Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

IMC et illusions sensorielles

Partagez
avatar
ML
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Féminin Nombre de messages : 2330
Age : 32
Localisation : 25°16'23''N 51°36'29''E
Date d'inscription : 17/04/2005

IMC et illusions sensorielles

Message  ML le Dim 26 Juin 2005 - 19:45

Dans un TB20, assistant à un cours de formation CPL, quelque part dans la couche au dessus de la France…

Instructeur à l’ATC : « F- F* on va faire quelques évolutions entre A et B»
ATC : « F-F* c’est compris, rappelez en fin d’exercices »
Instructeur à l’élève : « ok, tu prends tel cap »

L’élève s’exécute…

Quelques secondes s’écoulent…


Instructeur : « si dans 10 secondes tu n’as rien fait, on est tous mort !!! »

L’élève, surpris d’une telle remarque et ne comprenant pas le pourquoi (moi non plus en fait) se fixe sur l’horizon et rétablit immédiatement le virage engagé qu’il était en train de faire… !!!




Pendant toute ma formation PPL qui n’en était alors qu’au milieu, on me répétait sans cesse « si tu rentres dans la couche tu n’en sortiras probablement pas ! » et je n’arrivais pas à comprendre le « comment on peut tourner sans s’en rendre compte ». Il a fallu le vivre pour le comprendre. J’avais beau dire « je sais » mais je ne comprenais pas pourquoi.

On me disait « c’est comme dans une avalanche » : si tu es pris dedans, tu ne sais pas où est le haut, le bas, les coté, etc… N’ayant (heureusement !) jamais vécu cette situation je disais encore et toujours « je sais » mais la compréhension du « pourquoi » était loin d’être acquise. « De la belle théorie » je pensais ! Même sans repère extérieur, le dernier des demeurés est capable de dire si ça tourne ou pas !

Jusqu’à ce fameux jour d’été où – inclinée à 60° – « je pensais » aller droit, « je croyais », « j’avais la sensation », « je sentais »… Même si l’horizon était – elle aussi – inclinée à 60° ainsi que tous les autres instruments, « c’est eux qui se trompent, moi je sais parce que je ressens»… Comment lutter contre ce que nous disent nos tripes au plus profond de nous même ?

Le plus surprenant, c’est que même si l’on est rivé sur l’horizon, on a la sensation qu’on tourne lorsqu’on a les ailes à plat et inversement qu’on va droit lorsqu’on tourne comme dans le cas précédent ! (un virage engagé, on pense qu’on le sent vu les inclinaisons !)

Ainsi, il faut toujours faire confiance à l’horizon - ce qui est loin d’être simple quand « on a la sensation contraire », quand on doit croire l’opposé de ce que nous disent nos sens…

« Oui mais MOI je sentirai bien quand je tourne ou pas !» FAUX ! Je me disais ça aussi avant de vivre cette expérience… « Pffff, moi, je verrai bien » et autre, ça ne marche pas ! Je sais que ceux qui n’ont pas encore vécu cette expérience vont se dire « pfffff, elle est franchement pas douée et nullissime pour ne pas sentir ça » et pourtant, messieurs dames, vous verrez, vous serrez tout surpris le jour où ça vous arrivera ! Car ne vous surestimez pas, ça vous arrivera forcément lorsque vous ferez de l’IFR ! Et j’espère que vous le connaîtrez vite car à ce moment là, vous vous méfierez beaucoup plus de ces illusions sensorielles et vous aurez enfin compris ce phénomène « qui semble si abstrait lorsqu’on y a pas été confronté »

J’ai essayé de trouver un élément de comparaison connu de tous pour tenter de vous prouver qu’on a tous vécu cette situation à un moment ou a un autre. La balançoire. Qui n’a pas fait, quand il était petit, le « jeu » d’enrouler au maximum sur elles-mêmes les corde de cette dernière et au bout d’un certain temps, de tout lâcher et ainsi, de tourner très vite sur place ? (Je prends l’exemple de la balançoire plutôt que celle du tourniquet car c’est plus flagrant) L’enfant qui saute de cette balançoire à l’impression qu’il est encore en train de tourner (« a la tête qui tourne » ) alors qu’il est sur la terre ferme, les deux pieds à terre, immobile… Dans ce cas là, l’enfant peut – tout au plus – tomber et se faire une égratignure… Mais en avion ? Lancé à 300 km/h droit vers le sol, ça risque de faire beaucoup plus mal !

Le seul remède contre ce piège invisible : un entraînement solide ! Et pas les 5h de VSV imposé pendant le PPL… Celles là, elles ne sont destinées qu’à vous faire sortir d’un nuage si vous rentrez dedans (taux standard, 10 sec pour 30°, etc)…

Au retour de ce vol, lors du débriefing de l’élève concerné, l’instructeur a bien mis l’accent sur le point suivant à mon égard : tout pilote n’étant pas familiarisé avec l’IFR connaît ces problèmes de désorientation total. Tout pilote ayant beaucoup d’expérience IFR en aura moins ! …

Voilà une des raisons pourquoi aussi tous les appareils équipés IFR ont plusieurs horizons : un balais du regard rapide entre elles est indispensable pour détecter la moindre défaillance de l’une ! Dans la couche – avec une seule horizon artificielle – si celle-ci rendait l’âme, il faudrait tout de suite passer sur la bille-aiguille, instrument beaucoup moins aisé puisqu’elle ne donne que l’inclinaison horizontale. Balayer bille-aiguille / alti simplement pour assurer un minimum de stabilité est beaucoup moins aisé… Ensuite, quand il s’agit de naviguer à proprement dit ça devient vite extrêmement compliqué lorsqu’on a pas une solide formation à ce genre de situation !

Après, si vous avez un instructeur sadique, il vous coupera tous vos instruments ne vous laissant que le compas et l’alti, par exemple (et bien sûr, en vous demandant avec une certaine satisfaction – de l’emmener à tel endroit)… Cette fois là, c’était moi-même aux manettes mais oufffff, dans un simu !!!



Happy landings! Cool
ML


_______________________________________
Avoir un rêve, c'est donner un sens à sa vie.
avatar
Ark Pu
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1868
Age : 29
Localisation : Belgique / France
Date d'inscription : 10/06/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  Ark Pu le Dim 26 Juin 2005 - 19:54

Les nuages ne forment pas forcèment un horizon droit, et je suis passé au travers d'une couche de nuage une fois avec mon instructeur qui est pilote de 737 donc qualifié IFR mais tu vois rien et tu pourrais être sur le dos que t'as rien vu. C'est pourquoi il faut toujours faire confiance aux instruments c'est eux qui ont sauf quand on sort d'une vrille où l'horizon artificiel est totalement mort après, je parle en connaissance de cause vu que j'en ai déjà fait 2 volontairement avec mon instructeurs.
L'espèrance de vie d'un pilote désorienté dans les nuages est de 170secondes !
avatar
ORSA
Fanatique

Nombre de messages : 850
Localisation : GAP-TALLARD LFNA
Date d'inscription : 16/06/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  ORSA le Dim 26 Juin 2005 - 20:03

Brrrr cette histoire m'a fait froid dans le dos...on m'a déjà dis qu'il fallait toujours croire les instruments dans ces occasions car on perd comme tu l'a souligné ML tous sens de l'orientation mais une fois dans le bourbier on ne saît plus comment en sortir...J'espère que cela m'arrivera le plus tard possible...
avatar
ML
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Féminin Nombre de messages : 2330
Age : 32
Localisation : 25°16'23''N 51°36'29''E
Date d'inscription : 17/04/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  ML le Dim 26 Juin 2005 - 20:31

J'espère au contraire que ça t'arrivera vite! Mais seulement dans certaines circonstances ;)

Je savais également qu'il ne fallait que croire les instruments... mais c'est dur quand tu es à 400% sûr que tu tournes alors que c'est pas le cas (et inversément) Et bon, ça me paraissait tellement surréaliste et irréel que j'avais du mal à intégrer ça!

J'ai tout de suite beaucoup mieux compris après avoir vécu la situation... et là, je n'étais "que" passager! Alors j'imagine encore plus mal lorsqu'on est en train de piloter, avec le stress et l'instructeur à coté qui donne plein de trucs à faire en même temps, l'arrivée IFR à préparer, etc...

Bref, uniquement un entrainement spécifique peut nous préparer à ces genres de situations!


_______________________________________
Avoir un rêve, c'est donner un sens à sa vie.
avatar
ORSA
Fanatique

Nombre de messages : 850
Localisation : GAP-TALLARD LFNA
Date d'inscription : 16/06/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  ORSA le Dim 26 Juin 2005 - 20:46

Oui c'est sur enfin façon de parler lol...au moins je saurais à quoi m'attendre...Ceci dit, seul un entrainement spécifique peut donner une issue favorable à ce genre de situation...
avatar
Mathieu
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2144
Age : 28
Localisation : Toulouse / Auch / St-Girons
Date d'inscription : 01/11/2004

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  Mathieu le Dim 26 Juin 2005 - 22:00

Ark Pu a écrit:tu pourrais être sur le dos que t'as rien vu.


J'avais repéré une bd humoristique sur radiocockpit et qui correspond exactement à ce sujet, cliquez là
Bon c'est en anglais mais on peu comprendre facilement la situation!
avatar
Kévinou
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1142
Age : 27
Localisation : LFOP (planeur)
Date d'inscription : 31/10/2004

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  Kévinou le Lun 27 Juin 2005 - 6:08

Ah en effet la B.D. est assez explicite Laughing
avatar
ORSA
Fanatique

Nombre de messages : 850
Localisation : GAP-TALLARD LFNA
Date d'inscription : 16/06/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  ORSA le Lun 27 Juin 2005 - 10:18

Ca me fait penser à ces avions où on peut reproduire l'effet d'appesenteur vous savez pour faire toutes sortes d'expérience...L'avion monte et tout d'un coup il pique et plouff tout le monde flotte.. @++
avatar
ML
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Féminin Nombre de messages : 2330
Age : 32
Localisation : 25°16'23''N 51°36'29''E
Date d'inscription : 17/04/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  ML le Lun 27 Juin 2005 - 11:55



_______________________________________
Avoir un rêve, c'est donner un sens à sa vie.
avatar
ORSA
Fanatique

Nombre de messages : 850
Localisation : GAP-TALLARD LFNA
Date d'inscription : 16/06/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  ORSA le Lun 27 Juin 2005 - 12:06

Oui désolé je faisait allusion à la BD...Pardon ML je n'ai pas jugé bon de préciser escuse moi...;)
avatar
penguin
Pilote de ligne
Pilote de ligne

Masculin Nombre de messages : 703
Age : 38
Localisation : CDG
Date d'inscription : 26/05/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  penguin le Ven 1 Juil 2005 - 10:44

ML a écrit:Voilà une des raisons pourquoi aussi tous les appareils équipés IFR ont plusieurs horizons : un balais du regard rapide entre elles est indispensable pour détecter la moindre défaillance de l’une ! Dans la couche – avec une seule horizon artificielle – si celle-ci rendait l’âme, il faudrait tout de suite passer sur la bille-aiguille, instrument beaucoup moins aisé puisqu’elle ne donne que l’inclinaison horizontale. Balayer bille-aiguille / alti simplement pour assurer un minimum de stabilité est beaucoup moins aisé… Ensuite, quand il s’agit de naviguer à proprement dit ça devient vite extrêmement compliqué lorsqu’on a pas une solide formation à ce genre de situation !

Après, si vous avez un instructeur sadique, il vous coupera tous vos instruments ne vous laissant que le compas et l’alti, par exemple (et bien sûr, en vous demandant avec une certaine satisfaction – de l’emmener à tel endroit)… Cette fois là, c’était moi-même aux manettes mais oufffff, dans un simu !!!

Sur ce dernier point tu ne crois pas si bien dire, et point besoin d'un instructeur sadique. Dans tous les contrôles IFR (prorog ou obtention) tu as de la mania IFR (donc IMC réelle ou simulée) avec panneau partiel. En général on te flag tes horizons et un autre instrument. Et autant il est "facile" de faire la mania dans ces conditions avec un peu d'habitude, autant quand viennent les positions inusuelles en panneau partiel les résultats sont surprenants. Pour les éviter une règle d'or: bétonner le circuit visuel.

Mais je comprends tout à fait ton impression ML. Lors des premières séances d'IFR ça fait un choc quand tu retournes dans le circuit d'approche (c'est là que tu les ressens le mieux... trajectoires fines, vitesse pas énorme, turbulences...).
avatar
Wu Dudso
Invité

.

Message  Wu Dudso le Sam 4 Nov 2006 - 15:03

.

C510
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 373
Age : 32
Localisation : Cannes (LFMD)
Date d'inscription : 08/10/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  C510 le Sam 4 Nov 2006 - 17:12

Le Papou a écrit:
Si l'on a sulement 5 hdv de potentiel pour former un élève au VSV, on n'a pas le temps de lui assurer cette formation. Les 5 h sont à peine suffisantes pour qu'il apprenne à tenir l'avion en palier rectiligne et qu'il sache faire un demi-tour en palier (pour se sortir d'un nuage, par ex.).

Si l'on a 10 hdv de potentiel, on a le temps de lui assurer ce complément de formation VSV (VFR de nuit). Dans le programme CPL ou IR on a le temps.

Personnellement, j'ai eu que 30 minute de vol VSV dans ma formation PPL, a part pour le decollage, j'ai eu les lunettes spécial tous le vol. Faire la mania de base, n'est pas trés dur si on regarde bien ces instrument (pas besoin de 5h), par contre à la fin mon instructeur ma fais faire une approche guidé par un controleur au sol (c'est lui qui simulait le controleur), ne me donnant des cap et des taux de descentes => si cela avait été en vrais, j'aurais jamais reussi a me poser !

@+
avatar
Wu Dudso
Invité

.

Message  Wu Dudso le Jeu 9 Nov 2006 - 9:14

.

C510
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 373
Age : 32
Localisation : Cannes (LFMD)
Date d'inscription : 08/10/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  C510 le Jeu 9 Nov 2006 - 12:58

Je comprend parfaitement ! Il est clair que je suis et que je resterai convaincu de ne pas aller me frotter avec l'IMC tous seul !

Je pense quand même etre capable de faire le demi tour, si je pers mes refrences visuel, cela ma été demandé lors de mon test du PPL (comme pour tous le monde) !

Quand à la durée de ma formation, c'est pas moi qui l'ai choisi, on ma dit que c'etait bon pour le VSV au bout de 30mn, j'ai pas pensé (on m'apprend, je fais confiance à ceux qui m'apprennent ! ) qu'il m'en fallait plus !

Cela dis, j'irai en refaire un petit tours avec un instructeur d'ici, parceque la meteo de strasbourg, c'est pas celle du sud

@+
avatar
Wu Dudso
Invité

.

Message  Wu Dudso le Jeu 9 Nov 2006 - 14:33

.

C510
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 373
Age : 32
Localisation : Cannes (LFMD)
Date d'inscription : 08/10/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  C510 le Jeu 9 Nov 2006 - 16:48

Meuh non, point de reproche dans mes propos !! ou alors à l'insu de mon plein gré !

A Neuhof, ben pour l'instant vu la meteo strasbourgeoise (et surtous le froid ! ), les promeneurs du dimanche reste au chaud ! Par contre les parachutistes s'en donne à coeur joie des que la meteo le permet. Ahhh le pilatus PC-6, j'en echangerai bien un contre mon cessna !!!!!!

@+

Aigle Blanc
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1599
Age : 30
Localisation : montpellier AC Languedoc roussillon LFMT(34)/ LFPN ( toussus le noble)
Date d'inscription : 12/12/2004

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  Aigle Blanc le Ven 10 Nov 2006 - 7:29

Oui les para c'est terrible au neuhof!! Mais non il fait jamais très froid en alsace, c'est qu'une question d'habitude! Les gens du voyage sont toujours là?? en bord de piste?
avatar
phantom
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2013
Age : 42
Localisation : En montagne
Date d'inscription : 08/03/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  phantom le Ven 10 Nov 2006 - 8:46

Le Papou a écrit:Mon cher Zoub,

A la relecture de mon bla-bla précédent, je sens comme un parfum de reproche et d'iritation dans ce que je t'ai dit. Pourtant, loin de moi l'idée ou même seulement l'intention de te faire un reproche.

En toile de fond transparait ma colère, il est vrai, devant ce enième constat constitué par ton cas : la formation VSV a toujours été négligée. Et cela fait tant d'années... rambo

Les... formateurs, trop souvent, ne savent même pas quoi et surtout comment apprendre à leurs élèves en matière de VSV, et ce, malgré les programmes mis en place à travers les années, revus et corrigés périodiquement selon la sauce officielle du moment.

Dans 90 % des cas, cela se passe comme avec toi et se termine par ce simulacre d'approche GCA à un moment où il faudrait, bien au contraire, faire passer le message qu'il ne faut surtout pas faire çà.

A moins de suivre un stage IFR, évidemment.

Bon, pardonne-moi ce ton un peu trop sévère, qui ne t'était absolument pas destiné.

Sur ce forum, il ne m'est pas possible de m'en prendre aux... formateurs, et ce serait enfoncer une porte ouverte que de lancer une polémique stérile sur ce sujet.

Je déplore seulement que ces 90 % d'élèves puis pilotes privés soient passés dans ce mauvais moule et amené par la suite - notamment vers 200 hdv - à expérimenter la méthode de l'essai-erreur, seul pilote à bord. Cela se termine souvent par un accident...

Bon, remontons vers des cieux plus serins : "Au-dessus des nuages, il fait toujours beau" ! sunny

PS : au fait, comment va Neuhof ? C'est toujours le jardin public des promeneurs du dimanche (hi, hi, hi) ?

Et ca sert à quoi tout ca ?
Quel est le but réel de la manoeuvre ???

A mon avis il faudrait parfois être cohérent dans nos discours. :?

Quelle crédibilité apporte un éléve au discours qui dit qu'il faut être un as du 1/2 tour en VSV mais surtout ne jamais s'en servir????

D'un coté on leur apprend à rester en condition VMC, de l'autre on leur apprend à faire le contraire; car comme tu le sous entend, on met le doigt de l'eleve dans l'engrenage du vsv et certains se laissent vite convaincre qu'il peuvent imiter des pilote IFR pro et réguliérement entrainés. Rolling Eyes

En plus de ca, une fois le PPL en poche, il n'y aura plus d'entrainement VSV, et le peu de savoir faire acquis sera vite perdu.
Et même si le savoir faire est encore tout frais, faut pas se leurrer, si on est obligé d'en arriver la, c'est que les conditions sont vraiment pourries et qu'un simple 1/2 tour même si il est bien réalisé ne suffira probalement pas. pale

Combien d'erreur du pilote en amont de ce genre de situation on occulte en essayant d'enseigner un paliatif qui n'a que peu de chance de fonctionner??? Evil or Very Mad

Bef à mon avis on ferait mieux d'inculquer un etat d'esprit aux éléves qui fasse qu'il ne se mette jamais en de telle situation, et d'insister lourdement sur l'interruption volontaire du vol qui marche quasiement à tous les coup plutot que d'enseigner une bribe de méthode qui ne suffira surement pas.

Une IVV n'ets pas un deshoneur bien au contraire, et il faut parfois savoir casser la machine pour sauver sa peau.

Mais un pilote du dimanche en IMC de toute facon cassera sa pipe avec l'avion; alors que la question de départ est qu'est ce qu'il foutait la ??? !!!!!!!

Combien d'erreur de formation et de jugement du pilote font qu'il est venu se mettre dans cette situation ????

Bref à mon avis on fera mieux d'insister sur la prévention et inculquer des etat d'esprit qui n'amenent pas à ce genre de comportement plutot que de vouloire faire de pseudos as du vsv ...



André
avatar
Wu Dudso
Invité

.

Message  Wu Dudso le Ven 10 Nov 2006 - 15:45

.
avatar
phantom
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2013
Age : 42
Localisation : En montagne
Date d'inscription : 08/03/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  phantom le Lun 13 Nov 2006 - 8:08

Le Papou a écrit:L'appliquer relève donc d'une obligation légale...

Et je suis bien d'accord.

Par contre je pense qu'il y a dérive quand j'entend parler de " programme de formation vsv digne de ce nom" ou de notion de 5h de formation à ce sujet la.

Dans les exigences réglementaires de la formation PPL il est simplement stipulé qu'il faut faire "une initiation au vsv" dans le but de savoir simplement effectuer un 180° en IMC simulé; en aucun cas il n'y de programme défini ou un nombre d'heure obligatoire à ce sujet (Dans le cas contraire, je veux bien au plus vite la référence réglementaire qui me permettrait de me mettre à jour ...)

Donc il faut bien voir ce chapitre comme la cerise sur le gateau qui n'a malheureusement que peux de valeur ajouté (cf arguments plus haut) a mon avis.

Donc le faire oui, s'y attarder ... à chacun de voir.

Amicalement

André
avatar
Wu Dudso
Invité

.

Message  Wu Dudso le Mar 14 Nov 2006 - 8:56

.
avatar
phantom
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 2013
Age : 42
Localisation : En montagne
Date d'inscription : 08/03/2005

Re: IMC et illusions sensorielles

Message  phantom le Mar 14 Nov 2006 - 10:07

Il est clair qu'on a beaucoup de chose à apprendre de nos voisins.

Eux au moins sont cohérent et peuvent exploiter les phases de vol pour lesquels ils sont formés; et par consequent peuvent légitimement se former correctement sur du VSV/ vol de nuit, voir de l'IFR privé.

Quand aux problémes réglementaires en france, nous avons fait l'essai avec quelques collegues de poser la même liste de questions aux différentes DAC que nous pouvions contacter.
Ben devinez quoi ?
On a eu à chaque fois des réponses différentes, voir contradictoires sur certains points ....

Forcement ca aide pas à y voir clair .... Evil or Very Mad

André
avatar
Wu Dudso
Invité

.

Message  Wu Dudso le Mar 14 Nov 2006 - 14:14

.


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Ven 24 Nov 2017 - 12:41