Jeunes Ailes

Bienvenue sur le forum Jeunes Ailes !

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bonne visite et à bientôt.

L'équipe Jeunes Ailes

Mu Arae C

avatar
F-THIE
Fanatique

Nombre de messages : 697
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/01/2005

Mu Arae C Empty Mu Arae C

Message  F-THIE le Sam 30 Avr 2005 - 14:40

Bonjour à toutes et tous

MU ARAE C est la 123ème exoplanète connue à ce jour mais la première présenter l’apparence d’une planète tellurique.

C’est à Michel Mayor (Observatoire de Genève), que l’on doit sa localisation (26/08/2004) grâce au télescope européen de 3,60 m à l'observatoire de La Silla au Chili.
Michel Mayor n'est pas un inconnu et n’en n’est pas à sa première découverte, en effet nous luis devons la toute première découverte d’une exoplanète (1995). Mu Arae C 23_43_9

Mu Arae c présente une masse estimée à 14 fois celle de la Terre, raison suffisante pour laisser espérer qu'elle soit tellurique, donc posséder un noyau, un manteau et une croûte, comme notre Terre. Les 122 exoplanètes découvertes auparavant sont toutes des gazeuses.

Mu Arae c tourne, en 9.5 jours à 0.1 unité astronomique, autour de Mu Arae, l’étoile jaune-orange (luminosité type G3 V-IV, pour les astronomes intéressés), et est visible à l'œil nu dans l'hémisphère austral dans la constellation de l'Ara.

Mu Arae "abrite", en plus de Mu Arae c, deux autres planètes : une géante gazeuse, tournant à 1,5 unité astronomique en 640 jours, et une naine brune ou une géante gazeuse, plus lourde et plus éloignée.

Aujourd’hui, pour trouver les exoplanètes, on utilise des méthodes indirectes : l’astrométrie (détection des mouvements qu’elles induisent sur leur étoile) et le microlensing* (l’observation des effets qu’elles produisent sur l’astre lui-même).

microlensing* = désolé je ne parvient pas à traduire au mieux ce mot, alors je le laisse en anglais.

Bonnes observations à toutes et tous

F-THIE
Nicholas
Nicholas
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 99
Age : 39
Localisation : LFGC - Strasbourg
Date d'inscription : 03/04/2005

Mu Arae C Empty Re: Mu Arae C

Message  Nicholas le Lun 2 Mai 2005 - 19:54

F-THIE a écrit:...microlensing* = désolé je ne parvient pas à traduire au mieux ce mot, alors je le laisse en anglais...

Le microlensing peut se traduire par un transit en français, et tu l'as très bien expliqué dans ton post, pour détecter ces planètes, on ne peut pas les observer directement, donc on observe des variations au niveau des astres (soleils), ce qui veut dire qu'une planète passe devant le soleil observé, ce qui cause une variation (des ondes, du spectre etc...), et après de nombreux calculs, on estime la taille, la composition et la distance de l'objet en question, voilà ;-)
avatar
Aigle Blanc
Jeunes Ailes For Ever
Jeunes Ailes For Ever

Masculin Nombre de messages : 1599
Age : 32
Localisation : montpellier AC Languedoc roussillon LFMT(34)/ LFPN ( toussus le noble)
Date d'inscription : 12/12/2004

Mu Arae C Empty Re: Mu Arae C

Message  Aigle Blanc le Mar 3 Mai 2005 - 9:54

Très bien cet article sur MU ARAE C. C'est comme meme fort passionnant l'astronomie.
A+
AB Mu Arae C 16_3_131
Alexis-LFLU
Alexis-LFLU
Acro
Acro

Nombre de messages : 186
Localisation : Vallée de l'Eyrieux 07 Ardeche
Date d'inscription : 05/03/2005

Mu Arae C Empty Re: Mu Arae C

Message  Alexis-LFLU le Mar 3 Mai 2005 - 12:34

Les instruments d'observation actuels ne permettent pas de "voir" une planete lointaine:son étoile étant des milliards de fois plus lumineuse qu'elle, la planète disparaît dans son halo. Les astronomes utilisent donc des methodes de detection indirectes. La plus courante? Etudier la façon dont "vibre" l'étoile, un infime mouvement provoqué par l'attraction qu'exerce la planète sur elle. Ainsi, Jupiter fait osciller le Soleil de 12.5M/sec et la Terre de 9cm/sec environ. Pour repérer leurs "proies", les astronomes se servent de spectrographes qui mesure le décalage des raies spectrales émisent par l'étoile. si celle ci s'avance vers nous, son spectre lumineux est décalé vers le bleu. vers le rouge si elle s'éloigne. En mesurant la régularité avec laquelle ces spectres varient avec le temps, ils peuvent calculer les caracteristiques orbitales de la planete, sa masse minimale, sa distance à son soleil ainsi que sa période de rotation. La technique de detection la plus prometeuse semble celle qui sera utilisée par le satellite "Corot" en 2006. Elle consiste à mesurer avec précision la quantité de lumière reçue d'une étoile en espérant qu'une planète passe entre elle et l'axe de visée de l'observateur elle permettra peut etre de repérer des corps de la taille de la Terre....à condition que l'étoile, la planète et l'observateur soit alignés....

La planète decouverte par Michel Mayor et son équipe tourne autour d'une étoile qui appartient a la constelletion de l'Autel et qui porte la lettre"μ" d'où son nom: "MU Arae", l'étoile de "mu" de la constellation "ara" (Autel en latin).
Si aujourd'hui les exoplanètes répertoriées sont au nombre de 123, dans quelques années la liste devrait être autrement plus étoffée, et compter quelques milliers de membres, voire plus....La solution systematique proposé par l'Union astronomique internationale (UAI) pour les nommer est la suivante: le nom de l'étoile suivi de la lettre "a" si c'est la premiere decouverte autour de cette étoile, "b" si c'est la seconde, etc....La nouvelle venue s'appelle ainsi "Mu Arae c".

Tiré du magazine "Science et vie" d'octobre 2004


    © 2004-2018 Jeunes Ailes ® - Tous droits réservés | Powered by Invision © | Designed by Invision & Jeunes Ailes | Statistiques | Team JA | Contact
    La date/heure actuelle est Mar 12 Nov 2019 - 1:27