Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Historique du salon aéronautique parisien (dernière partie)

avatar
F-THIE
Fanatique

Nombre de messages : 697
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/01/2005

Historique du salon aéronautique parisien (dernière partie) Empty Historique du salon aéronautique parisien (dernière partie)

Message  F-THIE le Jeu 23 Juin 2005 - 6:51

Mon premier SIAE

Du 7 juin 1963 au 16 juin 1963
Titre officiel : 25ème Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace.
Président du salon : B.C. Vallières
Commissaire du salon : Maurice Heurteux
Lieux du salon : Aéroport du Bourget
Notes : Le nombre d’exposants, 417 de 17 nationalités, et le nombre d’avions, 150, exposés en statique sont les deux premiers faits marquants de cette vingt-cinquième édition du salon. L’inauguration, faite la veille de l’ouverture, faite conjointement par le président de la république et les deux ministres des armées et des transports seront le troisième et quatrième. L’aviation et l’espace se partageant un même lieu marqueront le cinquième. Ma première visite à un salon aérien, c’est mon sixième fait. En fait, cette édition, ce ne sera qu’une succession d’actes essentiels pour l’avenir de l’aviation et de l’espace. De Gaulle ne marquera qu’un temps d’arrêt prolongé sur le nouveau stand de l’Espace français et sa fusée Diamant, et sur la stand de la NASA, qui expose la capsule Mercury ayant permis à Walter Schirra de faire six fois le tour de la Terre. Coté aviation, ce sont les trois projets français, le Dassault Balzac, le Breguet 941 et l’hélicoptère Puma de Sud-Aviation, qui retiendront l’attention du président. Devant l’exigence des stratèges américains et de l’OTAN, les ingénieurs se doivent de repenser leurs intercepteurs. Les états-majors réclamant des appareils pouvant décollés et atterrir en 150 mètres. Cette exigence résultait de la menace atomique. C’est ainsi que naissent les concepts de ADAV ou VTOL*. Aussi les britanniques présentaient le Kestrel Mk1, les allemands le VJ-101 X-1 et les français la GAMD Dassault, etc. Le vol vertical reste néanmoins plus représentatif avec les hélicoptères, ceux-ci seront récompensés par la large place qui leur est dédiée, surtout aux gros tonnages. Ainsi le CH-38 était venu d’Amérique se faire admirer. La grue volante de Sikorsky, le S-64 Skycrane, enlevait camions et conteneurs lors de ses démonstrations. Sud-Aviation n’était pas en reste avec le SE 3201 Surper Frelon, qui aux mains de Roland Cofignot et Jean Boulet allait reprendre aux USA bon nombre de records. La maquette à l’échelle 1 du SA-330, surnommé Alouette IV, attire les yeux des spectateurs. Pendant le salon, le 14 juin, un prénom et deux noms que nul n’ignore, allaient revenir sur toutes les lèvres. En effet, Jacqueline Auriol vient d’établir un nouveau record féminin de vitesse : 2030 Km/h. Jacqueline Cochran le pulvérise aussitôt avec 2097 Km/h. L’établissement de ces records arrive aux oreilles des visiteurs, mais leurs intérêts se portent vers les prototypes, un biréacteur d’affaire, de Dassault, le Mystère 20 et celui de De Havilland DH-125. Trident II et Caravelle Super A se font admirés dans le ciel parisien. La nouvelle formule de Vickers, le VC-10 et ses quatre réacteurs, remporte un large succès. Quand aux Nord 262, Potez 840 et le prototype du Transall, leurs prestations en laissent plus d’un étonnés et émerveillés. Évidemment les démonstrations aériennes sont couronnées par les cinq patrouilles présentes avec leurs Magister, venues spécialement de Salon-de-Provence, les Sabres grecs, les Lightning britanniques, les Super Sabre des Thunderbirds et les italiens et leurs F-86 enchaînent durant dix heures des figures dont ils ont le secret. Du coté de l’espace, ce fut également un succès, avec l’exposition des Milan, des Roland, les planches d’explication du projet d’Asterix, celui du programme Eldo, les évolutions possibles du projet Diamant, les trois projets de supersonique de North American, celui issu d’un accord franco-britannique, etc. J-F Kennedy n’avait-il pas déclaré quelque temps plus tôt : "Les Etats-Unis ne seront pas absent de la compétition (spatiale)" ? Le salon allaient fermer ses portes avec un extraordinaire défilé aérien de 400 avions, hélicoptères, etc. Pour son 25ème anniversaire, et le premier Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace, et malgré un climat politique sous haute tension, un service d’ordre pointilleux, c’était une réussite. L’aventure pouvait continuer.


* = en français, Avion à Décollage et Atterrissage Vertical, Vertical Take-Off and Landing, pour les anglophones.


    © 2004-2018 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Dim 17 Nov 2019 - 10:35