !
Alors je veux simplement mettre en garde les gens qui souhaitent devenir pilote aujourd’hui. L’Europe il faut l’oublier, Air France à rayer du vocabulaire pendant un moment. Et qui faut avoir la passion et des tripes.

Amitié aéro


J'ai l'impression que tu généralises à ton expérience passée.
Je pense que tout ça dépend fortement de la compagnie dans laquelle tu t'engages. C'est vrai qu'au début on ne fait pas la fine bouche pour pouvoir sticker et monter ses heures même si on doit faire des sacrifices pendant des années (souvent les plus jeunes). Pour avoir une chance de rentrer dans un autre compagnie qu'on pense meilleure.

Moi j'ai été engagé, je suis en ménage avec ma copine dans un appartement à 30 min de l'aéroport, j'ai 8 rotations ce mois ci (entre 3 et 12 par mois), je suis en repos pendant 12 jours (j'ai entre 10 et 16 jours de repos par mois) et réserve à la maison pendant 5 jours (ca varie entre 5 et 12 jours) et réserve aéroport 3 jours (entre 1 et 3 fois) toujours après un vol. Je vois toujours mes amis, ma famille, je m’épanouis pleinement dans ce que je fais, j'ai du temps pour aller faire de l'instruction vol à voile, du remorquage, des petites nav pour aller voir des musées ou aller à des meetings. J'ai un "très" bon salaire (comparé aux autres de mon pays) qui me permet de vivre plus que correctement, les assurances sont prises en charge par la compagnie. Je n'ai vraiment pas à me plaindre de où je suis.

Je vais dire que je suis bien tombé car ca aurait pu être bien pire. Car on m'aurait proposé d'aller voler en Afrique pour des clopinettes avant ma compagnie actuelle que j'y aurai été parce que l'aviation est toute ma vie.

Fonelle
Initié
Initié

Féminin Nombre de messages : 47
Age : 21
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/02/2012

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Fonelle le Sam 2 Juin 2012 - 18:59

pegaseoat a écrit:Hello tout le monde,

Ceci est juste mon feedback et opinion personnelle.

Un métier d'exception, de sacrifice ou tout simplement merdique ?

Il y a quelques années maintenant lorsque j'étais un petit bonhomme. J'aurais été capable de tuer pour ne serait-ce qu'approcher un avion, monter dedans etc... Pour moi, il n'y avait qu'un seul choix et unique devenir pilote de ligne. Un métier qui fait tant rêver.
Les années ont passé et malheureusement aujourd'hui ce n'est plus la même chose.

Les inconvénients qui ont été cité par mes collègues sont rencontrés dans des boites dont la taille n'est pas négligeable.
Il y aussi pas mal de boites pourries, les boîtes de 3eme niveau. Dans ce cas là ! La liste s'allonge !

Vous êtes pilote, femme de ménage, plombier, taxi, catering, vous faites du parquet, le dressing du patron etc... Pour grappiller des heures de vol sur beech ou autre afin de monter les heures. Enfin quand on attaque. Rien ne fait peur, la motivation et la passion sont au rendez-vous !
Avoir une vie ? On s'en fou complètement ! On touche le manche, on est heureux !

Je vous rassure tout de suite, la nature humaine nous rattrape très très vite ! Quand vous voyez vos amis, vos collègues, votre petite amie sortir sans vous ! Et que vous êtes de permanence 24/24 7/7 ( c'est pas légal mais en fait si....) dans votre semblant de chambre qui se situe dans le bout du hangar de la compagnie ! Les questions commencent à se poser !

Je vous dirais qu'au niveau pro, j'ai énormément progressé car je faisais tout ! Les ops, manex, la regulation ... Et si aujourd'hui je rentre dans une bonne boite, je pense c'est grâce à ça. Mais le prix est très cher ! C'est du no life ! Si je prends 1 année de boulot dans ma première boite, je suis sorti seulement deux fois pour un mec de 22 ans. Aller on met ça sur le compte du sacrifice!

Ensuite on aspire à meilleur, on change de boite et on passe sur Airbus. Le pur bonheur !? Eh bien c'était comme ma première expérience. Le no life est toujours au rendez-vous, la vie passe devant vous avec un grand sourir...

Les questions se transforment en un grand doute... Mais quelle vie de merde alors ?!

Les amis ?! Eh bien il y en a plus beaucoup. On va la copine une fois voir peut-être deux dans le mois, ça aussi c'est très dur.
On se referme plus qu'avec les gens qui vivent la même situation. C'est à dire les collègues !

Quel est notre avenir ? A-t-on le droit de vivre comme tout le monde ? Doit –on sacrifier nos vies à notre métier ? Avons-nous le droit de construire une famille ? Pouvoir profiter de nos proches sans être bloquer à l’autre bout de l’Europe ou du monde ?

Alors oui le paysage, les couchés de soleil, les soirées avec l’équipage, c’est top… Au bout d’un moment on a notre dose ! Personnellement les vols à 3TU, je préfèrerais dormir dans mon lit.

Aujourd’hui je tourne une nouvelle page dans ma carrière je m’en vais au bac à sable. Et cette fois c’est le jackpot, je perds la copine, plus de mariage, je vais définitivement me séparer de mes amis et de ma famille. Et là j’avoue, je prends une grosse claque !

Pour la première fois de ma vie, je vais rentrer dans une majore, et je vais encore voler à gogo.
Pour me retrouver comme d’habitude comme un pauvre con tout seul, avec mon formidable avion. Et surtout je peux m’estimer énormément chanceux dans mon malheur, car pour d’autres c’est encore plus dur. Alors les dollars vont couler à flot, mais le bonheur lui ?...

Bref en résumé, je suis dégouté de mon métier. Je n’aurais jamais imaginé tant de sacrifices !
Alors je veux simplement mettre en garde les gens qui souhaitent devenir pilote aujourd’hui. L’Europe il faut l’oublier, Air France à rayer du vocabulaire pendant un moment. Et qui faut avoir la passion et des tripes.

Amitié aéro


Ca a le mérite d'être clair... En tout cas merci de ton "témoignage" c'est sincère...
Malheureusement, c'est bien ce que me répètent mes parents/amis, estimant que ce genre de métier détruit toute vie sociale.
Et en plus, j'ai le "malheur" d'être une fille, alors pour eux, c'est inconcevable de me voir évoluer dans ce métier (je tient à préciser que c'est mon rêve)
Ah bah c'est sur que quand une femme n'a pas de vie stable,pas de petite famille tranquille et n'est pas là tout les soirs, c'est PAS NORMAL.

En tout cas ce que tu dis fait réfléchir.
avatar
zoomvvf
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 62
Age : 20
Localisation : LFBD
Date d'inscription : 25/08/2011

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  zoomvvf le Sam 2 Juin 2012 - 19:33

pegaseoat a écrit:Hello tout le monde,

Ceci est juste mon feedback et opinion personnelle.

Un métier d'exception, de sacrifice ou tout simplement merdique ?

Il y a quelques années maintenant lorsque j'étais un petit bonhomme. J'aurais été capable de tuer pour ne serait-ce qu'approcher un avion, monter dedans etc... Pour moi, il n'y avait qu'un seul choix et unique devenir pilote de ligne. Un métier qui fait tant rêver.
Les années ont passé et malheureusement aujourd'hui ce n'est plus la même chose.

Les inconvénients qui ont été cité par mes collègues sont rencontrés dans des boites dont la taille n'est pas négligeable.
Il y aussi pas mal de boites pourries, les boîtes de 3eme niveau. Dans ce cas là ! La liste s'allonge !

Vous êtes pilote, femme de ménage, plombier, taxi, catering, vous faites du parquet, le dressing du patron etc... Pour grappiller des heures de vol sur beech ou autre afin de monter les heures. Enfin quand on attaque. Rien ne fait peur, la motivation et la passion sont au rendez-vous !
Avoir une vie ? On s'en fou complètement ! On touche le manche, on est heureux !

Je vous rassure tout de suite, la nature humaine nous rattrape très très vite ! Quand vous voyez vos amis, vos collègues, votre petite amie sortir sans vous ! Et que vous êtes de permanence 24/24 7/7 ( c'est pas légal mais en fait si....) dans votre semblant de chambre qui se situe dans le bout du hangar de la compagnie ! Les questions commencent à se poser !

Je vous dirais qu'au niveau pro, j'ai énormément progressé car je faisais tout ! Les ops, manex, la regulation ... Et si aujourd'hui je rentre dans une bonne boite, je pense c'est grâce à ça. Mais le prix est très cher ! C'est du no life ! Si je prends 1 année de boulot dans ma première boite, je suis sorti seulement deux fois pour un mec de 22 ans. Aller on met ça sur le compte du sacrifice!

Ensuite on aspire à meilleur, on change de boite et on passe sur Airbus. Le pur bonheur !? Eh bien c'était comme ma première expérience. Le no life est toujours au rendez-vous, la vie passe devant vous avec un grand sourir...

Les questions se transforment en un grand doute... Mais quelle vie de merde alors ?!

Les amis ?! Eh bien il y en a plus beaucoup. On va la copine une fois voir peut-être deux dans le mois, ça aussi c'est très dur.
On se referme plus qu'avec les gens qui vivent la même situation. C'est à dire les collègues !

Quel est notre avenir ? A-t-on le droit de vivre comme tout le monde ? Doit –on sacrifier nos vies à notre métier ? Avons-nous le droit de construire une famille ? Pouvoir profiter de nos proches sans être bloquer à l’autre bout de l’Europe ou du monde ?

Alors oui le paysage, les couchés de soleil, les soirées avec l’équipage, c’est top… Au bout d’un moment on a notre dose ! Personnellement les vols à 3TU, je préfèrerais dormir dans mon lit.

Aujourd’hui je tourne une nouvelle page dans ma carrière je m’en vais au bac à sable. Et cette fois c’est le jackpot, je perds la copine, plus de mariage, je vais définitivement me séparer de mes amis et de ma famille. Et là j’avoue, je prends une grosse claque !

Pour la première fois de ma vie, je vais rentrer dans une majore, et je vais encore voler à gogo.
Pour me retrouver comme d’habitude comme un pauvre con tout seul, avec mon formidable avion. Et surtout je peux m’estimer énormément chanceux dans mon malheur, car pour d’autres c’est encore plus dur. Alors les dollars vont couler à flot, mais le bonheur lui ?...

Bref en résumé, je suis dégouté de mon métier. Je n’aurais jamais imaginé tant de sacrifices !
Alors je veux simplement mettre en garde les gens qui souhaitent devenir pilote aujourd’hui. L’Europe il faut l’oublier, Air France à rayer du vocabulaire pendant un moment. Et qui faut avoir la passion et des tripes.

Amitié aéro


Certes ça fait réfléchir et c'est très bien mais comme on le dit si souvent quand on aime on ne compte pas et je pense qu'il vaut mieux aller à la fin des ses rêves avec bien sur la possibilité dans le pire des cas de se réorienter que de vivre toute la vie à faire quelque chose que l'on aime pas et de regretter sa à chaque fois qu'on voit un avion.
Après tout, cela reste mon point de vue et je suis encore que lycéen

pegaseoat
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 30
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/06/2012

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  pegaseoat le Sam 2 Juin 2012 - 20:35

Cher Ark Pu,
Tu as vraiment beaucoup de chance et je t'envie ! Je suis content pour toi ! Profites vraiment chaque seconde de cette vie car elle doit être magique.
Pouvoir allier sa passion, son job et sa vie perso. Je te tire mon chapeau !

Chère Fonelle,
Mon message n'est pas un message de découragement, il s'agit simplement de mon expérience vécu. Et chaque histoire est différente. Regarde notre collègue Ark Pu il a une super vie ! Son job, sa vie, ses amis etc... Donc tout est possible. Pour être franc avec toi, j'ai une amie qui vient de débuter sa carrière dans une compagnie du golf. Certes elle réalise que la vie sociale, les amis, la famille c'est plus important que la vie pro. Mais bon on est jeune et on a encore toute la vie devant nous.
Et même si aujourd'hui je suis en colère contre cette crise, ce vécu etc... Je te confirme que l'on a le plus métier du monde ;) On a tous nos déceptions et nos réussites. La vie est ainsi. Je préfère largement faire ce que je fais ! que de travailler dans un bureau.
Courage ! Si tu as ça dans le sang, et que tu es prête à tout faire pour y arriver ! One day you'll be on the right hand sit ;)


Cher zoomvvf,
Je suis d'accord avec toi, j'ai atteins mon rêve. Et une fois que tu as fais ça, c'est quoi la suite ?;)

Fonelle
Initié
Initié

Féminin Nombre de messages : 47
Age : 21
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/02/2012

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Fonelle le Sam 2 Juin 2012 - 20:44

pegaseoat a écrit:Cher Ark Pu,
Tu as vraiment beaucoup de chance et je t'envie ! Je suis content pour toi ! Profites vraiment chaque seconde de cette vie car elle doit être magique.
Pouvoir allier sa passion, son job et sa vie perso. Je te tire mon chapeau !

Chère Fonelle,
Mon message n'est pas un message de découragement, il s'agit simplement de mon expérience vécu. Et chaque histoire est différente. Regarde notre collègue Ark Pu il a une super vie ! Son job, sa vie, ses amis etc... Donc tout est possible. Pour être franc avec toi, j'ai une amie qui vient de débuter sa carrière dans une compagnie du golf. Certes elle réalise que la vie sociale, les amis, la famille c'est plus important que la vie pro. Mais bon on est jeune et on a encore toute la vie devant nous.
Et même si aujourd'hui je suis en colère contre cette crise, ce vécu etc... Je te confirme que l'on a le plus métier du monde ;) On a tous nos déceptions et nos réussites. La vie est ainsi. Je préfère largement faire ce que je fais ! que de travailler dans un bureau.
Courage ! Si tu as ça dans le sang, et que tu es prête à tout faire pour y arriver ! One day you'll be on the right hand sit ;)


Cher zoomvvf,
Je suis d'accord avec toi, j'ai atteins mon rêve. Et une fois que tu as fais ça, c'est quoi la suite ?;)

Aucun probleme, je ne l'avais pas specialement vu comme un message de découragement mais simplement qui fait réfléchir a deux fois ;)
Merci en tout cas.
avatar
zoomvvf
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 62
Age : 20
Localisation : LFBD
Date d'inscription : 25/08/2011

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  zoomvvf le Sam 2 Juin 2012 - 20:58

Une fois qu'on atteint son rêve on le vit a fond même s'il y à des hauts et des bas non ?

pegaseoat
Invité
Invité

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 30
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/06/2012

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  pegaseoat le Sam 2 Juin 2012 - 21:00

Si ça pouvait être aussi simple que ça ;) on en reparle dans 10 ans...

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8331
Age : 34
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Julien Robin le Sam 2 Juin 2012 - 21:09

pegaseoat a écrit:Si ça pouvait être aussi simple que ça ;) on en reparle dans 10 ans...
+1!

Le grand danger de ce métier-rêve-passion, c'est de trop l'idéaliser !

C'est un beau métier, la question est de savoir si l'on est prêt à en accepter toutes les contre-parties ...
Comme tu dis, la réponse n'est jamais évidente ...
avatar
Ark Pu
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1868
Age : 29
Localisation : Belgique / France
Date d'inscription : 10/06/2005

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Ark Pu le Sam 2 Juin 2012 - 22:29

pegaseoat a écrit:Cher Ark Pu,
Tu as vraiment beaucoup de chance et je t'envie ! Je suis content pour toi ! Profites vraiment chaque seconde de cette vie car elle doit être magique.
Pouvoir allier sa passion, son job et sa vie perso. Je te tire mon chapeau !

Oui on peut dire que j'ai de la chance, vraiment beaucoup beaucoup de chance de voir mon rêve aboutir et se réaliser dans ces temps difficiles. D'être engagé dans une très bonne compagnie et d'avoir mon TR B737 de financer par la compagnie moyennant contrepartie bien sure mais qui au bout de 4 ans sera comme s'il n'y avait pas eut de contrepartie la 1ère année. Mais je suis conscient aussi que je serai peut-être toujours en train de chercher après du travail en tant que pilote comme certains qui n'ont pas eut la même chance que moi. Et puis ma chance va peut-être tournée demain, une autre épisode va se lancer, on ne sait jamais les prévoir.

J'espère que ton expérience dans le bac à sable ne va pas être si mauvaise que ca, et puis tu n'as encore que 24 ans (comme moi) donc toute la vie devant toi pour fonder une famille, te refaire des amis et tout ce qui va avec. Chaque épisode est différent, il a ses bons, mauvais et côtés cachés qu'on n'avait pas soupçonné et qui des fois font bien plaisir.

Il suffit de me comparer à notre ami GC232 qui a eut un début plus que difficile chez RYR mais le soleil de BCN va changer la donne pour lui j'espère, un autre épisode. On va attendre qu'il nous mette une petite mise à jour là dessus.

APM20
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 854
Age : 17
Localisation : LFOX
Date d'inscription : 16/05/2011

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  APM20 le Dim 3 Juin 2012 - 8:45

Ark Pu a écrit:
pegaseoat a écrit:Hello tout le monde,

Ceci est juste mon feedback et opinion personnelle.

Un métier d'exception, de sacrifice ou tout simplement merdique ?

Il y a quelques années maintenant lorsque j'étais un petit bonhomme. J'aurais été capable de tuer pour ne serait-ce qu'approcher un avion, monter dedans etc... Pour moi, il n'y avait qu'un seul choix et unique devenir pilote de ligne. Un métier qui fait tant rêver.
Les années ont passé et malheureusement aujourd'hui ce n'est plus la même chose.

Les inconvénients qui ont été cité par mes collègues sont rencontrés dans des boites dont la taille n'est pas négligeable.
Il y aussi pas mal de boites pourries, les boîtes de 3eme niveau. Dans ce cas là ! La liste s'allonge !

Vous êtes pilote, femme de ménage, plombier, taxi, catering, vous faites du parquet, le dressing du patron etc... Pour grappiller des heures de vol sur beech ou autre afin de monter les heures. Enfin quand on attaque. Rien ne fait peur, la motivation et la passion sont au rendez-vous !
Avoir une vie ? On s'en fou complètement ! On touche le manche, on est heureux !

Je vous rassure tout de suite, la nature humaine nous rattrape très très vite ! Quand vous voyez vos amis, vos collègues, votre petite amie sortir sans vous ! Et que vous êtes de permanence 24/24 7/7 ( c'est pas légal mais en fait si....) dans votre semblant de chambre qui se situe dans le bout du hangar de la compagnie ! Les questions commencent à se poser !

Je vous dirais qu'au niveau pro, j'ai énormément progressé car je faisais tout ! Les ops, manex, la regulation ... Et si aujourd'hui je rentre dans une bonne boite, je pense c'est grâce à ça. Mais le prix est très cher ! C'est du no life ! Si je prends 1 année de boulot dans ma première boite, je suis sorti seulement deux fois pour un mec de 22 ans. Aller on met ça sur le compte du sacrifice!

Ensuite on aspire à meilleur, on change de boite et on passe sur Airbus. Le pur bonheur !? Eh bien c'était comme ma première expérience. Le no life est toujours au rendez-vous, la vie passe devant vous avec un grand sourir...

Les questions se transforment en un grand doute... Mais quelle vie de merde alors ?!

Les amis ?! Eh bien il y en a plus beaucoup. On va la copine une fois voir peut-être deux dans le mois, ça aussi c'est très dur.
On se referme plus qu'avec les gens qui vivent la même situation. C'est à dire les collègues !

Quel est notre avenir ? A-t-on le droit de vivre comme tout le monde ? Doit –on sacrifier nos vies à notre métier ? Avons-nous le droit de construire une famille ? Pouvoir profiter de nos proches sans être bloquer à l’autre bout de l’Europe ou du monde ?

Alors oui le paysage, les couchés de soleil, les soirées avec l’équipage, c’est top… Au bout d’un moment on a notre dose ! Personnellement les vols à 3TU, je préfèrerais dormir dans mon lit.

Aujourd’hui je tourne une nouvelle page dans ma carrière je m’en vais au bac à sable. Et cette fois c’est le jackpot, je perds la copine, plus de mariage, je vais définitivement me séparer de mes amis et de ma famille. Et là j’avoue, je prends une grosse claque !

Pour la première fois de ma vie, je vais rentrer dans une majore, et je vais encore voler à gogo.
Pour me retrouver comme d’habitude comme un pauvre con tout seul, avec mon formidable avion. Et surtout je peux m’estimer énormément chanceux dans mon malheur, car pour d’autres c’est encore plus dur. Alors les dollars vont couler à flot, mais le bonheur lui ?...

Bref en résumé, je suis dégouté de mon métier. Je n’aurais jamais imaginé tant de sacrifices !
Alors je veux simplement mettre en garde les gens qui souhaitent devenir pilote aujourd’hui. L’Europe il faut l’oublier, Air France à rayer du vocabulaire pendant un moment. Et qui faut avoir la passion et des tripes.

Amitié aéro


J'ai l'impression que tu généralises à ton expérience passée.
Je pense que tout ça dépend fortement de la compagnie dans laquelle tu t'engages. C'est vrai qu'au début on ne fait pas la fine bouche pour pouvoir sticker et monter ses heures même si on doit faire des sacrifices pendant des années (souvent les plus jeunes). Pour avoir une chance de rentrer dans un autre compagnie qu'on pense meilleure.

Moi j'ai été engagé, je suis en ménage avec ma copine dans un appartement à 30 min de l'aéroport, j'ai 8 rotations ce mois ci (entre 3 et 12 par mois), je suis en repos pendant 12 jours (j'ai entre 10 et 16 jours de repos par mois) et réserve à la maison pendant 5 jours (ca varie entre 5 et 12 jours) et réserve aéroport 3 jours (entre 1 et 3 fois) toujours après un vol. Je vois toujours mes amis, ma famille, je m’épanouis pleinement dans ce que je fais, j'ai du temps pour aller faire de l'instruction vol à voile, du remorquage, des petites nav pour aller voir des musées ou aller à des meetings. J'ai un "très" bon salaire (comparé aux autres de mon pays) qui me permet de vivre plus que correctement, les assurances sont prises en charge par la compagnie. Je n'ai vraiment pas à me plaindre de où je suis.

Je vais dire que je suis bien tombé car ca aurait pu être bien pire. Car on m'aurait proposé d'aller voler en Afrique pour des clopinettes avant ma compagnie actuelle que j'y aurai été parce que l'aviation est toute ma vie.

Encore bravo pour ton parcours, mais pourrait-tu me dire quelle est la compagnie dans laquelle tu voles si ce n'est pas indiscret ?

Merci d'avance,
Maxime.
avatar
Olivier1973
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 981
Age : 44
Localisation : Amsterdam & Toussus le Noble
Date d'inscription : 11/05/2008

Re: Avantages / Inconvénients du métier de pilote de ligne

Message  Olivier1973 le Dim 3 Juin 2012 - 13:26

Merci pour ton témoignage, pegaseoat.

pegaseoat a écrit:Je vous rassure tout de suite, la nature humaine nous rattrape très très vite !
Je suis 100% d'accord avec ça.

Après plus de deux ans d'astreinte 24h/24, 6 jours sur 8, avec des réveils en pleine nuit pour aller voler, tout ça pour 1500 euros net, je commence à en avoir ras le bol. Alors qu'au début ça passait beaucoup mieux.

pegaseoat a écrit:J'ai l'impression que tu généralises à ton expérience passée. Je pense que tout ça dépend fortement de la compagnie dans laquelle tu t'engages.
Bien sûr que ça dépend de la compagnie.

Comme tu l'as dit toi-même, tu as eu beaucoup de chance d'être embauché là où tu es.

Beaucoup galèrent dans des petites compagnies avec des conditions de travail difficiles et des salaires merdiques. Et beaucoup plus encore aimeraient bien pouvoir galéjer comme ça plutôt que d'être au chômage (y compris des gens qui sortent de l'ENAC).

Le métier de pilote est malheureusement sinistré...


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017 - 23:59