Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

AF447 : Une reconstituion

Partagez
avatar
yohan
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1661
Age : 21
Localisation : LFPX
Date d'inscription : 22/06/2009

AF447 : Une reconstituion

Message  yohan le Dim 18 Mar 2012 - 11:25

Bonjour,

Tout est dans le titre, je vous fait part d'un "reportage", grand public sur l'AF447

=> http://www.pluzz.fr/pieces-a-conviction-2012-03-14-23h05.html

Bon visionnage !

oliv777300
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 340
Age : 20
Localisation : LFPL - Lognes
Date d'inscription : 25/06/2011

Re: AF447 : Une reconstituion

Message  oliv777300 le Dim 18 Mar 2012 - 11:45

Je l'ai regardé hier soir. Je pense que presque tous les arguments donnés dans ce reportage ainsi que ceux donnés par le pilote interviewé en fin d'émission sont valables. JP Otelli tient + compte des facteurs psychologiques dans ce qu'il dit que dans ce qu'il a écrit dans son dernier livre "Erreurs de pilotage - Tome 5" à propos du 447. Bien que les facteurs humains ne devraient pas forcément être pris en compte dans l'accident, compte tenu du fait que la manoeuvre à effectuer aurait dû être presque "mécanique", "automatique", je pense que M. Arnoux a raison en disant que, pour les pilotes, dès que les Pitot ont givré, ils n'ont plus du tout fait confiance aux instruments, car ils ne pouvaient pas savoir que leur vitesse indiquée etait à nouveau vraie. Les bruits aérodynamiques manquent effectivement dans la reconstitution, c'est apparemment à partir de ces bruits que le PF pensait qu'ils étaient trop rapides. Cependant, l'erreur de pilotage est quand même présente, d'après moi, car les instruments non concernés par les sondes Pitot (altitude, donnée par la prise de statique, assiette, et puissance) auraient dû permettre de tenir approximativement une vitesse. Le PF aurait dû ne rien faire, comme dit le pilote d'essais Airbus.

En ce qui concerne la répartition des fautes, je pense que AF, Thales, Airbus et les pilotes sont en tort. AF car, à mon avis, ils n'ont pas saisi le danger que pouvait engendrer une situation pareille si elle était mal perçue par les pilotes. Thales pour leurs sondes Pitot qui ont givré, Airbus pour avoir déconseillé AF de changer les sondes Pitot en n'ayant apparemment pas saisi le danger, et les pilotes pour leurs erreurs...

A débattre, les forums c'est fait pour ça ;)

Julien Robin
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 8336
Age : 35
Localisation : LFKL / LFLY
Date d'inscription : 20/01/2006

Re: AF447 : Une reconstituion

Message  Julien Robin le Dim 18 Mar 2012 - 17:22

Je viens de regarder ce truc.
Je ne comprends pas qu'une chaine de service public diffuse (et donc cautionne) un truc pareil.
J'ai quand même essayé de le décortiquer un peu ...

Déjà pour information, le réalisateur (M. Amédéo) est bien connu pour sa virulence systématique à l'encontre d'Air France en général et des pilotes de ligne en particulier.
Je ne vois donc pas comment il peut avoir l'objectivité nécessaire à ce genre de reportages.

A fortiori: l'enquête n'est pas terminée, aucune conclusion n'a été rendue, personne ne sait ce qui s'est passé.
Il est donc honteux (et prétentieux) d'annoncer dès le début de l'émission "Nous apporterons des réponses" ...

On peut aussi s'interroger sur les procédés douteux, tels que des pilotes et des dirigeants "enregistrés à leur insu" et dont on diffuse des propos plus ou moins sortis de leur contexte ... et des questions souvent orientées entrainant des réponses forcément biaisées.
Vous avez dit manipulation ?


Heureusement, 3mn après le début de l'émission, on nous dit que "le moins expérimenté des trois, celui qui sera aux commandes quand débutera le drame" !

Puis quasiment dans la foulée, on nous précise que "Air France refuse l'interview, prétextant l'enquête judiciaire en cours"

Ca y est, on peut arrêter là : on nous ment pour raisons d'Etat, mais heureusement la TV a déterminé qui était le coupable ...
Ou en tous cas, elle a savamment enfoncé son message dans la tête de Madame Michu ...

Non mais sérieusement ...
Que de sous-entendus lamentables ...
Il est absolument NORMAL qu'une société ne participe pas à ce genre de choses (à fortiori des mascarades comme celles-là) alors même que des procédures judiciaires sont en cours.
De toutes manières, y participer ne concourra pas à la Vérité ...


Il y avait quand même quelques sujets intéressants dans le reportage ...
Malheureusement, ils ont été mal abordés (ou avec partialité), laissant juste à Madame Michu l'impression qu'Air France est gouvernée par des salauds et que ses pilotes sont des incompétents (la messe est dite).


Aborder le management du risque est intéressant.
Et de questionner "pourquoi Air France n'a pas appliqué le principe de précaution ?"
Suivant ce principe, je propose de remplacer sur nos mairies "Liberté Egalité Fraternité" par "Principe de Précaution" vu qu'on ne doit jurer que par ca (et que les 3 mots précédents ont un peu été vidés de leur sens, mais bon là jsuis hors sujet) ...
Dans un second temps, je propose aussi qu'on arrête tous de respirer. Vu le taux de CO² présent dans l'air au XXIe siècle, ca me parait important ... et on réglera bien des problèmes.
Non mais ... sérieusement !!
Pour le risk management, c'est surement pas AF qu'il faut remettre en cause. Si on va dans cette voie-là, c'est plutôt au capitalisme ou au libéralisme qu'il faut s'attaquer.
TOUTES les sociétés de TOUS les domaines doivent faire des arbitrages, y compris dans la sécurité. On peut le déplorer, mais c'est un état de fait.
Et malheureusement c'est pas un bulletin de vote au printemps prochain qui va changer ca ...

Si on va dans cette direction, on peut aussi se demander pourquoi Airbus n'a pas pris les meilleures sondes parmi toutes celles qu'ils avaient à disposition, puisqu'elles ne coutent que 1500€ pièce (versus les millions que vaut un avion) ?
Et puis ... Pourquoi l'avion a été certifié avec des sondes aussi problématiques ?
On peut aller loin comme ca !


J'ai trouvé intéressant qu'ils parlent du coffin corner.
Ca aurait été intéressant si ils avaient été mieux traité le sujet.
Or ils ne parlent que du décrochage bas, alors que si on est dans un coin, c'est parce qu'on est coincé entre le "décrochage haut" et le "décrochage bas" ...
Mais évidemment, occulter le "décrochage haut" est tellement plus facile, pour livrer ensuite des théories simplistes ...
Parce que comme ca, il suffit de dire que les pilotes "ont planté l'avion parce qu'ils savent pas pousser sur le manche" ... et le tour est joué !

L'exercice en vol avec Otelli était complètement foireux : un avion léger (fusse-t-il de voltige) et un avion de ligne ne sont pas comparable !
L'un évolue en basses couches et ne connait que le décrochage basse vitesse, l'autre vole en haute altitude au coffin corner et présente une certaine inertie ... Rien à voir !


Ils attaquent l'un des deux copilotes, qui "a laissé le moins expérimenté faire" ...
J'aimerais bien avoir l'avis d'un vrai professionnel sur le sujet, au niveau de ce petit problème de CRM.
A mon avis, ca doit pas être si facile de faire acte d'autorité alors qu'on est au même niveau hiérarchique dans le cockpit ...
Problème de CRM intéressant, à mon avis.


Il est vrai que l'absence de réaction à l'alarme de décrochage est étonnante.
La tunnelisation est une explication, mais comme ils le relèvent : les 3 pilotes ?
Les 2 en place dès le début, je veux bien ... Le CDB ca me parait plus difficile. En rentrant dans le cockpit et avec un oeil extérieur, je me dis qu'il aurait du l'entendre ...

Là où je suis moins d'accord, c'est qu'ils disent à un moment "les pitots ont dégivré et la vitesse est revenue" et demandent "pourquoi ils ne se sont pas basé dessus ?"
Je sais pas vous ... mais moi, un truc qui déconne, et dont je sais que la panne n'est pas du genre "tout ou rien", si il se met à divaguer dans des conditions à la con, j'ai tendance (à tort ou à raison) à prendre ses indications avec précaution, et à penser qu'elles sont sujettes à caution ...
Comment être sur ? Ya pas de moyen : tous les systèmes sont redondés, mais ils ont tous subi le même problème ...
Il faut savoir s'arrêter, prendre du recul ... et ca - même sans être pilote pro (j'ai été confronté à ce genre de situations dans mon boulot, dans des contextes évidemment moins "sensibles") - je peux garantir que c'est extrèmement difficile ... alors dans des conditions pareilles et un laps de temps aussi bref ...
Parce qu'ils ont oublié de le signaler dans le "reportage", mais ils étaient en train de traverser un front orageux de nuit. Pas des conditions idéales ...
Et il y a eu moins de 5mn entre le début des événements, et l'impact...


Un autre truc qui est étonnant, c'est qu'il n'y a pas d'alarme quand l'avion est en décrochage ... Si l'avion réaccélère, l'alarme revient. Alors le pilote tire sur le manche ...
C'est complètement illogique !
Et tout ca pourquoi ?
Parce que la doctrine d'Airbus a toujours été "on veut fabriquer des avions que ma concierge pourra piloter" (je rigole pas, c'est ce qu'un dirigeant a dit un jour!) et qu'un petit génie dans son bureau d'étude s'est dit "bof en dessous de telle vitesse, ca devrait pas arriver, alors j'inhibe l'alarme".
Là on est dans le scandale pur de l'ingéniérie !!
Je bosse dans l'informatique et je suis soumis chaque jour à des délires du genre "ca devrait pas arriver alors on gère pas". Sauf que devinez quoi : ca arrive TOUJOURS, à plus ou moins courte échéance ...
On ajoutera le problème de découplage entre les commandes des 2 pilotes, qui pose un peu problème.
La défense d'Airbus est "l'autre n'a pas de retour mais bon, il sent la réaction de l'avion"... oui mais là, ils "oublient" que les indications instrumentales étaient foireuses, et le comportement de l'avion était erratique.
Et Airbus qui clame depuis des années "nos avions ne décrochent pas" ... mais bien sur! Tous les avions décrochent, c'est un principe physique ... La vérité c'est que "les Airbus ne décrochent pas en Loi Normale" (en fait pour les commandes de vol électriques, il y a différentes lois de commande possibles, dont certaines de secours, et d'autres qui incluent des protection).
Sauf qu'ils oublient de dire que l'avion et ses automatismes ils peuvent te dire "la situation est merdique, je sais pas faire, démerde-toi" ... et il débraye le pilote automatique, il passe en Loi Alternate et ... il n'y a plus de protection du domaine de vol ! Et le décrochage redevient possible (puisqu'il n'y a plus de garde-fou) ...
Et on dit quoi alors ? "on est désolé on avait pas prévu ce cas" ?
C'est un peu léger, je trouve ...

Malheureusement, comme "il n'est pas possible de décrocher", on ne forme plus trop les pilotes à ca.
Tout juste à l'approche du décrochage ...
Pour le coup, c'est un peu léger ...
Et du coup, l'équipage a mal réagi et a empiré la situation : l'avion s'est retrouvé en "deep stall"

Et l'autre, avec son aura de pilote privé qui vient dire "ca fait partie de l'instruction de base de voler sans indicateur de vitesse" ...
Il est peut-être humain d'essayer de se raccrocher à une chose que l'on connait, mais pour le coup, c'est malvenu : ce "pilote privé expert en catastrophes aériennes" aurait-il su détecter et corriger le décrochage sur un avion de 200 tonnes, la nuit, au milieu des orages ?



Bref, cette émission n'apporte RIEN.


Il y a aussi des choses qui n'ont pas été évoquées du tout, c'est le comportement du trim (et du Plan Horizontal Réglable).


On sait qu'un accident est (presque) toujours la conjonction de plusieurs problèmes.

On sait que l'élément déclencheur était le givrage des pitots (on n'a pas attendu l'émission pour le savoir).
On sait que l'avion a été impacté la flotte 4mn20s plus tard.
On sait qu'entretemps, l'avion a rendu le pilotage à l'équipage dans des conditions dégradées et difficiles, en présentant des infos foireuses, et on peut se demander si la réaction des pilotes a été la bonne. Et si la réponse est non, il faut savoir si c'est juste parce que c'est des pilotes incompétents (j'en doute) ou si il y a des problèmes de conception et/ou des problèmes de formation etc ...

On ne connait pas la chaine complète des actions et événements qui ont conduit à ce drame.

On sait aussi que c'est pas une émission de TV qui apportera des réponses à ces questions. Et encore moins la vérité.
Et que ca n'est pas un forum qui permettra d'en savoir plus. C'est certainement pas une qualification de pov petit pilote privé qui permet d'avoir un avis sur la question.
avatar
rafale_49
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 25
Localisation : saumur -LFOD-LFDL-LFEN
Date d'inscription : 30/09/2011

Re: AF447 : Une reconstituion

Message  rafale_49 le Dim 18 Mar 2012 - 17:39

j'ai eu le droit au même discours que celui que tien julien au mois aout et je suis tout a fais d'accord avec.
pour moi il faut arrêter de tirer des conclusions hâtives avant d'avoir un rapport officiel complet


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 3:50