Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Sion... dérouté Annemasse, On-Top au FL110 en C172 G1000

Partagez
avatar
vbazillio
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 514
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/06/2010

Sion... dérouté Annemasse, On-Top au FL110 en C172 G1000

Message  vbazillio le Ven 7 Juin 2013 - 8:20


Sur un coup de tête (genre "un avion vient de se libérer") et sans rien à devoir y faire de particulier, je décide avec un ami pilote de partir de St-Cyr en région parisienne et d'aller vers le sud-est. Il fait trop beau à l'ouest. Nous traçons vers Sion en Suisse ce qui va nous faire traverser les espaces aériens de Genève.

Ce vol plus technique que touristique sera l'occasion de passer au dessus des nuages / OnTop pour trouver un trou où nous verrions le sol pour redescendre. Au niveau 110, c'est l'occasion de faire de belles images (non ?) sur une mer de nuages, même si ces situations en mono-moteur, ontop et en montagne ne sont pas vraiment mes préférées. Content qu'il n'y ait pas de passager non-pilote à bord.

Sans stress et toujours en ayant un oeil sur la consommation et le reste de carburant à bord, nous ne trouverons pas de trou pour redescendre à Sion et faisons donc demi-tour vers Lyon Bron qui se transformera en Annemasse.
avatar
Yoyo
Jeunes Ailes Spirit
Jeunes Ailes Spirit

Masculin Nombre de messages : 1904
Age : 37
Localisation : Lyon Bron, St Cyr l'Ecole
Date d'inscription : 10/03/2008

Re: Sion... dérouté Annemasse, On-Top au FL110 en C172 G1000

Message  Yoyo le Ven 7 Juin 2013 - 10:48

vbazillio a écrit: et faisons donc demi-tour vers Lyon Bron qui se transformera en Annemasse.

Arf... tu avais 1 chance sur 2 de choisir le meilleur aérodrome de la région, et c'est tombé sur le mauvais (je plaisante bien sûr)

oliv777300
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 340
Age : 20
Localisation : LFPL - Lognes
Date d'inscription : 25/06/2011

Re: Sion... dérouté Annemasse, On-Top au FL110 en C172 G1000

Message  oliv777300 le Ven 7 Juin 2013 - 16:27

Très belles images...
Comment on fait pour estimer la hauteur qui nous sépare des nuages? Et pour trouver un trou pour descendre?
Autre question, pour Vincent, t'as combien d'heures de vol? Parce qu'avec tous tes vols aux States, les navs comme celle ci, t'as dû voir des belles choses...
avatar
vbazillio
Fanatique

Masculin Nombre de messages : 514
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/06/2010

Re: Sion... dérouté Annemasse, On-Top au FL110 en C172 G1000

Message  vbazillio le Sam 8 Juin 2013 - 6:39

oliv777300 a écrit:Comment on fait pour estimer la hauteur qui nous sépare des nuages?

J'avoue tout, je n'ai jamais trouvé et retenu de méthode efficace. Réglementairement, tu dois gérer ta distance par rapport aux nuages verticalement et horizontalement. Je n'apprend rien à personne. Avec ta vitesse, tu sais quelle distance tu parcours en verticale et donc, tu dois pouvoir estimer les 1500 mètres horizontaux : genre entre 4 et 5 secondes de vol. Est-ce qu'en 4 ou 5 secondes, je serais dans ce nuage ?

Pour les 1000 ft verticaux (300 mètres), c'est pire ;-) J'estime (tout est dans l'estime) la hauteur d'un tour de piste standard. Est-ce que cette couche de nuage est à la même distance que le sol d'un tour de piste normal ?

Et globalement, je garde en tête que l'idée première est de ne pas rentrer dans un nuage mais aussi d'éviter qu'un IFR perce d'un seul coup sur ma trajectoire (dans les espaces aériens où je ne suis pas séparé ce qui est généralement le cas).

oliv777300 a écrit:Comment on fait pour estimer la hauteur qui nous sépare des nuages?
Et pour trouver un trou pour descendre?

C'est vraiment le gros risque de passer ontop. Il faut être sûr que tu pourras redescendre quelque part. Le "quelque part" pouvant être proche de ta destination (bonne analyse de la prévision météo en poche) ou bien... de revenir sur tes pas (demi tour) et donc de prévoir assez d'essence. Sur la vidéo, on entend quelques conversation autour de point limite et d'estimées.

oliv777300 a écrit:
Autre question, pour Vincent, t'as combien d'heures de vol? Parce qu'avec tous tes vols aux States, les navs comme celle ci, t'as dû voir des belles choses...

Je m'estime très très chanceux et en profite tant que je peux. Ne parle-t-on pas d'exercer les privilèges de sa licence ? ;-) "Privilège". Tout est dit. Et tout ne peut durer éternellement : l'envie, les moyens financiers et la santé. J'ai beaucoup de chance, en tant que simple privé VFR, d'avoir passé l'année dernière le cap des 500 heures : http://20-100-video.blogspot.fr/2012/09/500.html

Quant à voir de belles choses, là aussi je suis très chanceux. Chanceux aussi d'avoir rencontré des pilotes dans mes aéroclubs. Des pilotes qui m'ont amené et m'amènent encore à sortir... du tour de piste. Et je vous invite tous à traîner dans votre club, à vous rencontrer réellement, bien au delà de ce forum comme les animateurs le font excellemment avec les JA-Rendez-vous. Il y en a tant d'autres à découvrir.

oliv777300
Acharné
Acharné

Masculin Nombre de messages : 340
Age : 20
Localisation : LFPL - Lognes
Date d'inscription : 25/06/2011

Re: Sion... dérouté Annemasse, On-Top au FL110 en C172 G1000

Message  oliv777300 le Sam 8 Juin 2013 - 10:54

vbazillio a écrit:
oliv777300 a écrit:Comment on fait pour estimer la hauteur qui nous sépare des nuages?

J'avoue tout, je n'ai jamais trouvé et retenu de méthode efficace. Réglementairement, tu dois gérer ta distance par rapport aux nuages verticalement et horizontalement. Je n'apprend rien à personne. Avec ta vitesse, tu sais quelle distance tu parcours en verticale et donc, tu dois pouvoir estimer les 1500 mètres horizontaux : genre entre 4 et 5 secondes de vol. Est-ce qu'en 4 ou 5 secondes, je serais dans ce nuage ?

Pour les 1000 ft verticaux (300 mètres), c'est pire ;-) J'estime (tout est dans l'estime) la hauteur d'un tour de piste standard. Est-ce que cette couche de nuage est à la même distance que le sol d'un tour de piste normal ?

Et globalement, je garde en tête que l'idée première est de ne pas rentrer dans un nuage mais aussi d'éviter qu'un IFR perce d'un seul coup sur ma trajectoire (dans les espaces aériens où je ne suis pas séparé ce qui est généralement le cas).

oliv777300 a écrit:Comment on fait pour estimer la hauteur qui nous sépare des nuages?
Et pour trouver un trou pour descendre?

C'est vraiment le gros risque de passer ontop. Il faut être sûr que tu pourras redescendre quelque part. Le "quelque part" pouvant être proche de ta destination (bonne analyse de la prévision météo en poche) ou bien... de revenir sur tes pas (demi tour) et donc de prévoir assez d'essence. Sur la vidéo, on entend quelques conversation autour de point limite et d'estimées.

oliv777300 a écrit:
Autre question, pour Vincent, t'as combien d'heures de vol? Parce qu'avec tous tes vols aux States, les navs comme celle ci, t'as dû voir des belles choses...

Je m'estime très très chanceux et en profite tant que je peux. Ne parle-t-on pas d'exercer les privilèges de sa licence ? ;-) "Privilège". Tout est dit. Et tout ne peut durer éternellement : l'envie, les moyens financiers et la santé. J'ai beaucoup de chance, en tant que simple privé VFR, d'avoir passé l'année dernière le cap des 500 heures : http://20-100-video.blogspot.fr/2012/09/500.html

Quant à voir de belles choses, là aussi je suis très chanceux. Chanceux aussi d'avoir rencontré des pilotes dans mes aéroclubs. Des pilotes qui m'ont amené et m'amènent encore à sortir... du tour de piste. Et je vous invite tous à traîner dans votre club, à vous rencontrer réellement, bien au delà de ce forum comme les animateurs le font excellemment avec les JA-Rendez-vous. Il y en a tant d'autres à découvrir.

Pour les espacements, je vois ce que tu veux dire, j'y avais pas pensé, prendre des hauteurs/distances qu'on connait comme référence (hauteur du tdp). Cela dit, 1500m horizontalement, par rapport à ce l'évitement des IFR, c'est peu, non?

Pour passer ontop, j'ai effectivement entendu les conversations avec les points limites et les estimées. Est-ce que tu penses que c'est important d'être deux pilotes pour le ontop? Parce que la gestion du carbu devient importante, on peut être aussi un peu stressé (est-ce qu'on va arriver à descendre), la radionav à gérer, c'est intense...

Ca donne envie de traîner plus souvent au club tout ça... Quel beau mot, "privilège"...

PS : Si je te pose plein de questions, c'est parce que j'ai pas (encore) la chance de faire des grandes navs, je suis tellement impatient de pouvoir en faire... Ca fait rêver.


    © 2004-2014 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017 - 20:28